Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l’artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux

Le PC portable Strix Scar d’Asus passe au format 16 pouces et à l’écran LCD à rétro éclairage mini LED. Des composants surperformants et un châssis suréclairé sont aussi au programme !

Sommaire
Image 1 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
9/10
  • Très hautes performances
  • Design gamer affirmé
  • Très haute luminosité (rétro éclairage mini LED)
  • Fréquence d'affichage de 240 Hz
  • Définition QHD
  • Deux emplacements M.2
  • Pavé tactile avec fonction NumPad
  • Autonomie correcte (batterie de grande capacité)
  • Webcam 720p
  • Pas de lecteur d'empreintes digitales
  • Volume sonore en mode Turbo

Les PC portables Asus de la gamme ROG Strix Scar sont taillés pour la compétition, en offrant les meilleures performances possibles, afin de séduire les joueurs les plus exigeants. Ces configurations évoluent parallèlement aux machines de la série ROG Zephyrus, qui – elles – misent un (tout petit) peu moins sur les performances et un peu plus sur la portabilité (lire notre test du Asus ROG Zephyrus M16 GU604).

Image 2 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Ainsi, les principales différences entre les PC portables des gamme ROG Strix Scar et ROG Zephirus sont les suivantes :

  • Des performances ENCORE meilleures, grâce à des composants qui ont un TDP et un DGP plus élevés.
  • Jusqu’au processeur Intel Core i9-13980HK à 24 cœurs !
  • Un châssis un peu plus gros (et lourd !). Car le constructeur doit intégrer un système de refroidissement encore plus efficace, afin de refroidir le CPU et le GPU.
  • Plus d’effets lumineux, sur le châssis et sur le clavier.
Image 3 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quel est le prix du Asus ROG Strix Scar G634JZ ?

Ce test concerne le ROG Strix Scar 16 G634 (G634JZ-NM015W très précisément). Ce modèle est équipé d’un processeur Intel Core i9-13980HK, d’une puce graphique Nvidia GeForce RTX 4080, d’un SSD de 1 To et de 32 Go de mémoire DDR5. On le trouve actuellement au prix de 3799 €.

Le ROG Strix Scar 16 “ultime” est également disponible. Il conserve le processeur Intel Core i9, mais cette fois-ci avec la puce graphique la plus performante en date de Nvidia (la GeForce RTX4090), accompagnée de deux SSD de 1 To, gérés en RAID 0.

Pour ce modèle (G634JY-NM001W), il faut débourser en temps normal pas moins de 800 € supplémentaires. Toutefois, on le trouve actuellement en promotion chez Darty, ce qui l’amène au très bon prix de à 4059,99 €.

Image 4 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La gamme 2023 Asus ROG Strix Scar comporte également des configurations au format 18 pouces, qui remplacent les anciens modèles au format 17,3 pouces.

Parmi les concurrents de l’Asus ROG Strix Scar 16, plusieurs références viennent à l’esprit :

Le Blade du constructeur Razer, qui est disponible aux formats 14, 15, 16, 17 et 18 pouces. Nous avons récemment testé le Razer Blade 18, dotés de composants haut de gamme et d’un écran LCD QHD 240 Hz, mais sans rétro éclairage mini LED. La version 16 pouces de son Blade est dotée pour sa part de la puce Intel Core i9-13950HX, du processeur graphique Nvidia GeForce 4080 et d’un écran 4K/Full HD mini LED. Le tout pour 4799 € (lire notre test du Razer Blade 18).

Pour 3650 €, le Dell Alienware m16 dispose des mêmes composants (ou presque), mais avec un écran à rétro éclairage LED “classique”. Le Dell Alienware x16 s’avère quant à lui un peu moins massif (à l’image du Zephyrus M16 par rapport au ROG Strix Scar). Il est proposé pour 4150 €, mais avec un écran LCD “classique” (rétro éclairage LED).

