Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution

L’emblématique smartphone pliant de Samsung est de retour avec un design amélioré et un processeur plus puissant. Pour le reste, rien ne change, tout au plus quelques nouveautés logicielles. Le Galaxy Z Fold5 est-il suffisamment armé pour faire face à ses nouveaux concurrents ?

Sommaire

Cette année, le Galaxy Unpacked s’est tenu un peu en avance par rapport au calendrier habituel. Cela n’a pas empêché Samsung de dévoiler une flopée de nouveaux appareils, comme les nouvelles montres Galaxy Watch6 et les tablettes Tab S9. Le 26 juillet dernier a surtout été l’occasion de présenter les nouvelles versions des smartphones pliables du constructeur, les Z Flip5 et Z Fold5.

Image 4 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Si le Flip, particulièrement séduisant de compacité pour le grand public se vend mieux, le Galaxy Z Fold5 est le navire amiral des pliables, une véritable démonstration technologique de ce que peut apporter ce segment en termes d’usages. A savoir ce qui découle de la prise en charge du stylet S-Pen, mais aussi les fonctions qui tirent parti du large écran interne pliable au format tablette. Avec un inévitable corollaire : le Fold est le plus cher des smartphones de Samsung et cette année son prix grimpe encore d’une centaine d’euros.

Image 5 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5, écran Always On – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Que vaut la star de Samsung en termes de performance et quelles sont ses nouveautés en 2023 ? Nous avons testé le modèle le plus coûteux en 12 Go /1 To dans sa couleur noire, mais qui ne diffère des autres versions que pas sa capacité de stockage accrue. Voici les résultats de cette évaluation et notre verdict.

À lire aussi :

Test Samsung Galaxy Z Flip 5 : encore plus sexy avec son grand écran externe mais…

Meilleurs smartphones pliables : quel modèle choisir en 2023 ?

Quels sont les prix et la disponibilité du Galaxy Z Fold5 ?

Le Galaxy Z Fold5 a été disponible quelques jours seulement après son annonce officielle le 26 juillet. C’est dire si Samsung avait hâte d’occuper le devant de la scène… et de couper l’herbe sous le pied à d’autres potentiels lancements de rentrée en matière de smartphones pliables. Rappelons que Motorola a dégainé son Razr 40 Ultra au tout début de l’été et qu’on attend le Pixel Fold de Google en France, tout comme le Mix Fold 3 de Xiaomi.

Image 6 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5, seulement un câble USB dans la boîte – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le tarif du Galaxy Z Fold5 n’en reste pas moins exorbitant. Il a d’ailleurs augmenté de 100 à 120 euros selon les capacités de mémoire, par rapport au Z Fold4 de 2022. Voici les prix de cette année :

  • Samsung Galaxy Z Fold5 12 Go / 256 Go : 1899 euros
  • Samsung Galaxy Z Fold5 12 Go / 512 Go : 2039 euros
  • Samsung Galaxy Z Fold5 12 Go / 1 To : 2279 euros

En période de lancement, Samsung fait passer la pilule avec quelques cadeaux bienvenus sur son store. Pour tout achat avant le 30 septembre 2023, les écouteurs Galaxy Buds2 Pro d’une valeur de 179 euros sont offerts, un bonus reprise de 100 euros est mis en place et le S Pen Fold5 Edition est vendu à 9,90 euros au lieu de 59,90 euros. Chez certains distributeurs spécialisés comme la Fnac, écouteurs et bonus sont aussi d’actualité.

Image 7 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Galaxy Z Fold5 et son S-Pen vendu en option – Crédit : Samsung

Il reste à savoir si cette offre, aussi généreuse soit-elle, suffira à convaincre. Se rabattre sur le Galaxy Z Fold4 peut constituer une bonne option. Son prix n’a pas officiellement baissé, mais quelques vendeurs tiers de sites comme Darty ou Boulanger bradent leurs derniers exemplaires.

À lire aussi :

Test Motorola Razr 40 Ultra, un beau pied de nez au Galaxy Z Flip4 de Samsung

Pixel 7a, Pixel Fold, Pixel Tablet… voici les meilleures annonces produits de la Google I/O 2023

Xiaomi Mix Fold 3 : le smartphone pliable dévoile ses caractéristiques et elles sont renversantes, les voici !

