Accueil » Actualité » NASA : la sonde Parker Solar Probe a « touché » le Soleil pour la première fois

NASA : la sonde Parker Solar Probe a « touché » le Soleil pour la première fois

C’est un évènement historique pour la NASA et l’exploration spatiale. La sonde Parker Solar Probe a « touché » le Soleil pour la première fois dans l’histoire. Traversant la couronne solaire, la sonde a pu collecter des échantillons de particules.

Pour la première fois dans l’histoire, une sonde spatiale a « touché » le Soleil en traversant sa couronne solaire, la couche la plus externe de son atmosphère. Cet évènement historique pour la NASA est « un moment monumental pour la science solaire et un exploit vraiment remarquable », a déclaré Thomas Zurbuchen qui est l’administrateur associé de la Direction des missions scientifiques au siège de la NASA à Washington.

Rendu de la sonde Parker Solar Probe dans la couronne solaire
Rendu de la sonde Parker Solar Probe dans la couronne solaire – Crédit : NASA

Depuis son lancement en août 2018, Parker Solar Probe n’arrête pas de battre des records. La sonde est le premier engin spatial à s’approcher aussi près du Soleil et à une vitesse aussi rapide. Elle a pour mission d’étudier l’atmosphère solaire afin de comprendre pourquoi celle-ci est plus chaude que la surface. La sonde doit aussi découvrir l’origine des vents solaires.

À lire aussi > La sonde Parker Solar Probe a enregistré un signal radio naturel en provenance de Vénus

Parker Solar Probe mesure des données solaires jamais obtenues auparavant

La sonde Parker Solar Probe a récemment franchi la barre des 550 000 km/h. Elle se rapproche du Soleil à toute vitesse. Elle a désormais atteint son atmosphère pour collecter des échantillons et mesurer son champ magnétique. Comme Thomas Zurbuchen l’a expliqué, « non seulement cette étape nous fournit des informations plus approfondies sur l’évolution de notre Soleil et ses impacts sur notre système solaire, mais tout ce que nous apprenons sur notre propre étoile nous en apprend également plus sur les étoiles dans le reste de l’univers ».

Voler à travers la couronne permet de récupérer des données qui n’auraient jamais pu être obtenues sans s’approcher du Soleil. Bien entendu, la sonde spatiale va traverser plusieurs fois l’atmosphère solaire au cours de sa mission. Nour Raouafi, scientifique du projet Parker au Johns Hopkins Applied Physics Laboratory, a précisé que « nous voyons des preuves d’être dans la couronne dans les données de champ magnétique, les données de vent solaire et visuellement dans les images. Nous pouvons réellement voir la sonde spatiale voler à travers des structures coronales qui peuvent être observées pendant une éclipse solaire totale ».

Enfin, Parker Solar Probe est déjà passée plusieurs fois dans la couronne solaire pendant son survol du Soleil. Elle s’est même approchée à moins de 15 rayons solaires de sa surface, soit environ 10 millions de kilomètres. Désormais, la sonde de la NASA va continuer à s’approcher progressivement du Soleil. Son prochain objectif est d’atteindre 8,86 rayons solaires (~ 6 millions de kilomètres). Le prochain survol de notre étoile est prévu pour janvier 2022. Elle aura donc l’occasion de repasser à travers la couronne solaire.

Source : Tech Radar