Accueil » Actualité » Quand Microsoft se moque de lui-même en comédie musicale

Quand Microsoft se moque de lui-même en comédie musicale

« Microsoft the musical », la comédie musicale produite par Microsoft n’hésite pas à rire de ses erreurs. Bourrée de références, elle mérite un visionnage.

Image 1 : Quand Microsoft se moque de lui-même en comédie musicale

Quand 150 stagiaires de Microsoft donnent de leur temps et de leur talent pour collaborer à un projet de chanson à la gloire de leur employeur, cela donne une chanson de 8 minutes haute en couleur.

La comédie musicale, même destin que le lipdub ?

Retour musical sur l’histoire de la firme de Redmond, cette comédie musicale se présente sous la forme d’une vidéo de 10 minutes. Tournée au siège de la compagnie, elle reprend en détails ses plus grand succès comme ses plus gros échecs. Certains y verront un bon moyen de tester leurs connaissances geeks, d’autres y verront une publicité originale. S’il est vrai que globalement le portrait dressé est plutôt flatteur, Microsoft n’hésite pas à se moquer de ses échecs commerciaux et à dissimuler de petits appels du pied aux plus geeks d’entre nous.

Parmi ce qui est mis en avant comme étant les plus grandes réussites de la marque, on retrouve évidemment Windows en mettant en avant la vision de son créateur Bill Gates. Office se fait aussi la part belle avec PowerPoint comme leader mondial et Excel qui excelle (sic). La Surface est mise en scène comme étant une réunion dans le monde de l’ordinateur portable. Les gammes Xbox, Hololens ou Azure ont aussi leur place dans la vidéo, chacune dans leur univers. Plus surprenants, les contrôleurs sont présentés, avec la très bienvenue manette adaptative pour joueurs souffrant d’un handicap. La partie matérielle se termine avec la mention de l’ordinateur quantique, une chanson optimiste. Minecraft est plusieurs fois mentionné. Il est vrai qu’avec le nombre de joueurs, Microsoft aurait tort de le garder sous silence, même si ce n’est pas une création de sa part.

Du côté des clins d’œil à relever dans la chanson, on trouvera Vista, le Windows Phone et même Clippy. Les plus anciens se souviendront de ce petit assistant en forme de trombone présente sans les anciennes versions d’Office. Pour les plus geeks, la célèbre phrase de l’hologramme de la Princesse Leia est là pour parler de l’Hololens : « Help me Obiwan, you are my own hope ». Globalement, et même si l’on peut penser que cette chanson a de quoi faire grincer des dents, elle n’en reste pas moins un exemple de motivation et de travail en groupe. En effet, ce ne sont pas moins de 150 stagiaires et quelques employés de Microsoft qui ont dû combiner leurs talents pour arriver à ce résultat. La musique, les paroles, la chorégraphie, le tournage, le montage, le budget, etc. Absolument tout a été géré par les équipes internes de Microsoft, sur leur temps libre. Voilà qui s’appelle de la dévotion.