Quelles sont les caractéristiques techniques du Galaxy Z Fold5 ?

Le Galaxy Z Fold5 conserve en grande partie les caractéristiques de son prédécesseur que ce soit en termes de dimensions des écrans, de batterie ou d’équipement photo. Le design se fait un peu plus compact et le processeur est en 2023 de dernière génération. Vois les caractéristiques complètes du Z fold5 :

  • Écran pliable : Dynamic Amoled 2X LTPO QXGA+ (2176 x 1812 points) de 7,6 pouces, 120 Hz
  • Écran externe : Super Amoled FHD+ (904 x 2316 points) de 6,2 pouces, 48 à 120 Hz
  • Grand-angle : f/1.8, capteur Samsung GN3 de 50 Mpx
  • Ultra grand-angle : f/2.2, capteur de 12 Mpx, 123 degrés
  • Téléobjectif : f/2.4, capteur de 10 Mpx, zoom optique 3x, Space Zoom 30x
  • Caméras frontales : 4 Mpx 1/1.8 (intérieur, sous l’écran) et 10 Mpx, f/2.2 (extérieur)
  • Processeur : Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm
  • Mémoire : 12 Go/ 256 Go, 512 Go, 1 To
  • Batterie : 4400 mAh, charge rapide 25 W, charge sans-fil, charge inversée
  • Connectivité : Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.3, 5G, NFC
  • Dimensions écran plié : 154,9 x 67,1 x 13,4 mm
  • Dimensions écran déplié : 154,9 x 129,9 x 6,1 mm
  • Poids : 253 g.
  • Résistance : IPX8, Corning Gorilla Glass Victus 2, Armor Aluminium, charnière en goutte d’eau
  • Divers : lecteur d’empreintes digitales latéral, reconnaissance faciale, haut-parleurs stéréo, compatibilité S-Pen
  • OS : One UI 5.1.1 sur Android 13
Image 11 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Galaxy Z Fold5 en bleu, crème et noir – Crédit : Samsung

Cette année, le Galaxy Z Fold5 est décliné en noir, bleu et crème alors que le Fold4 était proposé en noir, anthracite et ivoire ou bordeaux. De nouveaux coloris exclusifs à la boutique Samsung viennent de faire leur apparition : l’argent et le Cobalt.

Un design plus compact et ergonomique

On a longtemps reproché aux smartphones pliants de Samsung leur charnière, certes robuste, mais qui laissait un espace important entre les deux parties de l’écran replié. La poussière pouvait d’une part s’accumuler facilement dans cet interstice et d’autre part, le smartphone était inévitablement plus épais au niveau de la pliure. Le constructeur est enfin passé à une charnière en goutte d’eau qu’il n’hésite pas à qualifier de révolutionnaire puisqu’elle ne laisse presque plus aucun espace.

Image 12 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et sa charnière vue de haut – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Bon, la concurrence n’avait pas attendu pour trouver ce genre de solution plus esthétique… On se console de ce retard à l’allumage en appréciant à sa juste valeur l’impact important de cette nouvelle charnière sur le design.

Image 13 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5, la charnière en position fermée – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Elle affine considérablement l’appareil puisqu’il passe à son endroit de 15,8 mm à 13,4 mm. La prise en main se fait bien plus agréable et le mode Flex ne s’en trouve pas pour autant altéré puisque le Fold peut tenir une position semi-ouverte sur une table dans un angle de 75 à 115 degrés. Pratique pour avoir un demi-écran toujours bien positionné en face des yeux. Le nouveau Fold se paye même le luxe d’être un peu plus léger. Seulement de 10 grammes, c’est vrai, mais vu le poids de ce beau bébé (253 grammes), on apprécie.

Image 14 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et ses tranches brillantes – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Le smartphone est toujours résistant à une immersion dans l’eau puisqu’il répond à la certification IPX8, mais toujours pas à la poussière (d’où le X). Et ce, malgré la nouvelle charnière qui, précisons-le, n’empêche pas de glisser une feuille de papier entre les deux parties de l’écran. Il faudra rester prudent en évitant la plage, par exemple.

