Accueil » Actualité » Les Anneaux de Pouvoir : comment la série réécrit l’origine du mithril ?

Les Anneaux de Pouvoir : comment la série réécrit l’origine du mithril ?

Le mithril est au cœur de l’épisode 5 des Anneaux de Pouvoir. La série prend ici ses distances avec le canon de Tolkien en développant une histoire d’origine du minerai le plus précieux de la Terre du Milieu.

Image 1 : Les Anneaux de Pouvoir : comment la série réécrit l'origine du mithril ?
Le mithril  © Amazon Studios

(Attention, cet article comporte des spoilers sur Les Anneaux de Pouvoir)

L’épisode 4 des Anneaux de Pouvoir a introduit un minerai très célèbre de la mythologie de Tolkien : le mithril. Aussi robuste que léger, ce métal éclatant est découvert par les Nains qui y voient une source de richesse infinie. Après avoir vendu la mèche, Durin IV fait jurer à son ami Elrond de garder le secret de son existence.

L’origine mythique du mithril selon Les Anneaux de Pouvoir

L’épisode 5 révèle ensuite une histoire d’origine du mithril qui risque de faire tiquer les lecteurs les plus assidus de Tolkien. Lors d’un entretien avec le Haut Roi Gil-galad, Elrond comprend qu’il a été envoyé chez les Nains dans le but de mettre au jour le fameux métal. Pour se justifier, le monarque lui demande de conter une légende des Monts Brumeux. Celle-ci décrit un duel au sommet dont l’enjeu est un arbre.

« Il se disait qu’il renfermait les derniers Silmaris », raconte Elrond. Créés jadis par l’elfe Fëanor, ces magnifiques joyaux abritent la lumière des arbres sacrés de Valinor afin de préserver leur éclat sur le monde au cas où ces derniers disparaissent. Volés par Morgoth, ils déclenchèrent une guerre et finirent par s’éparpiller entre ciel, mer et monde souterrain.

À lire > Les Anneaux de Pouvoir : à quoi servent les Pierres de Vision ?

Après cette parenthèse importante, revenons au récit d’Elrond. « D’un côté se battait un guerrier elfe qui imprégna l’arbre de sa lumière. Face à lui se dressait un Balrog de Morgoth qui déversa toute sa haine dans l’arbre pour le détruire ». Tout à coup, la foudre frappa l’arbre, faisant naître une puissance brute puisant dans l’essence des deux créatures.

« Une force aussi pure et légère que le bien mais aussi inflexible et puissante que le mal qui aurait pénétré les profondeurs de la montagne », complète Gil-galad qui souhaite à tout prix récupérer le minerai contenant « la lumière des Silmarils perdus ». Lumière qui serait vitale pour la survie des Elfes en Terre du Milieu.

« Ce mithril, est-ce notre seul remède ? » demande Elrond à Celebrimbor. Et l’Elfe forgeron de confirmer : « Je lui ai fait subir toutes les épreuves. Rien n’atténue son éclat. Si nous pouvons en réunir de grandes quantités rapidement, suffisamment pour emplir chaque Elfe de la lumière des Valar une fois de plus… Oui ».

Une histoire inventée pour la série

Telle est l’origine du mithril dans Les Anneaux de Pouvoir. Celle-ci n’a toutefois rien de canonique. Dans les livres de Tolkien, le mithril est extrait dans les mines de la Moria mais aussi à Númenor avant sa disparition. De quoi mettre à mal l’histoire d’origine développée dans la série qui voudrait que le métal précieux se trouve exclusivement dans les profondeurs de Khazad-dûm (situées sous les Monts Brumeux). Qui plus est, le destin des Silmarils est déjà scellé à l’époque de la série.

Selon Tolkien, les forgerons Ñoldor dirigés par Celebrimbor s’installent en Eregion à proximité de la Moria durant le Second Âge. Ils sont attirés par l’existence du mithril, soucieux de l’exploiter pour leurs créations. C’est lors du Troisième Âge que le métal se raréfiera sensiblement. Les Nains creuseront trop profondément, libérant un Balrog qui dévastera leur royaume souterrain.

Parmi les objets iconiques composés de mithril, on peut citer l’anneau de Galadriel, les heaumes des gardes de Minas Tirith, l’étoile de cristal d’Elendil ou encore la cotte de mailles de Bilbon et Frodon.

Le mithril porté par Frodon
Le mithril porté par Frodon © WingNut Films, New Line Cinema