Accueil » Test » Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?

Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?

Google mise tous ses efforts sur le Pixel 6 Pro. Affiché à 899 €, il a de sérieux atouts à faire valoir face aux ténors du marché vendus plus de 1000 €. La recette fonctionne-t-elle ? Voici notre test.

Image 2 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
8,5/10

Google Pixel 6 Pro

899€ > Fnac
On aime
  • Le retour gagnant de Google sur la photo
  • Un écran parfaitement calibré
  • Une bonne autonomie
  • Un design différenciant
On n’aime pas
  • La prise en main glissante (dos en verre, cerclage en aluminium lisse)
  • Une charge rapide un peu lente
  • Le Google Tensor pas si puissant que prévu
Verdict :

Pour lancer son premier processeur maison, Google a choisi de l’installer dans un smartphone haut de gamme. Le Pixel 6 Pro additionne tout ce qui fait un fer de lance efficace : une bonne autonomie, des performances honnêtes (bien qu’on en espérait plus), un écran exemplaire et des photos d’une excellent qualité. Bref, on n’a au final pas grand-chose à reprocher à ce Pixel 6 Pro. Outre une prise en main glissante et une charge peu rapide, c’est sa grande diagonale qui sera clivante chez les amateurs de Pixel habitués aux smartphones de moins de 6 pouces. Néanmoins, si vous pouvez sauter le pas, n’hésitez pas, vous aurez alors l’un des meilleurs photophones de 2021.

Rendez-vous avait été prix l’an dernier. À la sortie du Pixel 5, nous n’avions qu’une hâte, retrouver Google sur le marché du smartphone haut de gamme. Bien que complet et performant, le Pixel 5 n’osait pas assez et surtout, équipé d’une configuration modeste, il signait l’absence de Google dans la bataille des smartphones premium. Un an plus tard, Mountain View a corrigé le tir et offre un Pixel 6 Pro bourré de nouveautés qui collent avec l’image que l’on se fait d’un smartphone haut de gamme.

Pour prendre l’affaire par le menu, il a un rafraîchissement d’écran à 120 Hz, un zoom optique x4, le tout nouveau processeur Tensor conçu par Google et Samsung, 12 Go de mémoire vive, mais aussi une large batterie avec charge dite rapide (nous y reviendrons plus bas). Bref, Google revient sur le devant de la scène avec un smartphone bien doté pour faire la promotion d’Android 12, nouvelle version de son système d’exploitation.

Image 3 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Prix et disponibilité

Le Pixel 6 Pro est sorti le 28 octobre. L’attente était conséquente puisque les stocks de Google sont déjà épuisés. Sur son magasin en ligne, il faut s’inscrire sur une liste d’attente. Aucune information n’est donnée quant à une éventuelle date de réapprovisionnement. À noter que l’affaire est encore plus compliquée pour le Pixel 6 que nous avons testé ici. Affiché à 649 €, il est indiqué en « non disponible ». Ici, aucune file d’attente. Il sera sans nul doute plus difficile à acquérir.

Le Pixel 6 Pro est vendu quant à lui 899 €. C’est une somme importante, mais pas la plus historique de Google. On se souvient pour cela du Pixel 3 XL. En 2018, il fallait débourser 959 € pour sa version 64 Go et 1059 € pour doubler le stockage.

Le Pixel 6 Pro est quant à lui disponible en une unique version dans l’Hexagone : 128 Go. Une mauvaise exception française puisqu’outre-Atlantique, on voit fleurir des versions en 256 et 512 Go. Il aurait été appréciable que l’on puisse bénéficier du même choix, d’autant plus que le stockage du Pixel 6 Pro n’est pas extensible par microSD.

A lire > Quels sont les meilleurs smartphones à acheter en 2021 (Android, iOS) ?

Design : le Pixel 6 Pro ose la différence

Google rompt définitivement avec le design de ses anciens smartphones. On oublie le module photo carré à l’arrière du smartphone. Le Pixel 6 Pro innove avec un ensemble de capteurs disposés en ligne. On se retrouve donc avec une large bande sur la face arrière. Une grosseur qui sera sans doute clivante. On aime ou pas, c’est une question de goût. En revanche, cette disposition présente un aspect pratique. Le Pixel 6 Pro est parfaitement stable sur une table, malgré l’épaisseur du module photo, celui-ci allant de part et d’autre de la face arrière. L’effet culbuto rencontré sur un iPhone 13 Pro, par exemple, n’a pas cours ici.

Image 4 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Le bloc photo du Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Au niveau des matériaux Google propose une dalle en verre Gorilla Victus à l’avant. Il s’agit du verre de protection le plus résistant de Corning. On ne devrait pas craindre de le rayer et pourtant. En quelques jours, sans qu’il ne tombe ou qu’il ne soit traîné dans le sable, notre exemplaire arborait déjà une première rayure. Attention donc, solide ne veut pas dire inrayable.