Image 15 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Écran déplié et regardé de côté, le pli reste toujours visible (et on le sent bien aussi sous les doigts), mais il s’estompe considérablement lorsque l’on positionne la dalle bien en face de soi et qu’on évite d’être exposé à une source de lumière importante. Sous ces conditions, le plaisir d’avoir un tel appareil sous les yeux n’en pâtit donc pas.

Image 16 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Écran déplié, toujours, le châssis ne mesure que 6,1 mm d’épaisseur, ce qui est très agréable (contre 6,3 mm sur le Z Fold4). La large surface d’affichage au format 5:4 (pas si loin du carré) est mise en valeur par des bordures fines, d’épaisseur égale des quatre côtés. La caméra selfie de 4 Mpix, complètement cachée sous l’écran, renforce la sensation d’immersion dans l’image affichée.

Image 17 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le seul regret est que rien n’évolue vraiment depuis le Z Fold4, que ce soit au niveau de l’aspect général du terminal ou de son équipement. Samsung n’a toujours pas trouvé de solution pour loger le nouveau S-Pen, pourtant plus fin, dans son smartphone, comme c’est le cas pour le S23 Ultra. Non seulement le stylet est vendu à part, mais pour éviter de le perdre, il sera préférable d’acheter l’étui pour Fold5 qui permet de l’arrimer. Comme si la facture n’était pas déjà assez salée !

Des écrans encore plus lumineux

Les dimensions des deux écrans, l’externe et le pliant, ne changent pas, tout comme leurs définitions. On est donc face à un écran FHD+ de 6,2 pouces en mode fermé et à un écran QXGA+ (soit 2176 x 1812 points) de 7,6 pouces en mode ouvert. Leur taux de rafraîchissement adaptatif oscille selon les contenus affichés de 48 à 128 Hz sur le premier et de de 1 à 120 Hz sur le second, puisqu’il s’agit d’un modèle LTPO. L’image est fluide et la batterie moins sollicitée quand ce n’est pas indispensable.

Image 18 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


La technologie Amoled règne toujours en maître, somptueuse par ses noirs profonds et ses couleurs vives, avec cette année, une fidélité des couleurs moins bonne que d’ordinaire, quel que soit le mode choisi : vif (par défaut) ou naturel. Dans le mode par défaut, les deux écrans offrent une excellente température des couleurs (entre 6400 et 6600), mais un Delta E un peu trop élevé (entre 5 et 6). En mode naturel, la température est plutôt de l’ordre de 6200 (les couleurs sont un peu plus chaudes) et le Delta E est plus proche de 4. C’est donc mieux, mais cela reste loin des mesures relevées sur les meilleurs écrans Samsung, proches de la perfection en justesse des couleurs avec un Delta E autour de 1.

Image 19 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


C’est en termes de luminosité, particulièrement utile quand on utilise son smartphone sous un éclairage intense (en extérieur, sous le soleil notamment) que Samsung progresse. Réglée au maximum, la luminosité des deux écrans approche les 500 cd/m². En activant le mode luminosité supplémentaire, on passe à 800 cd/m².

Image 20 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


En activant la luminosité adaptative, ce qui est préférable pour la batterie), on relève une luminosité en pic de presque 1100 pour l’écran externe et de plus de 1200 pour le grand écran. En pic HDR, nous avons même relevé des mesures supérieures à 1600 cd/m², proches de ce qu’annonce Samsung (1750 cd/m²). La consultation de l’écran, quelle que soit les conditions d’éclairage, ne devrait pas être un problème.

Image 21 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Encore une fois, on regrette seulement que Samsung n’ait pas un peu agrandi la taille de ses écrans. Le Honor Magic Vs, tout aussi compact, est pour sa part équipé de dalles 6,45 et 7,9 pouces.

ONE UI 5.1.1 : des nouveautés pratiques

Quelques nouveautés qui concernent exclusivement le Fold viennent enrichir l’interface ONE UI de Samsung. Une nouvelle barre des tâches fait son apparition dans laquelle on peut sélectionner jusqu’à 8 applications présentes en permanence, tandis que jusqu’à 4 applications récemment utilisées s’ajoutent sur le côté droit.

Image 22 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Barre des tâches du Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

On fait glisser depuis cette barre vers le centre de l’écran l’application ou les applications qu’on souhaite lancer, sachant qu’on peut en gérer 3 simultanément. Voilà qui facilite grandement l’utilisation du Fold depuis le grand écran, en mode multitâche.

Image 23 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et multitâche – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le menu des paramètres recèle de bonnes idées pour optimiser l’utilisation de la tablette, comme la possibilité de choisir les applications qui continueront de s’afficher sur l’écran externe quand on referme l’écran pliant et inversement.

Image 24 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et mode Flex – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Le mode Flex est toujours de la partie prenant en charge quelques applications courantes, comme l’appareil photo de Samsung ou Google Meet. Mais on n’a pas l’impression que le constructeur s’est battu pour adapter beaucoup plus d’applications qu’auparavant. Dans les paramètres, il est possible d’activer le volet du mode Flex pour tirer parti des applications compatibles multifenêtres, mais cela fait un peu bricolage.

Il reste que Samsung est l’un des rares constructeurs à proposer 4 ans de mises à jour majeures et 5 ans de sécurité. Cela laisse le temps au consommateur de voir apparaître des nouveautés logicielles sans redouter une obsolescence prématurée.

Le smartphone pliant le plus puissant du moment

C’est l’autre grande nouveauté matérielle du Z Fold5. Il embarque le processeur le plus haut de gamme du moment et le plus performant, le Snapdragon 8 Gen 2. Avec la dernière puce de Qualcomm et boosté par ses 12 Go de mémoire vive, le smartphone est bien entendu un monstre de puissance, qui ne craint ni le multitâche, ni les applications gourmandes en ressources, ni même les jeux les plus énergivores.

Image 25 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et le benchmark Antutu – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Tout reste fluide et la chauffe n’est perceptible qu’en poussant vraiment l’appareil dans ses retranchements – 46 degrés atteints tout de même avec 3DMark. Lors d’une séance de jeu intensive, précisons que les tranches de l’appareil ne chauffent pas trop, ce qui limite d’autant plus le désagrément.

Image 26 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 et le benchmark Antutu – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Au-delà d’une bonne de puissance, le Snapdragon 8 Gen 2 améliore l’autonomie du smartphone comme on va le voir et a également un impact positif sur la photo, avec notamment un déclenchement plus rapide et une amélioration des clichés de nuit.

Une autonomie correcte, mais pas folle

L’amélioration est indéniable par rapport au Z Fold4, même si en conservant une « petite » batterie de 4400 mAh, Samsung ne peut pas faire de folie. Nous avons mesuré l’autonomie du Z Fold5 en mode déplié et en mode fermé, avec le mode 120 Hz adaptatif et en 60 Hz.

  • Écran externe 120 Hz adaptatif : 12h56
  • Écran interne 120 Hz adaptatif : 9h14
  • Écran externe 60 Hz : 13h50
  • Écran interne 60 Hz : 10h54
Image 30 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Samsung Galaxy Z Fold5 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Globalement, sachant que l’utilisation du smartphone est un mix entre position ouverte et fermée, on peut partir sur environ 11 heures d’autonomie en moyenne en laissant le 120 Hz adaptatif activé par défaut. C’est moins bien qu’un Galaxy S23 Ultra (il avait tenu 13h25), mais cela signifie malgré tout qu’on peut espérer utiliser son smartphone toute une journée sans redouter la panne sèche, sauf à jouer 3 heures d’affilée.

Image 31 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Port USB-C du Samsung Galaxy Z Fold5 -Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Samsung ne propose toujours pas de charge plus rapide que du 25 W filaire, déjà existante l’an passé. Au moins, testée avec un chargeur Samsung 25 W, se montre-t-elle assez efficace puisqu’un peu plus de 1h20 suffit à recharger intégralement l’appareil de 1 à 100 %. Pour les plus pressés, en 30 minutes, il est possible de regagner 43 à 44 % d’autonomie. Pas extraordinaire, mais plutôt correct.

Quelques limites en photo

Hormis le fait qu’il n’est pas toujours aisé de prendre des photos avec un appareil comme le Z Fold5 – l’appareil est un peu lourd et on a peur de le faire tomber, l’utilisateur devrait être assez satisfait des photos réalisées.

Image 32 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle
Image 33 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle
Image 34 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle
Image 35 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Ultra grand-angle
Image 36 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Ultra grand-angle
Image 37 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Ultra grand-angle


En termes de matériel, encore une fois, rien ne bouge. On a donc un triple module photo principal tout en longueur composé d’un grand-angle (50 Mpx), d’un ultra grand-angle (12 Mpx) et d’un téléobjectif (10 Mpx).

Image 38 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Basse lumière
Image 39 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Basse lumière
Image 40 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Basse lumière après mise au point (la force de l’IA)
Image 41 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Tentative de macro
Image 42 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Portrait (sans forcer sur le bokek)
Image 43 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Mode portrait avec Bokeh

Si l’appareil est aussi équipé d’une caméra frontale de 4 Mpx sous le grand écran et d’une caméra frontale de 10 Mpx logée dans un poinçon en haut de l’écran externe, mieux vaudra profiter de la possibilité de se prendre en selfie avec le triple module. C’est l’avantage des pliants.

Image 44 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Mode portrait avec bokeh


L’appareil donne donc globalement satisfaction, à condition de ne pas être réfractaire aux couleurs parfois légèrement trop saturées notamment sur les ciels bleus. Le mode portrait s’avère satisfaisant et le Zoom optique 3x est très appréciable.

Image 45 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Détails en basse lumière
Image 46 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle nuit
Image 47 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Ultra grand-angle nuit
Image 48 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle basse lumière
Image 49 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Ultra grand-angle basse lumière

On peut même tenter le 5x ou 10x numérique, sans problème, dans de bonnes conditions. Le Space Zoom 30x tend, en revanche, à pixelliser un peu trop pour être exploitable.

Image 50 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Zoom 5x
Image 51 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Zoom 10x
Image 52 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Space Zoom 30x
Image 53 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Grand-angle
Image 54 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
Intérieur grand-angle


La photo en basses lumières n’est pas à proscrire, à condition d’éviter les sujets trop turbulents sous peine de flou de bougé. L’appareil n’est toutefois pas aussi performant qu’un Galaxy S23 Ultra en photo nocturne. Et on peut vraiment le regretter à ce niveau de prix.

Notre verdict

Image 55 : Test Samsung Galaxy Z Fold5 : une belle évolution, sans révolution
8/10

Samsung Galaxy Z Fold5

Le smartphone pliant roi de la polyvalence

  • Samsung Galaxy Z Fold5 256 Go Noir…
    999.99€
  • 999.99€
    Voir l’offre
  • 1,243.88€
    Voir l’offre
  • 1269€
    Voir l’offre
  • 1299€
    Voir l’offre
  • 1389€
    Voir l’offre
  • 1489€
    Voir l’offre
  • 1499€
    Voir l’offre
  • 1,542.84€
    Voir l’offre
  • 1657€
    Voir l’offre
  • 1899€
    Voir l’offre
  • 1,899.99€
    Voir l’offre
  • 2,014.96€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Le design bien léché
  • La charnière en goutte d’eau
  • Les écrans Amoled ultra lumineux
  • La puissance du smartphone
  • Les nouveautés logicielles
  • La compatibilité S-Pen
  • La qualité photo globalement stisfaisante
  • La connectivité de dernière génération
  • Les quatre ans de mises à jour de l’OS
On n’aime pas
  • Le prix toujours plus élevé, astronomique
  • Le manque de renouvellement matériel
  • La charge bloquée à 25 W
  • L’absence d’accessoires fournis (chargeur, S-Pen, etc.)
Verdict :

Toujours aussi attirant par son grand écran pliable et sa haute polyvalence, le Galaxy Z Fold5 de Samsung reste le smartphone assez incontournable du secteur. Plus puissant, plus compact en main, cet appareil s’améliore par petites touches. Trop petites souligneront certains, avec des nouveautés trop peu nombreuses en termes d’équipement. On regrette notamment la capacité de la batterie, la charge rapide ou encore l’équipement photo qui ne changent pas d’un iota. Vraiment frustrant à ce niveau de prix, d’autant plus que le constructeur est toujours aussi avare d’accessoires dans la boîte ! Des faiblesses dont la concurrence pourraient bien profiter dans un proche avenir ! Le smartphone remplit quoi qu’il en soit sa mission avec les honneurs dans tous les domaines, sans lacune majeure. On en attendait plus, mais ce n’est déjà pas si mal.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !