Accueil » Actualité » SpaceX : premier essai pour le dernier prototype du Starship, le SN20

SpaceX : premier essai pour le dernier prototype du Starship, le SN20

Le prototype SN20 du Starship de SpaceX a pu allumer ses moteurs pour la première fois, pour un court essai. La société d’Elon Musk se prépare ainsi à effectuer le tout premier vol d’essai orbital du programme Starship.

SpaceX a fait voler plusieurs prototypes de Starship lors de vols d’essai à haute altitude. Cependant, le SN20 sera le premier à atteindre une orbite, à l’aide de ses puissants propulseurs Raptor. L’entreprise a l’intention de lancer le vaisseau au sommet d’une fusée Super Heavy prochainement. Cependant, ces essais pourraient être reportés. En effet, L’administration fédérale de l’aviation mène actuellement une évaluation environnementale du site de lancement de SpaceX dans le sud du Texas

Image 1 : SpaceX : premier essai pour le dernier prototype du Starship, le SN20
Starship sur la Lune – Crédit : NASA/SpaceX

Le système Starship, a pour objectif d’emmener des personnes et des marchandises sur la Lune, sur Mars et même au-delà, selon Elon Musk. L’ensemble se compose d’un vaisseau spatial, le Starship et d’un énorme propulseur d’appoint, le Super Heavy. Les deux sont intégralement réutilisables. Space X a testé cet agencement en aout dernier. La combinaison du SN20 et du Super Heavy mesure 120m de haut, c’est la plus la plus haute fusée jamais construite.

Starship de SpaceX : objectif Lune

Le vaisseau Starship a été sélectionné par la NASA le 16 avril dernier pour constituer l’atterrisseur lunaire du programme américain Artemis, qui doit permettre un retour de l’Homme sur la Lune. La version Starship Crew, destinée au vol habité, doit être développée dans un second temps une fois que la version cargo aura définitivement prouvé sa fiabilité. La NASA a quant à elle choisi une variante du Starship, le HMS Starship, spécialisé dans le transport de fret et d’équipage vers le sol lunaire. SpaceX ambitionne à terme d’utiliser cette version pour transporter jusqu’à 100 passagers vers l’orbite terrestre, la Lune ou même Mars.

Le Starship a encaissé un grand nombre d’échecs, certains de ses précédents prototypes ayant tout simplement explosé à l’atterrissage. Ce fut le cas notamment le cas du SN8. Il fut suivi par le SN9, qui lui aussi viendra s’écraser au sol.  Le premier prototype de Starship à réussir un atterrissage vertical, bien que d’une manière plutôt brutale, fut le N10.

Source : space.com