Accueil » Dossier » [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l’acheter

[Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l’acheter

Image 1 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Le bon côté de l’Apple Watch

Certes, l’Apple Watch compte un certain nombre de défauts, que nous avons déjà passés en revue dans la première partie de ce test. Mais au-delà de ces défauts, la montre connectée d’Apple cumule également de nombreuses qualités plus ou moins évidentes. Qu’il s’agisse du soin apporté à la finition et au design du boîtier, du grand nombre de bracelets proposés par Apple, du Taptic engine ou encore de la qualité de l’écran, la Watch ne manque pas d’arguments pour séduire son public. Ce test méritait donc une seconde partie, au cours de laquelle nous allons voir en détail les arguments que l’Apple Watch a pour elle, et ce qui en fait une montre connectée bien particulière sur le marché, qui ne mise pas tout sur son design ou sur son nom. Que peut donc offrir cette Apple Watch d’intéressant ?

Image 2 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Le design est réussi

S’il y a un domaine dans lequel Apple a démontré ses capacités, c’est en matière de Design. La firme a pour habitude d’apporter un soin tout particulier à l’apparence de ses produits, et cela se voit sur cette Apple Watch, qui profite d’un design assez attrayant. La première chose qui frappe en la sortant de la boîte, c’est qu’elle n’a pas l’air aussi grosse que sur les photos. Certes, elle est assez épaisse, mais une fois au poignet, elle est légère et se fait rapidement oublier. Comme souvent, Apple fait preuve d’un souci du détail sans faille, qu’il s’agisse de la couronnee finement crantée ou encore de la vitre incurvée pour épouser parfaitement la forme du boitier. 

Image 3 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

L’écran d’accueil est agréable

Nous l’avons vu, l’Apple Watch a parfois des performances en retrait par rapport à ce qu’elle semble capable d’offrir. Si ces quelques ralentissements peuvent être frustrants, c’est notamment parce que l’interface générale, elle, est d’une fluidité exemplaire. L’écran d’accueil, pour ne citer que lui, est très agréable d’utilisation : il reprend celui, bien connu, d’iOS et propose une grille d’application, en leur donnant cette fois une forme arrondie. On notera par ailleurs l’utilisation ingénieuse de la couronne, qui est utilisée pour dézoomer ou zoomer sur un élément, l’écran étant trop petit pour permettre cette fonction en pinçant l’image.

Image 4 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Pour le grand choix de boitiers et de bracelets

Apple a voulu faire de la personnalisation un argument de vente pour sa montre connectée, et il est donc possible de trouver une montre et un bracelet pour tous les goûts et (presque) tous les budgets. Le boîtier, pour commencer, existe en trois matériaux plus ou moins prestigieux : en aluminium pour la version Sport, en acier inoxydable pour la classique et en or jaune ou rose, pour la Watch Edition. À ces trois modèles s’ajoutent une multitude de bracelets : si le bracelet sport en fluoroelastomère, le plus répandu, existe en de très nombreux coloris, on note également la présence au catalogue de trois bracelet en cuir (deux avec fermoir magnétique, un avec une boucle classique), d’un bracelet à maillons ainsi que d’un bracelet milanais à fermoir magnétique. En bref, il sera difficile de croiser deux montres Apple totalement identiques, tant le choix est large. Ce choix devrait d’ailleurs s’étendre considérablement avec l’arrivée de bracelets tiers.

Image 5 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Les notifications sont plaisantes

Outre l’évidence d’avoir l’heure à son poignet, le principal avantage de l’Apple Watch est qu’elle fonctionne de concert avec l’iPhone auquel elle est appairée. Ainsi, la montre sera capable de recevoir la plupart des notifications du téléphone, et permettra de prendre connaissance en un coup d’oeil des derniers messages reçus. Pour cela, l’Apple Watch embarque un vibreur un peu particulier, nommé Taptic engine, et censé reproduire l’effet d’un doigt qui vous tapote le poignet pour vous prévenir. Concrètement, cela ressemble plus à un vibreur qu’autre chose, mais l’effet n’est pas désagréable, ni trop surprenant, et permet de vous avertir très discrètement de l’arrivée d’une nouvelle notification. Une vibration, et il suffit de porter la montre sous les yeux pour savoir de quoi il retourne. Si la notification en question présente un intérêt, elle affichera tout son contenu pour être lue, et si au contraire elle peut être ignorée, il suffit de rabaisser le poignet pour que celle-ci disparaisse. Au final, il est parfaitement possible de ne manquer aucune notification sans jamais avoir à sortir son téléphone de sa poche, ce qui est un plus très agréable.

Image 6 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

L’écran est de bonne qualité

Avec l’arrivée de l’iPhone 4, Apple a introduit le concept d’écran Retina dans ses gammes, l’idée étant de proposer une résolution accrue pour une excellente finesse d’image. Depuis, la plupart des appareils de la marque y passent les uns après les autres, et l’Apple Watch en fait également partie, malgré son tout petit écran de 1,32 pouces (pour la version 38mm) ou 1,5 pouces (pour la version 42mm). La résolution va donc de 272×340 pixels (38mm) à 312×390 pixels (42mm). La montre affiche pourtant des images très nettes et des couleurs vives, et l’écran est constamment lisible. Le résultat est d’ailleurs bluffant sur certains cadrans, comme celui présentant une image de la Terre avec l’ensoleillement précis du moment de la journée, ou encore celui présentant des animations de fleur ou d’animaux, qu’on se surprendra à admirer bêtement jusqu’à ce que l’écran s’éteigne.

Image 7 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Toutes vos infos en un coup d’oeil

Afin de préserver la batterie, déjà assez faible, de l’Apple Watch, cette dernière conserve l’écran éteint en toute situation. Pour l’allumer, il y a deux options : appuyer sur l’écran ou un des boutons, ou simplement porter la montre sous ses yeux pour la voir s’éclairer automatiquement et afficher l’heure. Apple a en effet truffé sa montre de capteurs capables de détecter le moindre de vos mouvements, et ainsi de déterminer à quels moments vous avez besoin d’elle. Évidemment, le mouvement fonctionne également dans l’autre sens : rabaissez le poignet, et l’écran s’éteindra sans attendre. La fonction est d’autant plus plaisante qu’elle n’oblige pas à utiliser sa deuxième main pour profiter de la fonction de base de l’Apple Watch, qui reste de consulter l’heure.

Image 8 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

Le tracker d’activité est addictif

Reprenant le concept lancé par tous les bracelets connectés de ces dernières années, l’Apple Watch embarque une multitude d’outils servant à suivre votre activité physique et votre santé. Ceux qui ont déjà porté un bracelet de Fitbit, Garmin ou encore Withings connaissent déjà le principe : les différents capteurs relèvent votre activité physique, votre rythme cardiaque et toutes sortes de données, et calculent ainsi votre temps d’activité ou vos calories brulées. Si cette fonction semble clairement tournée vers les utilisateurs les plus sportifs, il est parfaitement possible de l’utiliser dans d’autres situations. Il est même assez plaisant de découvrir le nombre de calories brulées durant le trajet qui nous mène au travail, ou pendant une séance de ménage intense à la maison. Régulièrement, la montre pourra prévenir son utilisateur de son avancement par rapport à ses objectifs hebdomadaires, ce qui transformerait presque en jeu le fait de bouger. Rien de révolutionnaire par rapport à la plupart des bracelets connectés, mais Apple la présentation esthétique d’Apple (les fameux cercles représentant la progression au quotidien) donne envie de s’y pencher plus en détails. 

Image 9 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

La fonction télécommande est une bonne surprise

Cette fonction serait à classer dans la catégorie « simple, mais il fallait y penser ». L’Apple Watch étant connectée en Bluetooth à l’iPhone, elle peut également servir de télécommande sans fil, et Apple ne s’en est pas privé. Aussi, il est possible de l’utiliser pour contrôler le baladeur du téléphone sans avoir à le sortir de la poche, avec des fonctions plus ou moins poussées pour régler le son, passer une piste ou même changer d’album. Il est également possible de commander, de la même manière, iTunes sur un Mac, et même de gérer une Apple TV à distance. Dans le même genre, il est également possible de commander à distance l’appareil photo de l’iPhone, pour ainsi réaliser des clichés plus intéressants.

Image 10 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

La batterie tient au moins la journée

Lors du lancement, Apple avait annoncé 18 heures d’autonomie pour son Apple Watch. C’est très court, et dans les faits, le score est un peu meilleur, la montre étant même capable de rester en fonctionnement plus de 24 heures d’affilée. C’est toujours très court, moins que la plupart des montres connectées actuelles, mais c’est mieux que ce que nous attendions avant de pouvoir l’essayer. Il vaut donc mieux la recharger tous les jours pour éviter les mauvaises surprises. Mais il faut bien le reconnaître, rares sont les utilisateurs qui portent leur montre pour dormir, l’Apple Watch ira donc sagement passer la nuit sur son chargeur.

Image 11 : [Test] Apple Watch : 10 bonnes raisons de l'acheter

On peut téléphoner comme dans K2000

Nous l’avons vu, l’Apple Watch embarque toute une flopée de fonctions qu’on pourrait aisément considérer comme des gadgets. Mais parmi elles, celle qui nous a le plus séduit est sans doute celle permettant de téléphoner depuis sa montre. À la réception d’un appel, la Watch vibre en même temps que le téléphone, et il est possible de répondre directement sur sa montre grâce au micro et au haut-parleur intégrés. Il suffit alors de porter sa montre près de son visage, à la manière des films de science-fiction, pour entamer la conversation. Si cette fonction vous donnera certainement un air assez particulier en société, elle n’en est pas moins pratique, et réalise de surcroit un rêve d’enfant partagé par beaucoup de geeks de notre époque : téléphoner avec sa montre, comme dans K2000 !