Image 5 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, chez Acer, on peut citer l’Helios 16, vendu 3999 € sur le site du constructeur. Pour cette somme, il embarque le processeur Intel Core i9-13900HX, la puce GeForce RTX4080, 2 To de stockage et le même écran 16 pouces QHD 250 à rétro éclairage miniLED (avec une fréquence maximale de 250 Hz).

Quelles sont les caractéristiques techniques de l’Asus ROG Strix Scar 16 G634JZ ?

Les PC portables de la gamme ROG Strix Scar de 2023 d’Asus sont déclinés aux formats 16 et 18 pouces, alors que la gamme comportait – l’année dernière – des machines équipées d’écrans 15,6 et 17,3 pouces. Comme on peut le constater, le constructeur n’y va pas avec le dos de la main morte pour ce qui est des composants et de l’équipement. Soulignons en particulier que cette configuration est l’une des premières à proposer un écran LCD de nouvelle génération, doté d’un rétro éclairage miniLED, ce qui rend l’affichage particulièrement performant (voir plus bas).

  • Processeur : Intel Core i9-13980HX
  • Processeur graphique : Nvidia GeForce RTX4080
  • Mémoire : 32 Go
  • Stockage : 512 Go
  • Clavier : rétro éclairé
  • Ecran : 16 pouces, LCD, rétro éclairage miniLED, 16:10, 2560 x 1600 pixels, 240 Hz
  • Webcam : 720p
  • Connectivité : 2 USB C (dont un Thunderbolt 4), 2 USB A, HDMI 2.1, Ethernet, jack audio
  • Batterie : 90 Wh
  • Chargeur : propriétaire, 330 W
  • Poids : 2,6 kg (plus 1,1 kg pour l’adaptateur secteur !)
Image 6 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un design résolument gamer

L’Asus ROG Strix Scar 16 fait partie de ces PC portables qui ne cachent en aucun cas leur vocation première : plaire aux joueurs. Et, pour cela, il se pare de ses plus beaux atours, avec un boîtier qui fait chanter les couleurs de l’arc en ciel de quatre façons :

  • Une bande de LEDs à l’avant
  • Une bande de LEDs à l’arrière
  • Un clavier RGB touche par touche
  • Le logo Asus illuminé au dos de l’écran
Image 7 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 8 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, qui dit “PC gamer”, dit aussi “gros PC gamer”. Et ce ROG Strix Scar 16 ne déroge pas à la règle, avec un format imposant. Pas tant en ce qui concerne sa longueur et sa largeur (35,4 x 26,4 cm), conditionnées par la taille de l’écran, mais plutôt dans son épaisseur de 3 cm. C’est 1 à 1,5 cm de plus que l’épaisseur d’un ultrabook adapté à la bureautique ou au streaming vidéo. Cela s’explique par l’intégration de différents dispositifs liés au refroidissement de la configuration, comme les ventilateurs, condensateurs thermiques, larges évents d’évacuation de l’air chaud et autres coloducs.

Au final, ce bébé pèse 2,6 kg, soit un bon kilo de plus qu’un PC portable “pas gamer”. Poids auquel il faut encore ajouter 1,1 kg, si on désire emporter avec soi le (gros) bloc d’alimentation. A titre de comparaison, rappelons que l’Asus ROG Zephyrus M16 est un peu moins épais (2,3 cm) et plus léger (2,25 kg).

Image 9 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Qui dit “PC gamer”, dit aussi bien sur clavier équipé de touches pouvant être rétro éclairées individuellement. Et si ce dernier ne propose pas de pavé numérique, Asus a mis au point depuis longtemps un système pouvant palier cette absence. Il consiste à doter le (grand) pavé tactile de la fonction NumPad, pour qu’il puisse faire office de pavé numérique virtuel.