L’ensemble du Pixel 6 Pro est cerclé en alumium brillant alors qu’on a de l’aluminium mat sur le Pixel 6. La différence est importante puisqu’elle conditionne la prise en main de l’appareil. Google ayant décidé de remplacer l’aluminium recyclé du Pixel 5 par un panneau de verre en Gorilla Glass 6 au dos de ses Pixel 6, ils glissent particulièrement. Aussi, un contour mat et granuleux améliore la prise en main sur le Pixel 6, ce que l’on n’a pas sur le Pixel 6 Pro.

Image 5 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Un cerclage glissant pour le Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Ce choix de dos en verre ne nous convainc pas spécialement, pas tant pour les traces de doigts que pour la glisse induite par l’utilisation de ce matériau. Lisse et non dépoli, il grève aussi le maintien du smartphone lorsqu’il est posé sur un plan légèrement incliné, par exemple. Nombre de fois, nous avons retrouvé le Pixel 6 Pro sur la moquette (ouf !) à cause de cela.

Une coque solutionne le problème. Nous avons celle de Google. Vendue 29 € en option, elle protège parfaitement l’appareil avec des bords inférieur et supérieur surélevés à l’avant et à l’arrière autour du bloc photo. En revanche, les mensurations du Pixel 6 Pro en prennent un coup, la coque n’étant pas particulièrement fine.

Image 6 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
La coque officielle du Google Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Avec son écran de 6,7 pouces, le Pixel 6 Pro est un très grand smartphone. En prise en main, il est plus mastoc que les Oppo Find X3 Pro et Find X3 Pro que nous avons sous la main. C’est le plus épais et surtout le plus large. Dès lors, si l’on n’a pas de grands doigts, compliqué d’atteindre le bout de l’écran avec le pouce en utilisation à une main. C’est un détail, mais toujours bon à savoir. Enfin, le poids compte aussi. Le Pixel 6 Pro fait partie des poids lourds avec 210 g sur la balance. Face aux 156 g du Pixel 5 (certes plus petit), c’est un véritable changement. Et n’espérez pas trouver beaucoup mieux sur un Pixel 6 avec ses 207 g.

Terminons ce tour de design par quelques détails. Google ne revient toujours pas sur la disparition du minijack. Que du Bluetooth ici, aucun adaptateur USB-C vers minijack n’est inclus dans la boîte. Les boutons sont toujours inversés, volume en bas et power en haut, sur la tranche droite. Une spécificité Google qui demande un temps d’adaptation. Enfin, le capteur photo avant a été recentré.

Google propose l’un des meilleurs écrans du marché

Google équipe son vaisseau amiral d’une dalle Amoled LTPO de 6,7 pouces fournie par Samsung Display. La technologie LTPO est importante puisque c’est elle qui conditionne le rafraîchissement adaptatif. En effet, le Pixel 6 Pro est le premier smartphone Google avec une dalle 120 Hz (90 Hz pour le Pixel 6).

LTPO, son écran peut ajuster dynamiquement sa fréquence en fonction du contenu visualisé (10 Hz pour des photos, 120 Hz pour un jeu mobile, par exemple). Tout l’intérêt est d’optimiser au maximum la consommation énergétique et donc de maximiser l’autonomie. L’écran du Pixel 6 Pro affiche une définition QHD+, à savoir du 3120 x 1440 pixels. Mêlée au 120 Hz, on a ici une combinaison encore assez peu répandue sur le marché.

Image 7 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro, un écran très bien calibré – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Bien entendu, nous avons fait passer au Pixel 6 Pro l’épreuve de la sonde. La nôtre est une X-Rite i1Display Pro Plus, reconnue pour sa précision. Les réglages du smartphone offrent trois modes de couleurs : Naturelles, Rehaussées et Adaptatives. Souvent, on remarque que seul l’un de ces modes est fidèle. Avec le Pixel 6 Pro, tous sont utilisables sans crainte de bizarrerie colorimétrique.

C’est d’ailleurs intéressant puisque nos relevés sur les trois modes tiennent dans un mouchoir de poche. À croire qu’il n’y a pas de franche différence entre chacun d’entre eux. Technologie Oled oblige, on a un contraste infini avec de vrais noirs. La luminosité est quant à elle mesurée à un peu moins de 500 nits, de quoi valider une utilisation en extérieur sans avoir à se mettre à l’ombre pour consulter son écran. La température des couleurs est de 6600K, quel que soit le mode colorimétrique. C’est un chouïa au-dessus du 6500K visé pour un blanc lumière du jour, mais on reste dans le domaine du correct.

