Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL

Ce Razer Blade arbore un nouveau format 18 pouces, pour un confort d’affichage optimal, et les derniers composants Intel et Nvidia, pour des performances de haut vol. Une configuration très solide pour jouer somme toute !

Image 1 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
9/10

Razer Blade 18 (RZ09-0484)

  • PC Portable Gaming Razer Blade…
    4,399.99€
  • 4,399.99€
    Voir l’offre
  • 4,399.99€
    Voir l’offre
  • 4,399.99€
    Voir l’offre
  • 4,466.99€
    Voir l’offre
  • 4,596.98€
    Voir l’offre
  • 4,644.99€
    Voir l’offre
  • 4,799.90€
    Voir l’offre
  • 4,799.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Performances du CPU et du GPU
  • Refroidissement efficace
  • Grande surface d'affichage
  • Excellente qualité audio
  • Dalle LCD lumineuse
  • Webcam Full HD Windows Hello
  • Connectique très complète
  • Clavier RGB touche par touche
On n’aime pas
  • Pas de lecteur d'empreintes digitales
  • Autonomie limitée
  • Certains caractères du clavier peu lisibles dans le noir
Verdict :

On sait qu’un PC portable gamer haut de gamme est cher et que son autonomie risque d’être très limitée. Ce n’est donc pas vraiment une surprise de constater que ce Razer Blade 18 ne déroge pas à la règle. Pour le reste, l’imposant châssis, au design sobre, renferme tout ce qu’il faut pour jouer, surfer sur le Web ou encore regarder des vidéos ou écouter de la musique en streaming. Un affichage performant au format 18 pouces, de très hautes performances et un équipement complet sont au rendez-vous.

Le constructeur Razer est bien connu des passionnés de jeux par ses claviers, souris, casques audio, et aussi bien sur par ses PC portables. Parmi ses nouveautés de ce début 2023, figurent le Blade 16, qui est doté d’un écran LCD LED QHD+ à 240 Hz ou LCD à rétro éclairage mini LED 4K, et ce Blade 18 (modèle RZ09-0484), qui intègre les derniers composants du moment de chez Intel (Core i9-13950HX) et Nvidia (GeForce RTX 4080), ainsi qu’un écran LCD précis (définition QHD) et ultra fluide (fréquence de 240 Hz). De quoi faire tourner les jeux les plus sophistiqués du moment dans les meilleures conditions possibles.

Image 2 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Parmi les concurrents du Razer Blade 18, on peut citer deux PC portables gamer récents d’Asus, également proposés au format 18 pouces, les Strix Scar 18 ou Strix G18. Si ce dernier exploite le même type d’écran que le Blade 18 (LCD QHD 240 Hz), le Strix Scar 18 est quant à lui équipé de l’écran ROG Nebula HDR d’Asus, qui offre un taux de contraste et une luminosité remarquables, grâce à un rétro éclairage de type mini LED (toujours en QHD 240 Hz). C’est ce que nous avons pu vérifier lors de notre récent test du Asus Zephyrus M16 GU604, qui est proposé au format 16 pouces, à 3999,99 €, avec un processeur Core i9-13900H et la puce graphique Nvidia GeForce RTX 4080 (mais sans le dos AnimeMatrix).

Quelles sont les principales caractéristiques du Razer Blade 18 ?

En plus des composants les plus récents d’Intel et Nvidia, le Blade 18 embarque un écran LCD performant et un équipement complet.

  • Processeur : Intel Core i9-13950HX
  • Processeur graphique : Nvidia GeForce RTX 4080
  • Mémoire : 32 Go DDR5 5600 MHz
  • SSD : 1 To
  • Ecran : LCD IPS, 18 pouces, QHD (2560 x 1600 pixels), 240 Hz, G-Sync
  • Clavier : rétro éclairé RGB
  • Webcam : Full HD, Windows Hello
  • Connecteur : 3 USB A, 2 USB C, HDMI 2.1, Gigabit Ethernet, lecteur SD, jack 3,5 mm
  • Son : 6 haut-parleurs
  • Batterie : 92 Wh
  • Chargeur : 330 W
  • Poids : 3,1 kg

Quel est le prix du Razer Blade 18 ?

La configuration que nous avons testée est proposée à 4799,99 €, avec 32 Go de mémoire DDR-5600MHz et un SSD de 1 To. Le Blade 18 est également disponible dans trois versions alternatives, dotées des autres puces graphiques de la série RTX 40 de Nvidia :

  • Avec une puce GeForce RTX 4090 : 5699,99 € (32 Go et 2 To).
  • Avec une puce GeForce RTX 4070 : 3999,99 € (32 Go et 1 To).
  • Avec une puce GeForce RTX 4060 : 3699,99 € (16 Go et 1 To).

Le constructeur dispose aussi à son catalogue de plus petits Blade, aux formats 17,3 pouces, 16 pouces, 15,6 pouces ou encore 14 pouces !

Un châssis massif et sobre

Si on peut penser que la différence entre le format 17,3 pouces et le format 18 pouces n’est pas très significative, il faut tout de même reconnaître que les 3,1 kg de ce gros bébé – auxquels il faut ajouter bien sur le poids de l’adaptateur secteur, soit 600 grammes, sans les câbles ! – se font ressentir lorsqu’on doit l’emmener avec soi, dans un sac à dos…

Image 3 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Réalisé en aluminium anodisé noir (mat), le Blade 18 mesure 40 x 27,5 x 2,2 cm. Et force est de constater que son design est particulièrement sobre pour un PC portable destiné aux joueurs invétérés. En effet, il n’est pas doté des dispositifs à base de LEDs qui illuminent certaines configurations, comme le fait – par exemple – Asus sur ses ROG Strix Scar. Seul le logo de la marque placé au dos de l’écran s’illumine au démarrage de la configuration.

Image 4 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Bien sur, on reconnaît la vocation ludique du Blade 18 du premier coup d’œil grâce aux touches du clavier, qui disposent d’un rétro éclairage RGB, qui peut être personnalisé touche par touche (pas moins de 11 modes d’animation de l’éclairage sont proposés dans l’application Razer Synapse).

Seul regret, lorsqu’on utilise le PC portable dans la pénombre, les caractères sérigraphiés en gris ne sont pas très lisibles (contrairement à ce qu’on peut voir sur les photos ci-dessous !). Il s’agit par exemple des chiffres, des touches de contrôle du volume (Fn + F1, F2 ou F3), de certains caractères spéciaux ou encore de celles qui pilotent les fonctions multimédia (lecture/pause, piste suivante, piste précédente).

Image 5 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL

On peut également regretter que certaines combinaisons de touches, qui permettent par exemple de changer le mode de fonctionnement du PC portable (Fn+P) ou la fréquence de l’affichage (Fn+R), ne soient pas clairement indiquées.

Comme l’espace ne manquait pas autour du clavier, Razer a associé son clavier à un énorme pavé tactile, ce qui n’était pas forcement indispensable. En revanche, l’index glisse parfaitement à sa surface.

Image 6 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, sur les côtés du clavier, figurent les ouvertures par lequel le son des haut-parleurs est diffusé. Et pour garantir une grande qualité audio, ceux-ci sont au nombre de 6 (2 tweeters et 4 caisson de basses).

Le résultat est incontestable : le son délivré par le Blade 18 s’avère d’excellente qualité, avec en particulier une très bonne réserve de puissance, qui permet de se plonger pleinement dans l’ambiance d’un jeu sans utiliser de casque. Dès lors, on peut pousser le Blade 18 dans ses derniers retranchement en termes de performances sans que la musique et les bruitages du jeu ne soient étouffés derrière le bruit des ventilateurs (voir section sur les performances).

Image 7 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, pour communiquer visuellement avec ses amis, le Blade 18 embarque une Webcam Full HD (1080p, ou 1920 x 1080 pixels), qui a l’avantage d’être compatible avec la technologie Windows Hello de Microsoft. Ainsi, non seulement vos interlocuteurs bénéficient d’une meilleure qualité visuelle qu’avec une Webcam 720p (ou 1280 x 720 pixels), mais vous pouvez aussi déverrouiller très rapidement et facilement l’accès à Windows grâce à la reconnaissance de votre visage. Cette option est la bienvenue en l’absence de lecteur d’empreintes digitales pour sécuriser la configuration…

Terminons ce tour d’horizon du boîtier du Razer Blade 18 en précisant que sa connectique est des plus complètes, ce qui est plutôt normal pour une configuration de ce gabarit. En effet, on y trouve pas moins de 5 ports USB. Trois sont de type A, alors que les deux autres sont de type C (dont un compatible Thunderbolt 4). Bon point, ces derniers peuvent être utilisés pour recharger la batterie avec un adaptateur compatible PD 3.0 (jusqu’à 100 W) utilisé pour recharger la batterie d’un smartphone. Ces ports USB sont complétés par une sortie vidéo HMDI 2.1, un lecteur de cartes mémoire SD, la prise casque micro et un connecteur Gigabit Ethernet.

Image 10 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Les transferts de données sans fil, quant à eux, s’effectuent dans les meilleures conditions possibles, grâce aux technologies Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.3. En outre, à l’intérieur du PC portable, on trouve deux emplacements pour installer autant de SSD. D’ailleurs, en l’occurrence, sur les Blade 18 dotés de 2 Go d’espace de stockage, ce sont deux SSD de 1 To qui sont présents.

Un affichage performant, malgré une colorimétrie peu réaliste

Comme son nom l’indique, le Razer Blade 18 est équipé d’une dalle de 18 pouces. Ce nouveau format, qui devrait être adopté par de nombreux constructeurs en 2023, remplace les “anciens” modèles 17,3 pouces, désormais dépassés !

Image 11 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Bien sur, outre une plus grande surface d’affichage, cela entraine un format légèrement plus imposant pour le PC portable. Mais, est-ce vraiment regrettable, puisqu’il s’agit plus d’une configuration qui remplace un PC de bureau, et que l’on va déplacer occasionnellement, qu’une machine que l’on va emporter régulièrement avec soi pour jouer ou regarder un film dans le train ou l’avion !

Si la dalle LCD ne délivre pas des couleurs aussi éclatantes que celles générées par la technologie OLED, elle a néanmoins l’avantage d’offrir des images dépourvues de reflets (dalle mate). D’autre part, en raison de son format 16:10, l’affichage s’effectue dans une définition QHD, soit 2560 x 1600 pixels. De plus, on peut apprécier la finesse des quatre bordures de l’écran.

Image 12 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Cyberpunk 2077 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour assurer une fluidité à toute épreuve en jouant, l’écran du Blade 18 supporte une fréquence de rafraichissement maximale de 240 Hz. Les modes 60 Hz, 75 Hz, 100 Hz et 120 Hz peuvent également être activés dans l’application Synapse, ou en utilisant la combinaison de touches Fn + R.

Dans tous les cas, aucun effet de déchirement d’image ne sera visible, puisque l’écran est compatible avec la technologie G-Sync de Nvidia, qui synchronise en temps réel la fréquence de l’affichage avec le nombre d’images générées par la puce graphique.

Comme d’habitude, nous avons évalué les performances de la dalle LCD à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus. Celle-ci a tout d’abord mesuré une luminosité maximale de 533 nits. Cette valeur est l’une des plus élevées que nous ayons observées sur un écran LCD.

Image 13 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

A l’heure actuelle, une seule technologie très récente (sur les PC portables) fait mieux. Il s’agit des dalles LCD dotées d’un rétro éclairage de type mini LED (elles ont déjà fait leurs preuves dans les TV), comme sur le Razer Blade 16 ou l’Asus Zephyrus M16 GU604. En effet, pour ce dernier, nos mesures ont fait état d’une luminosité maximale de 779 nits ! De quoi mettre au rencart les bonnes vieilles dalles LCD à rétro éclairage LED…

Pour le reste, le taux de contraste moyen a été mesuré à 1141:1. C’est plutôt satisfaisant, même si ce résultat s’avère nettement en dessous de ce que l’on a observé – par exemple – sur l’écran LCD 4K du Dell XPS 17 9720 (1650:1). La température moyenne des couleurs est de 6153 K, ce qui est légèrement plus chaud (le blanc tire très légèrement vers le jaunâtre) que la valeur de référence, 6500 K, qui symbolise un affichage parfaitement neutre. Enfin, pour ce qui est de la fidélité des couleurs, le Delta E moyen a été mesuré à 4,4, ce qui n’est pas très satisfaisant, sans être catastrophique, surtout pour une configuration qui n’a pas vraiment vocation d’être utilisée dans un contexte professionnel. Il faudrait pour cela que le Delta E moyen soit inférieur à 3…

Image 14 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, on peut regretter que le constructeur ne propose pas grand chose (pour ne pas dire rien du tout !) pour modifier la colorimétrie de l’affichage, même dans l’application Synapse. En effet, un seul profil d’affichage y est proposé…

Des performances (presque) au top

En termes de performances, le Blade 18 de Razer ne fait pas dans la demie mesure en intégrant les puces de dernière génération d’Intel et de Nvidia.

On y trouve donc le processeur Intel Core i9-13950HX, qui intègre pas moins de 24 cœurs ! Les 8 premiers sont dits “hautes performances” (cœurs P). Ils peuvent atteindre une fréquence de 5,5 GHz en mode Turbo. Les 16 autres sont dits “efficaces” (cœurs E) et ne grimpent “qu’à” 4 GHz. La puce dispose donc d’un total de 32 threads pour effectuer des calculs sophistiqués.

Image 15 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL

D’ailleurs, si on utilise l’application Cinebench R20, qui calcule une image en Ray Tracing, on obtient des indices de 10113 et 801, respectivement en mode multi-thread et mono-thread. Logiquement, ces résultats sont bien meilleurs que ceux observés sur l’Asus Zephyrus M16 (GU604) et son Core i9-13900H, qui n’intègre que 14 cœurs pour un total de 20 threads (scores de 7084 et 754).

Actuellement, Intel ne propose qu’une seule puce plus véloce que le Core i9-13950HX. Il s’agit du Core i9-13980HX, dont les 24 cœurs PC fonctionnent à une fréquence très légèrement plus grande (5,6 GHz !).

Image 16 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL

Pour gérer l’affichage et les calculs liés à la 3D, c’est le processeur graphique Nvidia GeForce RTX 4080 qui est aux commandes. Il constitue – presque – le summum en termes de performances 3D à l’heure actuelle. Presque, car l’ultime haut de gamme est actuellement représenté par la puce Nvidia GeForce 4090 qui était présente au sein du Zephyrus M16 GU604 d’Asus.

L’application Synapse de Razer permet de sélectionner le mode de fonctionnement du PC portable. Rappelons qu’on peut également utiliser la combinaison de touches Fn + P pour cela. Par défaut, la configuration fonctionne en mode Equilibré. Deux autres modes sont proposés : le mode Silencieux et le mode Personnalisable.

Image 17 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Created with GIMP

Dans ce dernier mode, on bénéficie des meilleures performances possibles, avec la possibilité d’overclocker le CPU. Mais, il faut savoir que, lorsqu’on active ce mode, le volume sonore grimpe en flèche ! Heureusement, comme nous l’avons déjà dit, les haut-parleurs sont suffisamment puissants pour couvrir le bruit généré par les trois ventilateurs qui assurent le refroidissement des composants internes.

Image 18 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, la ventilation s’avère efficace. En effet, lors de nos tests, seule une petite zone située au dessus des touches de fonction F6 et F7 est quelque peu montée en température alors que les composants fonctionnaient à leur plein potentiel.

En pratique, lorsqu’on fait tourner certains jeux très perfectionnés (AAA) en QHD, on bénéficie d’animations ultra fluides (mode fonctionnement Personnalisable avec le CPU et le GPU qui fonctionnent à leur vitesse maximale). Par exemple, avec The Division 2, on obtient des animations comportant 122 images par seconde, en moyenne, avec les réglages graphiques les plus évolué (mode Ultra).

Image 19 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – The Division 2 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec le jeu Shadow Of The Tomb Raider, qui est en mesure de tirer partie de la technologie DLSS intégrée aux dernières puces de Nvidia, on obtient une moyenne de 177 images par seconde, lorsqu’on utilise le mode graphique Very High et le mode DLSS Qualité. Et si, pour ce dernier, on bascule en mode Ultra Performances, les animations deviennent hyper fluides, avec 212 images par seconde en moyenne !

Avec un autre jeu qui tire partie du mode DLSS des puces Geforce RTX, Cyberpunk 2077 en l’occurrence, on obtient 131 images par seconde en moyenne (avec des pointes à 189 images par seconde), en mode DLSS Performances. Si on repasse en mode DLSS Equilibré, les animations sont toujours très fluides, avec pas moins de 114 images par seconde en moyenne. Enfin, en mode DLSS Qualité, on passe à “seulement” 97 images par seconde.

Image 22 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Cyberpunk 2077 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

On constate donc que les composants du Blade 18 lui permettent d’afficher un niveau de performance quasiment identiques à celles du Zephyrus M16 (scores respectifs de 128, 112 et 98 images par seconde avec Cyberpunk 2077 dans ces trois modes DLSS), qui embarquait rappelons le – outre le CPU Core i9-13900H – la puce graphique Nvidia la plus sophistiquée, la GeForce RTX 4090.

Des grandes performances impliquent une autonomie très limitée

Le Blade 18 embarque une batterie de 92 Wh. En temps normal, cette grande capacité devrait permettre à la configuration d’offrir une assez bonne autonomie. Toutefois, même après avoir désactivé le rétro éclairage du clavier et ajusté la luminosité de l’écran à 200 nits, le PC portable n’a pu faire tourner le test d’autonomie Modern Office de l’application PC Mark que 4 heures !

La configuration fonctionnait en mode Equilibré, le seul disponible lorsque l’ordinateur fonctionne sur batterie, et avec une fréquence d’affichage de 240 Hz. En mode 60 Hz, l’autonomie a été logiquement un peu supérieure, pour atteindre 5 heures et 12 minutes. Cela reste toutefois très limité…

Pour ce qui est de l’autonomie en streaming vidéo, le résultat s’avère également très médiocre. En effet, la lecture en Wi-Fi d’un film de 2 heures Fi depuis Netflix (et en 60 Hz bien sur) a fait baisser le niveau de charge de la batterie de 36 %. On peut donc tabler sur une autonomie totale d’environ 5 heures et 33 minutes avec une pleine charge…

Image 25 : Test Razer Blade 18 : un PC portable gamer au format et aux performances XXL
Razer Blade 18 – Crédit Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour regonfler la batterie, Razer fournit un chargeur de 330 W (doté d’un connecteur propriétaire). Si son format est assez imposant, rappelons qu’on peut le remplacer par un adaptateur USB C de 100 W, avec lequel la recharge devrait donc être plus lente.

D’ailleurs, en utilisant ce chargeur propriétaire, la batterie se recharge à hauteur de 39 % en 30 minutes et à hauteur de 77 % au bout d’une heure, ce qui s’avère plutôt satisfaisant, compte tenu de la grande capacité…

  • Quel PC portables 17 pouces choisir en 2023 ? Notre comparatif des meilleurs

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !