Accueil » Actualité » SpaceX : un service téléphone Starlink, une solution de secours et une offre pour les personnes à faible revenu

SpaceX : un service téléphone Starlink, une solution de secours et une offre pour les personnes à faible revenu

SpaceX a détaillé ses plans pour Starlink dans son dernier rapport à la FCC. Une nouvelle offre, de la VoIP et une solution de secours en cas de panne de courant sont au programme.

SpaceX a fait une demande auprès de la Federal Communications Commission pour obtenir le label ETC (Eligible Telecommunication Carrier) en vertu de la loi sur les communications. L’entreprise a déclaré avoir besoin de ce label dans certains états où elle a obtenu des financements gouvernementaux pour déployer le haut débit dans des zones non desservies.

Image 1 : SpaceX : un service téléphone Starlink, une solution de secours et une offre pour les personnes à faible revenu
Source : Pixabay

La désignation ETC est également nécessaire pour obtenir le remboursement du programme Lifeline qui consiste à offrir des réductions sur les services de télécommunications aux personnes à faible revenu. Starlink en est à sa phase bêta et coûte 99 dollars par mois auxquels il faut ajouter des frais uniques de 499 dollars qui couvrent un terminal, un trépied de montage et un routeur.

Le service compte maintenant plus de 10 000 utilisateurs et dispose des capacités pour couvrir plusieurs millions d’abonnés aux États-Unis. SpaceX a pour le moment l’autorisation de déployer 1 million de terminaux (à savoir des antennes satellites). L’entreprise cherche à obtenir de la FCC celle pour 5 millions de terminaux.

De la téléphonie VoIP

Alors que la bêta ne propose que le haut débit, la firme d’Elon Musk annonce qu’elle proposera certainement une offre VoIP qui inclut « a) un accès de qualité au réseau téléphonique classique ; b) des minutes d’utilisation d’un service local sans frais supplémentaires pour les utilisateurs finaux ; c) l’accès aux services d’urgences ; d) un service anti-dépassement pour les consommateurs à faible revenu éligibles. »

Le service de téléphonie sera vendu « dans une offre individuelle à des tarifs raisonnablement comparable aux tarifs urbains », déclare SpaceX. L’offre n’est pas finalisée, mais l’entreprise compte utiliser « un service de gestion de plateforme vocale en marque blanche (MSP). »

« Dans ce plan de base, Starlink Services fournirait des services téléphoniques reliant les consommateurs à la plateforme de son MSP en utilisant la capacité de son réseau, qui est disponible pour les consommateurs via l’équipement des locaux de leurs clients », indique le dossier. « Les consommateurs auront la possibilité d’utiliser un téléphone conventionnel tiers connecté à un adaptateur analogique conforme aux normes du protocole de lancement de session ou à un téléphone IP natif sélectionné dans une liste de modèles certifiés. »

Néanmoins, d’autres options sont également à l’étude afin de pouvoir offrir des solutions alternatives. Le but étant que l’utilisateur final puisse profiter de la meilleure expérience possible.

Une solution de secours

Comme d’autres fournisseurs VoIP, Starlink vendrait, aux clients qui le souhaitent, une batterie de secours de 24h. « Starlink Services offrira une option de batterie de secours de 24 heures pour l’équipement utilisateur qui permettra de passer des appels téléphoniques en cas de panne de courant », a déclaré SpaceX.

Cette solution de secours satisferait une règle de la FCC adoptée en 2015 sous la direction du président de l’époque Tom Wheeler. Bien que cette option ne concerne que la partie VoIP, les équipements de la bêta de Starlink sont capables de fournir du haut débit avec une alimentation électrique d’appoint.

Dans le rapport, SpaceX révèle les détails concernant la robustesse de son réseau. « Les services Starlink disposeront d’une alimentation de secours suffisante pour rester fonctionnels sans source d’alimentation externe dans les situations d’urgence. Ils pourront rediriger le trafic autour des installations endommagées et pourront gérer les pics de trafic résultant de situations d’urgence […] Au niveau du système, Starlink Services crée une redondance dans le réseau. Par exemple, chaque utilisateur aura en vue plusieurs satellites avec lesquels il pourra communiquer. De plus, chaque satellite aura en vue plusieurs sites de passerelle avec lesquels il pourra communiquer. Le système de routage du trafic Starlink garantit que chaque utilisateur dispose de bande passante avant que les utilisateurs exigeant plus de bande passante ne se voient attribuer un débit supplémentaire. Cela confère au réseau Starlink la robustesse en cas d’urgence nécessitant un débit élevé. »

Le programme Lifeline

SpaceX n’a pas révélé beaucoup de détails concernant le programme Lifeline au-delà du fait que la société à l’intention de le proposer.

Ce programme offre une réduction de 9,25 dollars par mois pour la connexion haut débit du foyer ou 5,25 dollars pour les services téléphoniques. Si l’on se base sur les 99 dollars mensuels de l’offre Starlink, la subvention ne permettra pas de rendre l’offre accessible pour les personnes à faible revenu.Il faudra donc espérer que SpaceX distribuera une autre offre plus adaptée à ces personnes. Avec le programme Lifetime, les fournisseurs se font rembourser de la subvention une fois le service fourni aux clients éligibles.

Starlink, un service public

SpaceX a également mentionné que le haut débit et la téléphonie Starlink seront présentés comme un service public. « Dans le but d’obtenir le label, Starlink Service fournira un accès haut débit et de la téléphonie indépendante au public sur les zones de service sur la même base qu’un service public. » annonce le rapport.

La question sur la réglementation de l’accès au débit comme service public a été un débat politique. La FCC de la période Obama a classé les fournisseurs d’accès comme service public sous le titre II de la Loi sur les communications afin de faire respecter les règles de neutralité du web. Sous l’ère Trump, la FCC a inversé cette classification. Les lobbies du haut débit s’étaient fortement opposés à la classification sous le titre II.

La décision de SpaceX d’adopter la position de service public visant à obtenir le label ETC et récupérer les aides du gouvernement n’a pas vraiment d’importance majeure. Cependant, Harold Feld, avocat spécialisé en télécom, déclare : « Cela suggère que l’entreprise est peu susceptible de lutter contre la classification. Idéalement, elle pourrait même la soutenir. Mais au moins, cela démontre que SpaceX ne voit pas cette classification comme un fardeau terrible qui les empêchera d’offrir des services. »