Image 8 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Modes colorimétriques du Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Quant à la colorimétrie, et bien c’est le point de séparation de ces modes. Pour rappel, avec un DeltaE moyen inférieur à 3, l’oeil humain est trompé. Sur le Pixel 6 Pro en mode « Naturelles », le DeltaE moyen est de 1 tout pile. Le même mode nous avait ravis sur le Pixel 5 avec un DeltaE moyen de 1,5. Là, c’est l’apothéose. On a donc une fidélité colorimétrique à toute épreuve qui permet de faire en toute tranquillité ses achats sur Internet sans crainte d’avoir une teinte faussée.

En allant crescendo, le mode « Rehaussées » est mesuré à 2,1. Ici, les rouge, vert et jaune sont plus marqués, donnant du peps à l’image. Le mode « Adaptative » est le plus radical. Il offre des couleurs vives sur une bonne partie du spectre. C’est joli et flatteur pour la rétine, mais plus éloigné de la réalité. Pour autant, son DeltaE moyen est de 3, tout pile. Du coup, il est validé.

Comme dit plus haut, Google propose trois modes colorimétriques parfaitement utilisables et justes. On a même l’opportunité de choisir des couleurs plus vives si on le souhaite, et ce, sans se retrouver avec le mode magasin d’un téléviseur, beau, mais irréel.

AdaptativeRehausséesNaturelles
Contraste000
DeltaE moyen32,11
Température6604K6620K6614K
Luminosité486 nits487 nits492 nits
Test des différents modes colorimétriques du Pixel 6 Pro

Pas aussi puissant que prévu, le Pixel 6 Pro fait le job

Il en est fini de Qualcomm, Google veut désormais miser sur ses propres puces. Les Pixel 6 inaugurent don un nouveau processeur, le Tensor, conçu par Google. Son objectif est de mieux maîtriser la production de ses puces et aussi d’en adapter l’architecture aux besoins de ses smartphones. On retrouve ici la même idée qui a poussé Apple à concevoir ses propres puces depuis maintenant plus de dix ans.

Élément amusant, à l’instar d’Apple, Google s’est aussi attaché les services de Samsung pour développer sa puce Tensor. D’ailleurs, celle-ci renfermerait pas mal d’éléments communs aux puces Exynos de Samsung. Côté performances, le Tensor n’est pas aussi puissant que le Snapdragon 888 de Qualcomm. Sa quête est différente. Il préfère miser sur la sécurité, l’autonomie et la gestion des algorithmes photo, botte secrète de Google.

Image 9 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Benchmarks du Google Pixel 6 Pro – Crédit : Galaxie Média

Aussi, notre configuration, un Tensor couplé à 12 Go de RAM et 128 Go de stockage, ne brille pas outre mesure dans les benchmarks. Lorsqu’on le teste sur un simple coeur, le Tensor se place juste en dessous d’un Snapdragon 888, une bonne nouvelle. En revanche, sur l’ensemble de ses coeurs, il perd des places et se retrouve au niveau d’un Snapdragon 870. C’est un peu juste pour un smartphone haut de gamme en cette fin d’année.

Image 10 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Alien Blackout sur Google Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Attention, cela ne veut pas dire que le Pixel 6 Pro n’est pas puissant. Il gère sans sourciller toutes les situations. Les jeux vidéo gourmands ne lui font pas peur non plus. Disons simplement que l’on ne voit pas la révolution que l’on aurait pu escompter avec une nouvelle puce. Enfin, si sur un Pixel 6 à 649 € il trouve toute sa place, on aurait aimé que Google ait un peu plus de culot sur son Pixel 6 Pro vendu 899 €. Face à lui, on trouve sans souci des smartphones embarquant des Snapdragon 888.

Photo : un retour gagnant pour le Pixel 6 Pro

Comme chaque année, on attend les nouveaux smartphones Google sur un terrain en particulier : la photo. Depuis les Pixel 3, Google en remontre à la concurrence à chaque génération. Maître étalon, il parvient le plus souvent à offrir des clichés de haute volée avec un ensemble de capteurs modestes.

Image 11 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 et Pixel 6 Pro – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Pour le Pixel 6 Pro, Google a changé de paradigme. De deux capteurs sur les Pixel 5 et Pixel 6, on passe à trois. S’invite à la fête un zoom optique x4 de 48 mégapixels (f/3.5). Cette exclusivité vient serrer les rangs du capteur principal de 48 mégapixels (f/1.9) et du capteur ultra grand-angle de 12 mégapixels (f/2.2), en commun avec le Pixel 6.

Et une fois de plus, Google parvient à nous faire redécouvrir la photo mobile. Nous avons comparé la photo du Pixel 6 Pro avec celle de l’iPhone 13 Pro. Ce dernier est 260 € plus cher, et pourtant le Pixel 6 Pro montre à bien des occasions qu’il offre un rendu plus net et plus juste.

Ici, nous vous proposons une comparaison Pixel 6 Pro vs. Pixel 5. Certes, l’ancien téléphone de Google n’était pas affiché au même tarif, mais cela permet de voir en un coup d’oeil le chemin parcouru en un an. C’est le jour et la nuit. Le Pixel 6 Pro gère beaucoup mieux les contre-jour, ses clichés fourmillent de détails qui apparaissent nets. La gestion de la colorimétrie de nuit est également plus naturelle sur le nouveau Pixel 6 Pro. Bref, c’est un carton plein. Nous ne pouvons que recommander la nouvelle génération de Pixel pour qui veut cherche un bon photophone.

Google Pixel 6 Pro vs. Pixel 5 : photos de jour

Image 12 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro colorimétrie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 13 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 colorimétrie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 14 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro contraste – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 15 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 contraste – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 16 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro contrejour – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 17 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 contrejour – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 18 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro mode portrait – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 19 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 mode portrait – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 20 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro selfie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 21 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 selfie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 22 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro ultra grand-angle – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 23 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 ultra grand-angle – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 24 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro grand-angle – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 25 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 grand-angle – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 26 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 27 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x2 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 28 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x4 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 29 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x4 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 30 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x20 – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 31 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x7,5 (max) – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Google Pixel 6 Pro vs. Pixel 5 : photos de nuit

Image 32 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 33 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 34 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro colorimétrie nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 35 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 colorimétrie nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 36 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro éclairage nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 37 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 éclairage nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 38 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro nuit noire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 39 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 nuit noire – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 40 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro selfie nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 41 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 selfie nocturne – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 42 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro ultra grand-angle nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 43 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 ultra grand-angle nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 44 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro grand-angle nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 45 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 grand-angle nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 46 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x2 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 47 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x2 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 48 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x4 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 49 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x4 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 50 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 6 Pro zoom x20 nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 51 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Google Pixel 5 zoom x7,5 (max) nuit – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Bien évidemment, Google ajoute toujours quelques options annexes à son application photo. On a ainsi la pause longue qui permet d’appliquer un effet de flou sur les éléments en mouvement. À l’inverse, le panoramique avec mouvement se focalise sur le sujet en mouvement pour flouter l’arrière-plan.

Image 52 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
Les Pixel 6 permettent de réorienter la source lumineuse d’un selfie – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Outre ces modes, on a également la possibilité de replacer la source lumineuse sur un portrait, mais aussi d’effacer un élément indésirable d’un cliché. Nommée Gomme Magique, cette fonction est utilisable sur n’importe quel cliché importé ou pris avec le Pixel. Certains résultats sont plus probants que d’autres. Si l’élément à effacer est sur une surface peu complexe, l’algorithme s’en sort bien. Si en revanche, on a de la végétation, par exemple, on peut se retrouver avec des aberrations.

Image 53 : Test Pixel 6 Pro : et si vous achetiez la meilleure photo Google de 2021 ?
La gomme magique des Pixel 6 a du mal avec les ombres – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Autonomie

Google a dû être marqué par les critiques des Pixel 3 et Pixel 4. Peu autonomes, ils avaient été épinglés sur ce point. Le Pixel 5 a redressé la barre en 2020. Cette année, Google voit encore plus grand en conjuguant une énorme batterie de 5000 mAh à l’optimisation énergétique de son processeur Tensor.

Dans les faits, nous avons tenu plus d’une journée en utilisation courante. Exemple type : téléphone débranché à 8h, 4h de GPS/Coyote, des photos sur la journée, quelques coups de fil et de la consultation de réseaux sociaux. Au final, il restait 25% d’autonomie à l’heure du coucher. Et l’écran du Pixel 6 Pro était en 120 Hz. Bref, le Pixel 6 Pro n’est pas un champion de l’autonomie, mais il tient sa promesse d’une journée d’utilisation.

Là où nous sommes plus déçus, c’est au sujet de son système de charge. Google ne propose qu’une charge rapide 30 Watts qui redonne 50% d’autonomie en 40 minutes. C’est maigre comparé aux recharges 60 Watts ou plus que l’on trouve sur les smartphones chinois, Oppo et Xiaomi en tête. Et le pire c’est que Google ne fournit plus de bloc secteur avec ses smartphones. Aussi, il faut repasser à la caisse pour bénéficier de la charge « rapide » du Pixel 6 Pro. Sinon, il faudra patienter 2 heures pour une charge complète.