Accueil » Actualité » Ukraine : Aerorozvidka, l’unité de geeks qui écrase les forces russes

Ukraine : Aerorozvidka, l’unité de geeks qui écrase les forces russes

Chaque nuit, le camp ukrainien repère et attaque l’armée russe avec des drones.

Mise à jour : la guerre en Ukraine devient semi-virtuelle. Un virage entraîné par l’usage massif de drones de la part des deux forces en présence. Nous avons dédié un dossier à cette guerre semi-virtuelle et à ses drones qui y règnent en rois.


L’unité Aerorozvidka compte 50 escouades de pilotes de drones experts et s’est équipée en récupérant des chars, des camions de commandement et des véhicules transportant du matériel électronique depuis le début de l’invasion. L’unité aurait déjà détruit des dizaines de cibles prioritaires. Un membre du Bureau de coopération militaire de l’ambassade des États-Unis à Kiev, décrit ces soldats comme l’ultime escouade de geeks .

Image 1 : Ukraine : Aerorozvidka, l'unité de geeks qui écrase les forces russes
Un drone de l’unité Aerorozvidka en action – Crédits : Aerorozvidka/YouTube

« Nous frappons la nuit, quand les Russes dorment », a déclaré Yaroslav Honchar, le commandant de l’unité. Les forces russes sont statiques lorsque la nuit tombée, la crainte des bombardements ukrainiens les force à cacher leurs chars dans les villages entre les maisons. Ces convois immobiles sont devenus les principales cibles d’Aerorozvidka.

D’où viennent les drones utilisés ?

Pour le moment, les drones fabriqués en Ukraine ne sont pas particulièrement développés en termes d’armement. Il s’agit principalement d’une capacité de surveillance. Les drones actuellement utilisés offensivement par l’armée ukrainienne sont des TB2 de fabrication turque. Ils coûtent moins de 2 millions de dollars chacun et auraient permis un nombre étonnant d‘attaques réussies.

Montage montrant les dommages causés par une attaque de drones Ukrainiens - Crédits : Twitter/@thetimes
Montage montrant les dommages causés par une attaque de drones Ukrainiens – Crédits : Aerorozvidka

Les Etats-Unis donnent des drones « kamikazes » Switchblade

Les États-Unis prévoient de fournir à l’Ukraine des drones Switchblade «kamikazes» dans le cadre d’un ensemble d’armes de 800 millions de dollars pour aider à repousser l’invasion de la Russie. L’envoi prévu comprend 100 drones sans pilote.

Ces drones sont « suffisamment petits pour tenir dans un sac à dos, naviguer à environ 100 km/h et transporter des caméras, des systèmes de guidage et des explosifs pour plonger sur sa cible », a rapporté euronews. Ils « peuvent également se désengager ou abandonner une mission à tout moment, puis se réengager sur une autre cible en fonction des commandes de l’opérateur ».

Il y a deux types de drones Switchblade, les séries 300 et 600. Le 300 est destiné à être utilisé contre le personnel, tandis que le 600 est destiné à être utilisé contre des chars et des véhicules blindés. Aucune information ne permet de savoir en quelle proportion l’Aerorozvidka sera équipée.

La Russie utilise également des drones

De son côté, la Russie utilise également des drones. Un modèle en particulier a attiré l’attention. Ce drone est semble t-il conçu pour être autonome grâce a l’intelligence artificielle. Nous ne savons encore trop peu de choses quant à sa capacité d’action, et rien ne prouve que la Russie les utilise largement jusqu’à présent. Mais il a suscité des inquiétudes quant au potentiel de l’IA à jouer un plus grand rôle dans la prise de décisions létales.

À lire aussi > Un drone autonome tueur aurait attaqué une cible humaine sans en avoir reçu l’ordre

L’aide essentielle apportée pas Starlink

Les systèmes de communication, la capacité fondamentalement de faire voler ces drones de manière sécurisée, sans être susceptible de brouillage ou de perte de communication est la clé du succès de ces opérations. Et grâce au secours des satellites Starlink d’Elon Musk, l’Ukraine a pu connecter ses drones pour cibler les forces russes.

« Si nous utilisons un drone avec vision thermique la nuit, le drone doit se connecter via Starlink au gars de l’artillerie », a déclaré un dirigeant d’Aerorozvidka.

Le constructeur Dji impliqué malgré lui

DJI, le leader en drone amateur, est aussi sous les projecteurs dans cette guerre russo-ukrainienne. Les deux parties ont déployé des drones DJI dans la poursuite de leurs efforts de guerre, l’Ukraine appelant DJI à empêcher les drones non enregistrés en Ukraine de voler dans le pays. DJI est une entreprise chinoise, et le pays, déclaré neutre, est pourtant suspecté de fournir des systèmes de détection à l’armée russe.

À lire aussi > DJI : un leak révèle la sortie de 5 nouveaux drones en 2022

Des civils du monde entier aident l’Ukraine et ses drones

Ces dernières semaines, des civils de toute l’Europe ont fait des dons de pièces de drones et d’autres équipements tels que des imprimantes 3D pour aider à construire et réparer les appareils endommagés par des fusils russes.

Une initiative civile finlandaise a fait parler d’elle au début du mois. Le groupe (@HenriLindroos sur Twitter) a fait envoyer 140 drones DJI Mavic à l’armée ukrainienne, et projette d’en envoyer plus.

Source : TheTimes