D’autre part, on note que l’on retrouve l’effet de transparence – assez original – qui caractérise les ROG Strix Scar, dans le plastique qui habille la partie supérieure du clavier. D’autre part, cinq touches sont aussi toujours séparées du reste du clavier. Elle permettent de gérer le niveau des haut-parleurs, d’activer/désactiver le micro, de sélectionner le mode de fonctionnement du PC portable et de lancer l’application Armoury Crate d’Asus (le centre de contrôle de la configuration). Juste en dessous, on trouve les touches qui gèrent l’intensité et l’effet d’animation du rétro éclairage (Aura).

Image 10 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, précisons que la connectique du ROG Strix Scar 16 comprend deux ports USB A, sur le côté droit. Le reste des connecteurs se trouve sur le côté gauche : prise casque/micro, prise Ethernet, sortie vidéo HDMI 2.1 et deux ports USB C, dont un compatible Thunderbolt 4. L’essentiel est donc présent.

On peut juste regretter que les ports USB A et C ne soient pas répartis sur les deux côté du châssis, pour faciliter les branchements dans certaines situations, alors que c’est le cas sur le Razer Blade 18. De plus, ce dernier propose un port USB A supplémentaire (3 au total donc) ainsi qu’un lecteur de cartes mémoire SD (mais on peut se demander s’il est vraiment indispensable pour les joueurs !).

Pour la restitution du son, le Strix Scar intègre 4 haut-parleurs, qui délivrent un son d’assez bonne qualité, même si – comme très souvent – les basses sont sous représentées et que la puissance maximale n’est pas renversante (en particulier si on désire regarder un film).

Terminons ce tour d’horizon du boîtier en précisant que le Strix Scar 16 embarque une Webcam 720p, ce qui constitue le service minimum en 2023, à l’heure où les Webcams 1080p ont trouvé leur place en haut des écrans de la majorité des PC portables commercialisés depuis plus d’un an. On note d’ailleurs que le ROG Zephyrus M16 version 2023 (GU604), que nous avons testé il y a deux mois, dispose – lui – d’une Webcam 1080p (tout comme le Razer Blade 18 ou le Dell Alienware m16).

Et – pour ne rien arranger – elle n’est pas de type Infra rouge. Elle est donc incompatible avec la technologie Windows Hello (accès à Windows par reconnaissance faciale). Et comme Asus n’a pas non plus jugé bon d’intégrer un lecteur d’empreintes digitales, il faudra retenir un n-ième code PIN (ou toujours le même, ce qui serait imprudent !).

Asus ROG Strix Scar 16, un montre de puissance
Image 17 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
  • Asus ROG Strix Scar 16, un montre de...
    2,499.99€
  • Rakuten
    2,499.99€

Affichage : que du très bon !

A l’instar du Zephyrus M16 Ecran, le ROG Strix Scar 16 est équipé du nouvel écran Nebula HDR d’Asus. Ce dernier affiche des caractéristiques techniques à toute épreuve :

  • Ecran LCD (IPS) au format 16:10
  • Rétro éclairage mini LED
  • Définition QHD (2560 x 1600 pixels)
  • Fréquence de rafraichissement maximale de 240 Hz
  • Compatibilité G-Sync
  • Dalle mate
Image 18 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Grâce à ce nouveau type de rétro éclairage, bien plus précis que la technologie LED “habituelle”, l’écran est censé offrir des images extrêmement lumineuses, puisqu’Asus annonce jusqu’à 1100 nits, tout en offrant un taux de contraste très élevé lui aussi.

En pratique, selon le profil d’affichage sélectionné dans la section Game Visual de l’application Armoury Crate, la luminosité maximale oscille entre 820 et 850 nits. C’est légèrement mieux que la valeur maximale que nous avions relevée sur l’Asus Zephyrus m16 GU604 (779 nits). Et c’est – de très loin – la plus forte luminosité que nous ayons pu observer sur un PC portable.

Image 19 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, comme sur le Zephyrus M16, le taux de contraste s’avère exceptionnellement élevé pour un écran LCD. D’ailleurs, notre sonde X-Rite i1Display Plus Pro mesure un niveau de luminosité tellement bas pour le noir qu’elle n’est pas en mesure de déterminer un taux de contraste, car ce dernier est quasiment infini, comme c’est le cas sur les dalles OLED.

