Accueil » Actualité » L’Ukraine en quête de hackers pour se défendre et espionner la Russie

L’Ukraine en quête de hackers pour se défendre et espionner la Russie

En marge de ses actions terrestres et aériennes, la Russie a procédé à une vague de cyberattaques pour déstabiliser l’Ukraine. De son côté, Kiev exhorte les hackers à venir grossir ses rangs pour riposter sur le plan informatique.

Image 1 : L'Ukraine en quête de hackers pour se défendre et espionner la Russie
L’Ukraine a besoin de pirates informatiques – Crédit : Pixabay

L’activité militaire intense de la Russie autour de la frontière ukrainienne laissait présager le pire. Finalement, Moscou a lancé les grandes manœuvres en envahissant son voisin, bombardant ce dernier à foison. Au moins 137 Ukrainiens ont perdu la vie depuis jeudi matin, d’après le président Volodymyr Zelensky. Parallèlement aux actions terrestres et aériennes, la Russie a mené une flopée de cyberattaques, visant notamment des banques et des sites gouvernementaux.

D’après les chercheurs d’ESET Research Labs, qui dépend du célèbre éditeur de suites d’antivirus, un malware a été identifié sur des centaines de machines. Nommé « wiper », celui-ci a la faculté d’effacer l’intégralité des données des ordinateur pour les rendre totalement inefficients, empêchant les services ciblés de fonctionner. De son côté, Kiev compte également se lancer dans la bataille informatique.

Conflit Ukraine-Russie : Kiev demande de l’aide aux pirates

Comme le révèle The Guardian, le gouvernement a notamment exhorté les hackers volontaires à rejoindre sa cause. Ils seront chargés de protéger les infrastructures sensibles (centrales électriques, systèmes d’approvisionnement en eau) et de mener des missions de cyberespionnage contre les troupes russes. Co-fondateur d’une entreprise de cybersécurité à Kiev, Yegor Aushev a notamment posté un appel sur les forums de hackers, demandant aux volontaires de soumettre une candidature via Google Docs en énumérant leurs spécialités et leurs références professionnelles.

« La cybercommunauté ukrainienne ! Il est temps de s’impliquer dans la cyberdéfense de notre pays », peut-on notamment lire. Sollicité par Reuters, Aushev a confirmé qu’il avait rédigé le message sous l’impulsion du ministère de la Défense. Des centaines de candidatures ont d’ores et déjà été soumises. Il s’agit à présent de vérifier qu’aucun agent russe ne se cache derrière l’une d’entre elles.

À lire > Sean Penn vient d’atterrir en Ukraine pour filmer un documentaire sur l’invasion Russe

Si cette cyber-mobilisation semble toutefois tardive, l’Ukraine devrait également bénéficier d’une aide extérieure bienvenue. Le collectif de hackers Anonymous a annoncé qu’il entrait en « cyberguerre » contre la Russie. Les pirates auraient d’ailleurs déjà lancé des attaques contre les sites gouvernementaux russes et le site d’information RT. En outre, des attaques DDoS visant les fournisseurs d’accès à internet (Com2Com, Relcom, Sovam Teleport) auraient également été menées, rapporte Business Insider.

Source : The Guardian