Accueil » Test » Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur

Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur

La barre de son LG S80QR a deux principales originalités : ses deux haut-parleurs centraux, dédiés aux voix, dont un orientés vers le plafond, et ses satellites arrières filaires. L’ensemble délivre un son 5.1.3 bien adapté aux dernières productions cinématographiques.

Image 2 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
8/10

LG S80QR

On aime
  • Excellente qualité audio 5.1.3
  • Fournie avec deux satellites arrières
  • Entrée et sortie HDMI 2.1 avec support VRR, ALLM, HDR
  • Double canal central pour les voix
  • Application bien conçue
  • Télécommande simple à utiliser
On n’aime pas
  • Satellites arrières filaires
  • Pas de canal Atmos sur les satellites arrières
  • Une seule entrée HDMI
  • Pas de support du 4K en 120 Hz
Verdict :

La barre LG S80QR bénéficie d’une conception doublement originale. D’un côté, sa double voix centrale, dont une orientée vers le plafond, renforce la clarté des dialogues. De l’autre, ses satellites arrière filaires, qui n’ont donc pas besoin d’alimentation électrique, délivrent des effets surround efficaces. Il faut toutefois brancher ces derniers au bornier d’un module qui – lui – doit être alimenté. Au final, la barre procure un son en 5.1.3 de qualité, qu’il s’agisse de regarder des films / séries, depuis un lecteur Blu-ray ou en streaming depuis Netflix, Disney+ ou Amazon Prime Video, ou pour écouter de la musique, depuis un service en ligne sur un smartphone connecté en Wi-Fi ou en Bluetooth.

La S80QR fait partie de la dernière gamme en date de barres de son LG. Elle appartient à cette famille d’appareils haut de gamme, dotés de haut-parleurs verticaux, orientés vers le plafond, qui servent à restituer les effets audio provenant du plafond (par rebond), rendus possibles par les technologies Dolby Atmos et DTS:X.

A lire > Comparatif : quelles sont les meilleures barres de son pour votre TV

À ce titre, la barre est compatible avec ces deux standards audio, auxquels s’ajoutent le support des films diffusés en IMAX Enchanced, un format comprenant des images sans bordures noires sur une TV, grâce à un format 1,90:1, et un son DTS:X spécialement optimisé par DTS.

Rappelons que LG propose cette année quatre autres barres de son :

  • S65Q : ce modèle d’entrée de gamme restitue un son en 3.1 avec une puissance de 420 W. Elle est commercialisée au prix de 399 €.
  • S80QY (sans satellite arrière) et S80QR (avec satellites arrière), pour respectivement offrir un son en 3.1.3 et 5.1.3.
  • S90QY : modèle 5.1.3 sans satellite arrière (1190 €).
  • S95QR : barre de son haut de gamme, qui restitue un son en 9.1.5 (avec deux satellites arrière sans fil doté d’un haut-parleur orienté vers le plafond), avec une puissance de 810 W (1599 €).

La S80QR, quant à elle, est actuellement disponible à 838 € sur Amazon.

Image 3 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les barres de son concurrentes de la LG S80QR sont assez nombreuses. On peut tout d’abord citer la Samsung HW-Q930B, qui délivre un son 9.1.4, compatible Dolby Atmos et DTS:X, avec une puissance de 540 W. Elle est actuellement vendue 949,99 € et bénéficie d’une offre de remboursement de 150 € jusqu’au 26 septembre. Il reste donc encore quelques jours donc pour l’acquérir au prix de 799 €, ce qui en fait un très sérieux concurrent à la barre de LG.

Chez Philips, la Fidelio B97 est une barre de son 7.1.2 (Dolby Atmos et DTS:X avec une puissance de 450 W), qui bénéficie d’une conception originale : les deux extrémités de la barre peuvent se détacher pour faire office de satellites arrière sans fil et totalement autonomes, car disposant d’une batterie. Il suffit de replacer les satellites à chaque bout de la barre de son lorsqu’ils sont déchargés. Elle est proposée au prix de 1190 €.

Image 4 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Du côté de JBL, la Bar 9.1 reprend à son compte la conception de la Philips Fidelio B97 (satellites détachables avec batterie intégrée), mais avec une restitution du son en 5.1.4 cette fois, grâce à des haut-parleurs orientés vers le plafond placés dans les enceintes arrières (999 €).

La HT-A7000 de Sony offre une restitution du son en 7.1.2, sans caisson de basses externe (il est intégré). De plus, il est possible d’ajouter un caisson externe et des satellites additionnels. Mais son prix de base est élevé : 1390 €.

Enfin, un autre concurrent sérieux de la LG S80QR est réalisé par… LG. En effet, il s’agit de la SP11RA, lancée en 2021. Cette barre – aujourd’hui proposée à 749 € – délivre un son 7.1.4, avec deux satellites arrière. Mais ces derniers ont l’avantage de fonctionner sans fil et d’intégrer un haut-parleur orienté vers le plafond !

Une mise en place qui peut s’avérer délicate

La LG S80QR a des dimensions adaptées aux TV de 55 ou 65 pouces. En effet, elle mesure 1 m x 13,5 cm, pour une hauteur de seulement 6,3 cm. Ainsi, à moins que le bas de la dalle de la TV soit placé au raz du meuble, la barre ne devrait pas bloquer le capteur infrarouge ou cacher le bas de l’image.

Son caisson de basses, qui fonctionne sans fil (en Bluetooth), mesure quant à lui 40 x 40 x 20 cm. On peut donc assez facilement le placer contre un mur.

Image 5 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour obtenir un son 5.1.3 convaincant, la S80QR est livrée avec deux satellites arrières. Et, alors que certaines barres sont fournies avec des satellites sans fil, qui doivent tout de même être alimentés, ceux de la S80QR sont filaires, mais ne nécessitent pas d’alimentation électrique, ce qui est plutôt bien.

Mais, ils doivent tous les deux être connectés, par l’intermédiaire de câbles hi-fi traditionnels (gauche et droite), au bornier d’un boîtier de contrôle, qui – lui – communique en Bluetooth avec la barre de son et doit être alimenté. Idéalement, ce dernier est placé entre les deux satellites.

Image 6 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Satellite et module arrière sans fil- Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Or l’inconvénient de cette méthode réside dans le fait qu’il n’est pas toujours évident de disposer les satellites de part et d’autre du canapé du salon, avec un éloignement raisonnable, sans faire traîner les câbles par terre !

La barre HW-Q930B de Samsung, par exemple, fait appel à deux satellites arrières qui communiquent directement en Bluetooth avec la barre et qui doivent être placés à proximité d’une prise électrique ! Cette configuration peut toutefois s’avérer plus simple à mettre en œuvre.

À chacun de voir, donc, en fonction de la configuration de son salon, s’il est préférable d’utiliser un câble audio sans alimentation ou de relier chaque satellite au secteur et d’avoir une communication sans fil…

Image 7 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Pas d’alimentation, mais un petit câble hi-fi – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, l’appairage du module central arrière et du caisson de basses s’effectue de façon totalement transparente (normalement). On les branche, on allume la barre de son, les petites LED de deux éléments clignotent quelques secondes, puis se stabilisent lorsque la reconnaissance est effectuée. On ne peut pas faire plus simple !

Une configuration rapide

En plus du Bluetooth, la S80QR est compatible Wi-Fi et AirPlay 2. Dès lors, elle est parfaitement identifiée par l’application LG SoundBar, qui permet de la gérer précisément.

En effet, cette application s’avère bien conçue, complète et simple à prendre en main, avec un premier niveau de paramètres basiques, où on peut modifier le volume sonore, couper le son ou changer de mode de restitution audio (cinéma, musique, jeux, sport, extra bass, etc.).

Image 8 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur

Si on le désire, un second niveau de réglages est disponible. On peut y activer certains paramètres (mode IMAX Enhanced ou contrôle automatique du volume) et ajuster la puissance de chaque haut-parleur (subwoofer, voix, canaux Dolby Atmos, canaux arrières).

Au premier lancement, l’application nous propose d’effectuer une calibration automatique du son, afin d’optimiser la qualité audio en fonction de la configuration de la pièce. L’opération, appelée AI room Calibration, est d’une simplicité enfantine et s’effectue en quelques secondes. Il suffit de suivre les instructions affichées à l’écran de son smartphone.

Quelle est l’efficacité de dispositif ? C’est difficile à dire ! Lors de nos tests, les ajustements effectués lors de cette calibration n’ont pas été évidents à détecter à l’oreille…

Image 9 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La connectique de la S80QR est assez limitée. En effet, on ne dispose que d’une entrée HDMI 2.1 et une sortie HDMI 2.1 ARC/eARC. Rappelons que la compatibilité eARC permet d’assurer le transfert des signaux audio 5.1 et 7.1 non compressés ou Dolby Atmos / DTS:X d’un appareil connecté à la TV vers la barre de son. Il faut que la TV dispose elle aussi d’une sortie HDMI eARC. Dans le cas contraire, pour profiter des bandes son en Dolby Atmos ou DTS:X, il faut brancher la console de jeu ou le lecteur Blu-Ray 4K directement à l’entrée HDMI 2.1. Il faudra donc jongler avec les câbles si on dispose d’un lecteur Blu-Ray 4K et d’une console de jeu de dernière génération…

Et, dans ce cas, le son est joué par la barre alors que l’image continue son chemin sur la sortie HDMI, en conservant toutes les informations liées aux modes HDR Dolby Vision et HDR10 et Dolby Vision, en 4K (mais en 60 images par seconde maxi seulement, pas de 120 Hz pour les PS5 et Xbox Series) et avec le support du VRR et du ALLM. Et si on veut chipoter, on peut regretter l’absence du support de la technologie HDR10+. Cela permet de garantir une réactivité et une qualité d’affichage optimales lorsqu’on raccorde sa console de jeu à la barre de son.

A lire > Quelle TV HDMI 2.1 pour votre PS5 / Xbox Series ? Quel câble choisir ?

Image 10 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les prises HDMI sont complétées par une entrée numérique optique (toujours pratique pour récupérer facilement le son Dolby Digital ou DTS d’un appareil qui ne supporte pas les technologies Dolby Atmos ou DTS:X) et un port USB, qui permet de lire directement les principaux formats de fichiers audio, dont ceux en haute définition comme le FLAC ou le WAV (jusqu’en 24 bits / 96 kHz).

Image 11 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, la télécommande fournie s’avère simple à utiliser. En plus des classiques touches pour modifier le volume, couper le son, sélectionner la source audio ou encore activer appairage Bluetooth, elle offre une touche pour changer le mode de restitution et une autre permettant de modifier le volume de chaque canal, ainsi que le niveau des basses et des aigus.

Et si on a un problème avec la télécommande (plus de pile, mâchouillée par le chien, etc.), on peut toujours utiliser les touches tactiles présentes au-dessus du haut-parleur central orienté vers le plafond.

Dans les deux cas, les différentes informations sont affichées sur un petit panneau LCD, qui s’avère suffisamment lisible.

Une bonne restitution audio 5.1.3

Comme nous l’avons déjà indiqué, la S80QR restitue le son des films et séries en 5.1.3, grâce aux standards Dolby Atmos et DTS:X. Elle supporte également le mode IMAX Enhanced, ce qui peut être intéressant pour les possesseurs d’une TV Sony récente (2021 ou 2022), qui pourront tirer le meilleur parti du service Bravia Core, qui propose – rappelons-le – de nombreux films avec un son et une image IMAX Enhanced. Le service de vidéo à la demande Disney+ propose aussi des contenus de ce type.

Image 12 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La puissance totale des différents éléments de la S80QR s’élève à 620 W (dont 2 x 70 W pour les satellites arrières). Inutile de dire que celle-ci est largement suffisante pour mettre de l’ambiance dans un grand salon !

La barre proprement dite n’intègre que trois voix frontales, pour la stéréo principale et les dialogues. Elle ne possède donc pas de haut-parleurs chargés de diffuser le son sur le côté, afin d’obtenir – après rebond sur les murs – des effets latéraux. C’est assez troublant, dans la mesure où de nombreuses barres de son concurrentes en sont équipées, tout comme la barre LG SP11RA de l’année dernière.

En revanche, la nouveauté de cette S80QR réside dans l’apparition d’un troisième haut-parleur orienté vers le plafond, toujours associé au canal central dédié aux voix ! Et ce dernier n’a pas pour vocation – comme les deux autres orientés vers le haut – d’apporter des effets audio verticaux, ou 3D. En effet, il est actif avec tous les contenus 5.1 ou 7.1 (Dolby Digital ou DTS), et plus, afin de renforcer les dialogues. Et force est de constater que la restitution de ces derniers ne souffre d’aucun défaut.

Image 13 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 14 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 15 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, les deux satellites n’embarquent qu’un seul haut-parleur. Ils se contentent donc de restituer les effets arrières. Il ne sont pas équipés d’un haut-parleur orienté vers le plafond, qui permettrait de diffuser les effets surround verticaux des pistes Dolby Atmos ou DTS:X. Par conséquent, ces satellites sont nettement plus petits (10 x 10 x 14 cm) que ceux qui accompagnent par exemple la barre Samsung HW-Q930B, qui – eux – intègrent des haut-parleurs orientés vers le haut (13 x 20 x 14 cm).

En revanche, on constate rapidement que ces satellites s’avèrent parfois un peu trop efficaces (!), car trop audibles. Si on les place trop près du canapé ou du fauteuil dans lequel on est installé, on n’entend qu’eux. Il faut alors baisser leur niveau.

Image 16 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Au final, globalement, ces derniers – alliés aux trois voix frontales – contribuent à délivrer un son ample et très convaincant lorsqu’il s’agit de regarder un film ou une série en Dolby Digital, DTS, ou Dolby Atmos / DTS:X. Comme souvent, les effets verticaux de ces deux derniers modes sont des plus subtils à repérer dans le feux de l’action. Mais, les effets surround 5.1, quant à eux, sont bien restitués et participent à élargir considérablement la scène sonore.

Le son est d’autant plus convaincant que le caisson de basses (qui délivre une puissance de 220 W à lui seul) s’avère apte à faire trembler les murs et les fenêtres, sans toutefois tomber dans excès. En effet, si les basses sont retransmises avec force et efficacité, elles ne sont pas trop percutantes.

Image 17 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur
LG S80QR – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Mention spéciale pour la qualité délivrée en mode Musique. Manifestement, l’optimisation du son obtenue par la collaboration entre LG et Meridian Audio, spécialiste français de l’audio en haute définition, a porté ses fruits et le résultat offre une superbe musicalité.

L’application LG SoundBar est compatible Spotify Connect. Cela permet de « contrôler » la musique lue depuis le service de streaming. En fait, on peut juste mettre la musique en pause, puis la relancer. Pas vraiment indispensable quand Spotify tourne en arrière-plan…

D’ailleurs, on remarque que plusieurs autres modes de restitution audio, dont on peut aisément se passer, sont proposés (juste pour agrandir la liste ?) : Sports, Clear Voice, Game et Bass Blast. En théorie, le mode AI Sound Pro, censé apporter le meilleur son dans tous les cas, « grâce à l’intelligence artificielle », devrait donc se suffire à lui-même…

Image 18 : Test LG S80QR : une barre de son Atmos 5.1.3 atypique qui met les dialogues en valeur

Terminons en précisant que la LG S80QR est compatible Chromecast et qu’elle est « Google Assistant et Alexa enable ». Cela signifie que la barre de son peut être pilotée à l’aide de commandes vocales dictées à ces assistants, pour modifier le volume par exemple. Mais, pour cela, il faut posséder une enceinte ou tout autre appareil compatible à l’un des deux assistants, dont les micros capteront les requêtes vocales. En effet, les deux micros installés sur la barre de son ne sont utilisés que pour l’opération de calibration automatique…