Image 20 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, quel que soit le profil d’affichage sélectionné dans l’application Armoury Crate, la température des couleurs est très proche (6743 K) de la valeur la plus neutre, souvent recherchée, de 6500 K en l’occurrence. C’est le cas dans le mode Display P3, où d’ailleurs la fidélité des couleurs est plutôt bonne, puisque le Delta E moyen est inférieur à 3. Très légèrement certes, puisqu’il est de 2,8, mais c’est suffisant pour qu’on ne puisse pas discerner à l’oeil nu la différence entre les couleurs affichées à l’écran et les couleurs théoriques idéales.

Aucune concession sur les performances

Afin d’offrir la plus grande réactivité possible lorsqu’on joue, le ROG Strix Scar 16 embarque la puce Intel Core i9-13980HX, dont le TDP peut grimper jusqu’à 65 W (55 W +10 W supplémentaires en mode manuel). Ce processeur très haut de gamme a les caractéristiques suivantes :

  • 8 cœurs à hautes performances : 2,2/5,6 GHz, avec Hyper Threading
  • 16 cœurs économiques : 1,6 / 4,0 GHz
  • Total de 32 threads
Image 21 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Il est complété par deux barrettes de 16 Go de mémoire DDR5-4800 (64 Go maxi) et un SSD NVMe PCIe 4.0 de 1 To. De plus, il est possible d’ajouter un second SSD et de configurer l’ensemble en RAID 0 (Striping), afin de bénéficier de transferts ENCORE plus rapides !

Le Core i9-13980HX apporte un niveau de performance nettement supérieur au Core i9-13900H qui était présent dans le dernier ROG Zephyrus M16. En effet, rappelons que ce dernier n’intègre “que” 14 cœurs, donc 6 à hautes performances.

Image 22 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux

Cela se traduit en particulier par une puissance de calcul considérable, comme l’illustre le benchmark Cinebench R20, avec lequel le Core i9-13980HX réalise des scores multi / mono thread impressionnants : 12151 et 822 (contre 7084 et 754 pour le Core i9-13900H).

Et si – pour gérer l’affichage – la configuration peut être équipée au mieux de la puce Nvidia GeForce RTX4090, le PC portable que nous a envoyé Asus n’embarque “que” la GeForce RTX 4080. Celle-ci supporte un TGP maximal de 175 W (contre 145 W seulement pour la GeForce RTX4090 qui était présente dans l’Asus ROG Zephyrus M16).

Image 23 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

C’est sans réelle surprise qu’on observe des performances de très haute volée, qui se traduisent par un Indice 3D Mark record : 18745 ! Ce score est à comparer avec celui que l’on obtient avec la puce RTX 4060, de “seulement” 11307.

Le seul petit souci, c’est que la puce GeForce RTX 4080 s’avère tout juste suffisante pour assurer d’excellentes performances en QHD, si on désire conserver la meilleure qualité graphique possible (c’est ce qu’on recherche à priori quand on investit dans une configuration à un tel prix !).

Image 24 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux

Ainsi, par exemple, avec le benchmark intégré au jeu Shadow Of The Tomb Raider, et dans des conditions extrêmes (définition QHD, mode graphique Très haute qualité, mode DLSS Performances et mode Turbo dans l’Armoury Crate), on constate que la configuration n’est pas en mesure de générer plus de 137 images par seconde (en moyenne). C’est un excellent résultat, certes, mais qui ne permet pas d’exploiter l’écran au mieux de ses capacités (jusqu’à 240 images par seconde, rappelons le).

Dans les mêmes conditions, avec le jeu Cyberpunk 2077, avec le mode DLSS Performances Ultra, les animations atteingnent une fluidité record, avec 151 images par seconde en moyenne !

Image 25 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, avec un jeu légèrement moins exigent, comme Fortnite, les animations comportent 70 à 80 images par seconde, en QHD, avec la qualité Epique. Si on rétrograde en qualité Elevée, les animations gagnent en fluidité, avec entre 110 et 120 images par seconde en moyenne. Enfin, il faut bascules dans le mode graphique Moyen pour obtenir une fluidité extrême, avec très souvent les 240 images par seconde (compteur bloqué donc !).

Image 32 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En ce qui concerne le refroidissement du PC portable, on peut dire qu’après une heure de jeu en mode Turbo la température s’avère très bien maitrisée. L’air à température ambiante est aspiré sous le PC portable, alors que l’air réchauffé par les composants est expulsé à l’arrière et sur les côtés du châssis. Inutile de préciser qu’il est indispensable d’éviter de gêner ces échappements. Le prix à payer pour cette efficacité réside dans un volume sonore élévé généré par les trois ventilateurs, qui fonctionnent à plein régime…

Une autonomie très moyenne, sans surprise !

Malgré sa batterie de grande capacité (90 Wh), l’Asus ROG Strix Scar 16 ne peut prétendre à une grande autonomie en jouant. D’ailleurs, même si on s’en tient à une utilisation bureautique, l’autonomie est plutôt faible. Ainsi, à l’aide du benchmark Modern Office intégré à l’application PC Mark, la configuration n’a pas fonctionné plus de 5 heures et 41 minutes avant que la batterie ne soit totalement déchargée.

Image 33 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux

Et ce même avec une luminosité ajustée à 200 nits, une fréquence d’affichage de 60 Hz et en ayant désactivé les effets d’illumination du clavier et du châssis. Finalement, ce résultat s’inscrit dans la moyenne des PC gamers, c’est à dire entre 5 et 7 heures, lorsque la configuration intègre des composants aussi performants !

Et pour ce qui est de l’autonomie en streaming vidéo, le tableau est à peine meilleur. Le niveau de la batterie a baissé de 33 % en lisant un fil de deux heures sur Netflix. Avec une pleine charge, on peut donc ompter sur environ 6 heures de lecture vidéo ! C’est également peu, mais encore une fois dans la moyenne…

Image 34 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
Asus ROG Strix Scar 16 G634 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

On peut se consoler en se disant qu’au moins la recharge de la batterie s’effectuera rapidement. En effet, grâce au chargeur propriétaire de 330 W, la batterie a retrouvé 57 % de sa charge initiale au bout d’une demie heure seulement, puis 92 % après une heure.

Bon point, on a la possibilité de connecter l’adaptateur secteur de son smartphone sur l’un des deux ports USB C de la configuration, si on ne veut pas se coltiner la brique en plastique de 1,1 kg !

Image 1 : Test ROG Strix Scar 16 : Asus sort l'artillerie lourde pour jouer, avec un écran LCD mini LED hyper lumineux
9/10

Asus ROG Strix Scar 16 G634

On aime
  • Très hautes performances
  • Design gamer affirmé
  • Très haute luminosité (rétro éclairage mini LED)
  • Fréquence d'affichage de 240 Hz
  • Définition QHD
  • Deux emplacements M.2
  • Pavé tactile avec fonction NumPad
  • Autonomie correcte (batterie de grande capacité)
On n’aime pas
  • Webcam 720p
  • Pas de lecteur d'empreintes digitales
  • Volume sonore en mode Turbo
Verdict :

Boîtier prêt à tout pour séduire les joueurs, à grand renfort de LED et avec son pavé tactile NumPad; performances au top, avec les derniers composants Intel et Nvidia; écran précis, lumineux et fluide, avec en particulier son rétro éclairage de type mini LED… Le ROG Strix Scar cuvée 2023 fait carton (presque) plein. On se demande juste pourquoi Asus ne l’a pas équipé d’une Webcam Full HD alors que c’est le cas sur son récent Zephyrus m16.

  • Quel PC portables 17 pouces choisir en 2023 ? Notre comparatif des meilleurs

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !