Accueil » Actualité » Tesla et l’« Autonowashing » : Elon Musk continue d’exagérer l’autonomie de ses véhicules

Tesla et l’« Autonowashing » : Elon Musk continue d’exagérer l’autonomie de ses véhicules

Elon Musk continue de survendre les capacités et le potentiel à court terme du pilote automatique et de la « conduite entièrement autonome ». Malgré l’inquiétude croissante, il n’a pas hésité au meeting annuel des actionnaires Tesla à faire comme s’il possédait cette technologie.

Elon Musk a déclaré au meeting 2021 des actionnaires Tesla « Je pense qu’avec le temps, vous verrez que tous les fabricants feront des véhicules électriques et, à terme, tous les fabricants proposeront des véhicules autonomes. Tesla est ouvert à rendre disponibles ses licences en autonomie parce que je pense que l’autonomie sera une technologie si importante de prévention, sauvant des vies, que ce n’est pas une technologie que nous voulons garder pour nous-mêmes. Je pense donc qu’il sera moralement juste de l’autoriser s’ils souhaitent l’utiliser. »

L'impression exagérée d'autonomie suggérée par le Marketing de Tesla - Crédits : Unslpash/Jenny Ueberberg
L’impression exagérée d’autonomie suggérée par le Marketing de Tesla – Crédits : Unslpash/Jenny Ueberberg

Sans timidité, une fois de plus, Elon Musk nous laisse entendre que Tesla possède la technologie permettant l’autonomie complète de ses véhicules. Ce qui, nous le savons, est entièrement faux. Mais très récemment encore, un conducteur a filmé sa Model X en pilote automatique depuis le siège passager. Par conséquent, face aux nombreux accidents dus à la confiance exagérée de certains utilisateurs en ses propos, il a déja du préciser que ses véhicules n’étaient pas entièrement autonomes. Il s’agit en effet d’une simple assistance à la conduite.

L’Autonowashing, un concept intéressant

Mais revenons sur ce concept intéressant, l’« Autonowashing ». Il est inspiré du terme « Greenwashing », lui-même dérivé de « Brainwashing » (lavage de cerveau). Il a été proposé il y a un an par Liza Dixon dans son article intitulé « Autonowashing: The Greenwashing of Vehicle Automation ». Il se définit comme l’écart entre la présentation médiatique et marketing de l’automatisation des véhicules par rapport à ses capacités techniques réelles. Cette tendance marketing est à l’image du « Greenwashing », où les entreprises qualifient leurs produits de meilleurs pour l’environnement qu’ils ne le sont réellement.

Le problème donc, c’est à quel point les conducteurs étaient prêts à trop se fier à l’ADA (le système auto-pilote Tesla), ce qui s’est traduit par des comportements dangereux. Mais Tesla ne semble pas reculer, vendant maintenant l’activation de sa conduite autonome intégrale pour 10000 dollars. Un vocabulaire mensonger destiné à booster les ventes qui met la compagnie en conflit direct avec la Nationale Transportation Safety Board (NTSB) aux États-Unis. L’agence précise bien que l’Autopilot de Tesla loin d’être totalement autonome.

Source : autoevolution.com