Accueil » Actualité » Pour construire la Gigafactory de Berlin, Tesla doit abattre une forêt de 300 hectares

Pour construire la Gigafactory de Berlin, Tesla doit abattre une forêt de 300 hectares

Alors que les autorités allemandes ont validé le projet d’usine Tesla à proximité de Berlin, le défrichage s’annonce plus compliqué que prévu. La raison : les animaux qui habitent sur la parcelle.

Image 1 : Pour construire la Gigafactory de Berlin, Tesla doit abattre une forêt de 300 hectares
© Photo aérienne du terrain acheté par Tesla

Tesla veut tenir sa promesse. L’entreprise souhaite en effet ouvrir en 2021 sa première Gigafactory autour de Berlin. Avec plus de 10,000 emplois à la clef, l’enjeu était de taille et plusieurs pays européens se sont confrontés pour obtenir l’usine sur leur territoire. C’est finalement Berlin qui a décroché les faveurs de Tesla, grâce à un foncier plus abordable et à la qualité de l’ingénierie allemande.

Mais le foncier qui semblait être un atout à première vue pourrait finalement se transformer en obstacle. En effet, le terrain de 300 hectares que l’entreprise d’Elon Musk vient d’acquérir est une forêt dense et riche en faune et flore. Après une étude menée par une équipe de scientifiques allemands, cette parcelle abrite plusieurs dizaines d’espèces protégées. La présence de chauves-souris en voie de disparition pourrait stopper les travaux !

La future usine empiète sur un parc naturel 

Tout est une affaire de saison. Les chauves souris sont actuellement en période d’hibernation, qui commence en janvier et qui se termine début mars, explique le directeur général de la NABU (Nature Conservation Association). S’en suit le printemps, qui est la période d’accouplement de ces rongeurs nocturnes, où Tesla ne peut construire non plus.

L’unique solution qui semble possible pour les défenseurs de l’environnement est donc de déplacer les chauves-souris, mais cela nécessite un permis spécial. Et évidemment, Tesla ne le possède pas. De plus, d’autres animaux peuplent ces forêts : loups, cerfs, sangliers, oiseaux, etc… On peut donc s’étonner de la volonté du land du Brandebourg d’avoir proposé ce terrain à Tesla. 

Tesla obtient 1,4 milliards pour construire une Gigafactory à Shanghaï

Sachant que l’entreprise sera jugée sur son action sur l’environnement, Elon Musk a déjà promis que Tesla respecterait les lois allemandes et présentera un rapport d’impact détaillé. Il a ajouté que des clôtures seront crées pour empêcher les animaux de pénétrer sur le site de construction. Enfin, le constructeur a promis de planter 3 fois plus d’arbres que ceux qui seront abattus. Nous verrons bien s’il tient ses promesses. 

Source : Automobile Propre