Accueil » Test » Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Copie presque conforme du très réussi GT Neo 2, le realme GT Neo 3T se distingue par sa charge SuperDart 80 W. Cela peut-il suffire pour convaincre ?

Image 2 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
9/10

realme GT Neo 3T

Un smartphone gaming à petit prix

On aime
  • Le rapport qualité-prix épatant
  • L’écran Amoled 120 Hz
  • L’autonomie en usages classiques
  • La charge très rapide 80 W
  • La puissance de la plateforme
  • La photo de jour
  • L’OS à jour : Android 12 / realme UI 3
On n’aime pas
  • L’absence de renouvellement
  • Pas de certification IP 68
  • Pas de prise jack ni de port Micro SD
  • L’ultra grand-angle perfectible
  • La photo de nuit
  • Le poids du boîtier (200 g.)
Verdict :

Très réussi et bénéficiant des dernières technologies (5G, Wi-Fi 6, écran Oled rafraîchi à 120 Hz), le GT Neo 3T compte parmi les smartphones qu’on salue pour leur excellent rapport qualité-prix et comme realme sait souvent les concevoir. Tourné vers la performance et le gaming, cet appareil n’est pas un champion de la photo, mais ce n’est pas sa vocation – une caractéristique d’ailleurs commune aux appareils vendus moins de 500 euros. Proposé dans de nouvelles couleurs et textures originales, il bénéficie d’une charge très rapide en complément d’une solide autonomie. On regrette un peu l’absence de véritable renouvellement par rapport au GT Neo 2, mais cette nouvelle référence avec son prix revu à la baisse par rapport à l’an passé n’en reste pas moins un très bon plan.

Les GT Neo sont de retour ! À peine plus de 6 mois après la commercialisation du Neo 2, realme lance déjà son ou plutôt ses remplaçants : le GT Neo 3 150 W, le GT Neo 3 80 W, le GT Neo 3T Dragon Ball Z Edition et enfin celui que nous testons aujourd’hui le GT Neo 3T. C’est le smartphone le moins cher de cette nouvelle série puisqu’il est commercialisé le 15 juin au prix de 429.99 euros en 8/128 Go et 469,99 euros en 12/256 Go.

Image 3 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

En offre de lancement et à compter de cette date, ces modèles sont même vendus respectivement 399,99 et 429,99 euros sur le site de realme et, pour le modèle 12/256 Go, chez Amazon, également au prix de 429,99 euros. Une excellente affaire à ne pas rater !

Image 4 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Pourtant le Neo 3T ne diffère guère du Neo 2 lancé fin 2021. Même écran, même processeur, même batterie… Parmi les (trop) rares évolutions, on relève de nouvelles couleurs. En plus du noir toujours fédérateur, on est désormais sur du blanc ou du jaune avec une texture damier, façon course automobile. Surtout, pour rester dans le domaine de la vitesse, la charge rapide passe de 65 à 80 W. Un coup d’accélérateur qu’on ne peut que saluer.

Image 5 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Côté prix, pas de hausse, bien au contraire puisque la version de base démarre à 429,99 euros au lieu de 469 euros l’an passé. Et si l’on tient compte de la promo qui démarre le 15 juin, on est même sur un smartphone vendu 70 à 120 euros moins cher selon qu’on opte pour 128 ou 256 Go de stockage. Joli ! Faut-il céder aux sirènes de ce GT Neo 3T ? Voici ce qui ressort de nos tests après quelques jours d’utilisation.

À lire > quels sont les meilleurs smartphones à acheter en 2022 ?

realme GT Neo 3T : les principaux points positifs

Les smartphones de realme se démarquent par leur excellent rapport qualité-prix. Avec ce GT Neo 3T qui cible un public exigeant en termes de performances, mais rechignant à dépasser un budget de 4 à 500 euros, quelques caractéristiques sortent du lot.

1. Une batterie rechargée en à peine plus de 30 minutes

La principale nouveauté du realme GT Neo 3T, c’est sa fonction de charge SuperDart 80 W (contre 65 W auparavant sur le GT Neo 2). Et force est reconnaître qu’elle permet de gagner de précieuses minutes au moment de faire le plein.

Image 6 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Quand il fallait un peu plus de 35 minutes pour recharger intégralement son smartphone GT Neo 2, à peine plus de 30 minutes sont désormais requises pour le GT Neo 3T. Plus important, il ne faut que 12 minutes pour récupérer 50 % d’autonomie contre 30 % auparavant. Très pratique au réveil, quand on s’aperçoit qu’on a oublié de brancher son précieux pendant la nuit !

Image 7 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Avec sa batterie de 5000 mAh, le GT Neo 3T assure de plus une confortable autonomie (sauf en jeu, très energivore : il faudra prendre ses précautions dans ce domaine). En streaming vidéo, avec la luminosité réglée au maximum, le smartphone a tenu près de 15 heures, ce qui est assez exceptionnel. Cette performance – avec en renfort la charge très rapide – fait du GT Neo 3 un smartphone qui ne vous laissera pas tomber, même en toute fin de soirée.

2. Un écran lumineux qui bénéficie des technos en vogue

Le realme GT Neo 3T est équipé d’un écran Full HD+ Amoled de 6,62 pouces qui n’a pas grand-chose à envier à ceux de modèles bien plus haut de gamme, avec son contraste quasi absolu. En utilisation extérieure et en pleine lumière comme à la maison lorsque la nuit tombe, la luminosité de la dalle s’est toujours montrée parfaitement adaptée. Le constructeur annonce d’ailleurs un pic de cette dalle Samsung E4 jusqu’à 1300 nits lorsque c’est nécessaire, en plein soleil par exemple.

Image 8 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Les amateurs de couleurs fidèles auront tout intérêt pour leur part à opter pour le mode d’affichage Naturel afin de bénéficier d’un Delta E proche de 2. Par défaut, l’écran est réglé sur « Vive » avec des couleurs flatteuses pour la rétine, mais pas très justes. Quoi qu’il en soit, on apprécie la possibilité de jouer manuellement avec un curseur sur la température des couleurs et d’activer un mode confort des yeux, avec un affichage dédié à la lecture.

Image 9 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Enfin, cet écran bénéficie d’un rafraîchissement de type adaptatif qui peut atteindre 120 Hz pour une excellente fluidité d’image, vraiment très agréable à l’usage. Le smartphone se charge de choisir la fréquence la mieux adaptée, de 60 ou 120 Hz, mais il est bien sûr possible de « forcer » l’un ou l’autre de ces modes.

3. Une plateforme suffisamment puissante pour jouer

Le GT Neo 3T embarque le même processeur que son prédécesseur, le Snapdragon 870 de Qualcomm, mais nul ne s’en plaindra puisqu’il continue de figurer parmi les meilleurs éléments de la firme de San Diego. Finement gravé en 7 nanomètres, ce processeur qui monte à 3,2 Ghz bénéficie d’ailleurs d’un système de refroidissement pour les sessions de jeu intensives et d’un mode GT (à activer dans les paramètres pour booster les performances). Compatible 5G, ce Soc est, selon les versions, accompagnés de 8 à 12 Go de mémoire vive qu’on peut pousser de 2 à 5 Go supplémentaires – de la RAM dite virtuelle prise sur l’espace de stockage.

Image 10 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Avec cet équipement solide, le GT Neo 3T se montre à l’aise en jeu, sans chute de performance due à une quelconque surchauffe – celle-ci est parfaitement maîtrisée, ne dépassant pas 45 degrés. Dans un titre comme Genshin Impact, la qualité des graphismes s’affiche en « Moyen » par défaut à raison de 30 images par seconde. Plutôt satisfaisant au regard du prix de ce mobile presque trois fois moins élevé que ceux équipés du puissant Snapdragon 8 Gen 1.

4. Un OS à jour et une surcouche convaincante

En plus d’un design soigné qui certes n’évolue guère depuis la dernière cuvée (en dehors des nouvelles couleurs à la texture « damier » mate des plus réussies), le GT Neo 3T séduit par son OS de dernière génération. Ce qui n’est pas forcément la règle dans le monde Android.

Image 11 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Malgré un prix bien plus abordable que le plus haut de gamme des realme, le GT 2 Pro, le nouveau GT Neo 3T profite en effet d’un OS parfaitement à jour, la surcouche realme UI dans sa version 3.0, en renfort d’Android 12. Cousin de Color OS d’Oppo, cet environnement offre un fonctionnement vraiment rapide et agréable, avec un grand nombre de réglages et de possibilités de personnalisations. Jusqu’au châssis qui s’illumine pour signaler l’arrivée d’une notification.

Image 12 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Quelques fonctions sont également dédiées au gaming comme le Mode GT évoqué précédemment (même si son impact semble très limité), « Mes Jeux » et son mode concentration pour optimiser ses sessions de jeu ou encore un volet qui se lance à chaque jeu et offre de nombreux raccourcis (vers le mode concentration, les paramètres de performance, des applis de communication, etc.).

realme GT Neo 3T : les principaux points négatifs

Le nouveau GT Neo 3T de realme séduit à bien des égards. Il n’est toutefois pas exempt de défauts. Voici ce qu’on peut lui reprocher.

1. Un triple module photo aux résultats mitigés

Le triple module photo du GT Neo 3 est loin d’être mauvais. Il permet même de réaliser à l’aide du capteur principal des photos de jour plutôt réussies, nettes et détaillées.

Image 13 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

L’ultra grand-angle se montre beaucoup moins précis (même en pleine journée) et le capteur de 2 mégapixels pour les portraits assez anecdotique.

Image 14 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Grand-angle
Image 15 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Ultra grand-angle

Sur la photo basses lumières on observe une dégradation assez classique des clichés sans que le mode Nuit parvienne à convaincre.

Image 16 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Basses lumières : le résultat est assez satisfaisant pour peu qu’il y ait suffisamment d’éclairage naturel ou artificiel
Image 17 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Très basses lumières : malgré le mode nuit, le cliché est flou

S’il éclaire les scènes, il n’empêche pas forcément le flou. Avec le capteur principal en basses lumières, mais un éclairage correct des scènes, ça passe. Avec l’ultra grand-angle, déjà beaucoup moins.

Image 18 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Grand-angle : un monument de nuit mais bien éclairé : le rendu est assez satifaisant
Image 19 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Ultra grand-angle : dans les zones les plus sombres, la perte de détail est important
Image 20 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Zoom 2x

Et dans les scènes très sombres, mieux vaut s’abstenir. Le mode portrait s’avère de son côté assez satisfaisant avec un effet bokeh qui reste modéré quand on le pousse au maximum.

Image 21 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Macro
Image 22 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime
Mode portrait : le détourage est ici assez réussi mais cela ne marche pas à tous les coups

2. Avec le GT Neo 3T, realme fait du neuf avec du vieux

Le principal reproche qu’on peut finalement formuler à l’encontre du nouveau smartpthone de realme, c’est qu’il cultive l’absence de renouvellement. Son rapport qualité-prix est excellent, mais difficile de le préférer au GT Neo 2, surtout dans sa version 8/128 Go vendu actuellement 329,99 euros, et ce d’autant plus qu’il a bénéficié début 2022 d’une mise à jour vers Android 12 / realme UI 3.0. On aurait apprécié que realme propose sur son GT Neo 3T une certification d’étanchéité, un lecteur de MicroSD ou qu’il l’allège un peu…

Image 23 : Test realme GT Neo 3T : un recyclage comme on les aime

Heureusement, en cette période de lancement, le GT Neo 3T reste une vraie bonne affaire en version 12/256 Go (surtout en l’absence de carte mémoire) avec son prix de 429,99, alors que le Neo 2 12/256 Go coûte souvent jusqu’à 449,99 euros, malgré une baisse de prix.