Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !

Le Galaxy Book4 Ultra est l’ultrabook le plus performant de la gamme 2024 de PC portables de Samsung. Doté d’un équipement très complet, ses performances sont assurées par un processeur Intel Core Ultra 9 et une puce graphique Nvidia GeForce RTX 4070. De quoi effectuer rapidement les tâches les plus exigeantes, sur un écran OLED de 16 pouces, tactile et 120 Hz de surcroît.

Sommaire
Image 1 : Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !
9,5/10
Samsung Galaxy Book4 Ultra
  • Excellentes performances
  • Poids et épaisseur contenus
  • Très grande autonomie
  • Dalle OLED 120 Hz
  • Recharge très rapide
  • Ecran tactile
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Haut-parleurs performants
  • Lecteur de cartes microSD
  • Ecran peu brillant
  • Application Samsung Settings complète
  • Adaptateur secteur massif
  • Stylet non fourni

Suite au test du Galaxy Book4 Pro 360, que nous avons publié il y a quelques jours, et qui se destine principalement à une utilisation bureautique et multimédia, nous passons cette fois ci en revue le modèle phare de la gamme 2024 d’ultrabooks de Samsung, le Galaxy Book4 Ultra. Ce dernier peut être considéré comme une sorte de “super” Galaxy Book4 Pro, au format 16 pouces, puisqu’il se distingue par une puce graphique dédiée, qui facilite l’utilisation d’applications plus lourdes, plus complexes, plus exigeante, en particulier dans les domaines de la création graphique ou des jeux.

A lire aussi > Meilleurs PC portables : quel modèle acheter en 2024 ?

Quelles sont les caractéristiques techniques du Galaxy Book4 Ultra ?

La principale différence entre le Galaxy Book4 Ultra et le Galaxy Book4 Pro 360 réside dans le fait que son écran ne pivote pas sur 360 degrés et qu’il offre des performances nettement supérieures, grâce à un processeur Intel plus véloce et à une véritable puce graphique signée Nvidia.

Du coup, l’ultrabook souffre également d’un léger embonpoint (poids et épaisseur accrus). Toutefois, la configuration demeure tout de même plus légère et moins épaisse que le tout récent Dell XPS 16 (2,2 kg pour 1,9 cm d’épaisseur), qui offre un équipement quasiment équivalent à celui du Galaxy Book4 Ultra et dont nous publieront le test dans les tous prochains jours.

  • Processeur : Intel Core Ultra 7 155H, Core Ultra 9 185H
  • Processeur graphique : Nvidia GeForce RTX 4050, RTX 4070
  • Mémoire : 32 Go, LPDDR5 7467 MHz
  • Stockage : 1 To, PCIe MVMe
  • Ecran : 16 pouces, OLED, 16:10, QHD+ (2880 x 1800 pixels), 120 Hz, filtre anti reflet
  • Webcam : 1080p, IR (compatible Windows Hello)
  • Connectivité : 2 USB C (dont un compatible Thunderbolt 4), 2 USB A 3.2, HDMI 2.1, jack audio
  • Batterie : 76 Wh
  • Chargeur : USB C 140 W
  • Poids : 1,86 kg
  • Autre : Lecteur d’empreintes digitales

A lire aussi > Meilleurs ultrabook : quel modèle acheter en 2024 ? 

Quel est le prix du Galaxy Book4 Ultra ?

Le Galaxy Book4 Ultra est disponible en deux versions :

  • La première embarque un processeur Intel Core Ultra 7 155H et une puce graphique Nvidia GeForce RTX 4050. Elle est proposée à 3499 €.
  • La seconde – qui fait l’objet de ce test – est nettement plus performante, grâce à des puces Core Ultra 9 185H et GeForce RTX 4070. De coup, Samsung en demande 3899 €.

Compte tenu du prix de l’ultrabook et de son écran tactile, on peut regretter que le stylet ne soit pas fourni en standard. Si on désire utiliser cet accessoire, il faudra encore débourser quelques dizaines d’euros.

En revanche, une offre intéressante s’adresse à ceux qui ne possèdent pas encore d’écouteurs intra auriculaires : jusqu’au 29 avril, le constructeur offre les Galaxy Buds2 Pro, d’une valeur de 199 €.

Un design sobre et efficace

Malgré son grand format, le Galaxy Boo4 Ultra affiche une épaisseur limitée à seulement 1,6 cm (pour une longueur et une largeur de 35,5 x 25 cm).

Son poids est également limité à 1,86 kg. C’est 350 grammes de moins que ses principaux concurrents (et cela commence à se faire ressentir lorsqu’on soulève le PC à une main), comme le Dell XPS 16, dont nous publieront très prochainement le test, ou le dernier MacBook Pro 16 pouces. En effet, ces deux ordinateurs portables pèsent environ 2,2 kg.

Bien sur, l’ultrabook est équipé d’un clavier rétro éclairé, et celui-ci est complété par un très grand pavé tactile. Toute la largeur du PC portable est bien exploitée, ce qui a permis à Samsung d’intégrer un pavé numérique, toujours pratique.

Une des touches de fonction permet de modifier rapidement le mode de fonctionnement de l’ultrabook (mode Discret, mode Optimisé et Performances élevées). Une autre lance l’application Samsung Settings, qui permet – comme son nom l’indique – de voir et modifier tous les paramètres de la configuration : profil d’affichage, modes de fonctionnement, son, sécurité (par exemple pour désactiver d’un clic Webcam et le micro), etc.

D’autre part, dans le coin du clavier, figure la touche de démarrage, qui fait également office de lecteur d’empreintes digitales. Ce dernier constitue la seule méthode pour déverrouiller facilement l’accès à Windows, puisque la Webcam n’est pas compatible avec la technologie Windows Hello de Microsoft. En revanche, celle-ci capte les images en 1080p, en grand angle, ce qui assure une belle qualité d’image pour vos interlocuteurs vidéo.

Pour ce qui est des connecteurs, le Galaxy Book4 Ultra est plutôt bien loti. En effet, il est doté de 2 port USB C compatibles Thunderbolt 4, d’un autre port USB de type A, d’une sortie vidéo HDMI 2.1 et de la prise casque/micro. On n’a donc pas besoin d’adaptateur pour connecteur une clé USB ou se raccorder à un moniteur ou une TV. Le tout est complété par les technologies Wi-Fi 6E et Bluetooth 5.3 pour les transferts de données sans fil.

Enfin, le châssis embarque quatre haut-parleurs signés AKG, qui délivrent une excellente qualité audio, même si les basses sont – comme souvent – un peu en retrait. De plus, la réserve de puissance est des plus appréciables si on désire écouter de la musique. Bon point, l’application Dolby Access donne à chacun la possibilité de définir ses paramètres préférés, via un égaliseur à dix bandes.

A lire aussi > Meilleurs PC portables à moins de 1000 € : quel modèle acheter en 2024 ? 

Samsung Galaxy Book4 Ultra (Core Ultra 9)
Image 14 : Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !
  • Cdiscount
    3527€
  • Amazon
    3,584.40€
  • Fnac
    3,619.99€
  • Darty
    3,624.99€
  • Boulanger
    3649€
  • Rakuten
    3649€
  • Samsung
    3899€
  • RueDuCommerce
    3,899.99€
  • Pixmania FR
    4,208.01€
Plus d’offres
Samsung Galaxy Book4 Ultra (Core Ultra 7)
Image 15 : Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !
  • Boulanger
    3249€
  • Samsung
    3499€
  • Rakuten
    3499€
  • Fnac
    3,499.99€
  • RueDuCommerce
    3,499.99€
  • Darty
    3,499.99€
  • Cdiscount
    3,596.99€
  • Pixmania FR
    3,958.21€
Plus d’offres

Un affichage précis et très fluide, mais pas très lumineux

A l’instar du Galaxy Book4 Pro et du Galaxy Book4 Pro 360, le Galaxy Book4 ultra est équipé d’un écran 16 de pouces. L’ultrabook offre donc un confort d’affichage indéniable pour regarder des photos, des films / séries, voir même pour jouer.

Bon point, une fois n’est pas coutume, sa dalle OLED ne diffuse que très peu les reflets de tout ce qui se trouve devant l’écran. C’est du moins le cas lorsqu’on se trouve bien en face de l’image. D’habitude, on se voit comme dans un miroir lorsque l’image est très sombre. Dans le cas présent, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous, les reflets sont presque éliminés (on ne me voit quasiment pas en train de prendre la photo !).

Bon point, la dalle OLED est dotée d’un revêtement Corning Gorilla Glass DX, qui la protège des chocs et des rayures.

Petite amélioration par rapport à son prédécesseur, le Galaxy Book3 Ultra, le Galaxy Book4 Ultra est muni d’un écran tactile. Cela peut faciliter l’utilisation de certaines applications Web, comme Youtube ou Spotify, pour ceux qui ont parfois un peu de mal à maîtriser les déplacements du curseur en utilisant le pavé tactile.

En revanche, le stylet n’est pas fourni, alors qu’il l’est avec le Galaxy Book4 360 et Galaxy Book4 Pro 360. Cela peut se comprendre puisque l’écran tactile de ces derniers peut pivoter sur 360 degrés pour une utilisation du PC portable en mode tablette (on peut alors dessiner ou prendre des notes rapidement), ce qui n’est pas le cas du Galaxy Book4 Ultra.

La définition d’affichage, de 2880 x 1800 pixels (format 16/10), est tout à fait suffisante pour un écran de cette taille. En l’occurrence, elle est inférieure à celle retenue par Acer sur son Swift X 16 OLED (3200 x 2000 pixels) ou Dell pour son XPS 16 (3480 x 2400 pixels). Ce n’est pas plus mal, car cela permet à la puce graphique d’offrir de meilleures performances, par exemple si on a envie de jouer.

D’autre part, la fluidité des animations est assurée par une fréquence de rafraichissement maximale de 120 Hz. Comme souvent, il est possible de rester en mode 60 Hz ou d’activer un mode dynamique (le système détermine alors la fréquence la plus adaptée à l’application en cours d’utilisation).

Enfin, plusieurs profils colorimétriques sont disponibles dans l’application Samsung Settings. Le constructeur annonce une luminosité maximale de 400 nits. Et, comme nous avons pu le constater, à la vue des différents résultats recueillis par notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, ceux-ci proposent globalement des couleurs fidèles (Delta E moyen inférieur à 3). Voici les différentes valeurs mesurées :

  • Mode SDR – profil Eclatant : luminosité maximale de 391 nits, température moyenne des couleurs de 7030 K (colorimétrie légèrement froide), Delta E moyen de 2,1.
  • Mode Naturel (sRGB) : 380 nits, 6706 K et Delta E moyen de 4,1.
  • Mode Film (DCI-P3) : 380 nits, 6542 K (colorimétrie parfaitement neutre) et Delta E moyen de 2,9.
  • Mode Photo (Adobe RGB) : 380 nits, 6709 K, Delta E moyen de 2,2.
  • Mode HDR : 385 nits, 7124 K et Delta E moyen de 1,0.

On note que – même si la promesse de Samsung est quasiment respectée pour la luminosité maximale – celle-ci s’avère quelque peu limitée, puisque plusieurs configurations que nous avons testées récemment étaient équipées d’un écran plus lumineux : luminosité maximale comprise entre 420 et 467 nits (le record étant détenu par l’Acer Swift Go 14 2024, avec 528 nits).

Et si la colorimétrie est souvent légèrement froides (couleurs qui tirent sur le bleu), il est possible de la modifier pour obtenir des couleurs plus neutres, plus chaudes ou encore plus froides.

A lire aussi > Meilleur PC portable étudiant : quel modèle choisir en 2024 ?

Un ultrabook armé pour les tâches les plus exigeantes

Le Galaxy Book4 Ultra que nous avons testé intègre le processeur Intel Core Ultra 9 185H. Ce modèle est équipé de 16 cœurs, dont 6 à hautes performances (cadencés à 2,3 / 5,1 GHz) et 2 cœurs à très faible consommation électrique (cadencés à 1,0 / 2,5 GHz). La puce est en mesure de réaliser des calculs avec pas moins de 22 threads, avec un TDP de 45 W (115 W en mode Turbo).

Le mode de fonctionnement du PC portable (performances et donc efficacité du système de refroidissement) peut être changé à tout moment par une combinaison de touches ou via l’application Samsung Settings. Si on se place dans le mode Performances élevées, les ventilateurs internes entrent alors sérieusement en action, ce qui génère un bruit de souffle assez élevé.

Et dans ce cas, on constate que les résultats obtenus par le Galaxy Book4 Ultra, en termes de calculs purs, sont parmi les plus élevés jamais observés. Par exemple, avec l’application Cinebench R20, le Core Ultra 9 185H obtient des indices multi coeurs / mono coeur de 7127 et 692. C’est mieux que les scores obtenus par le processeur AMD Ryzen 9 8945H présent au sein de l’Asus Zephyrus G14, dont nous avons publié le test il y a quelques jours (6456 / 661).

Image 22 : Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !

C’est également très supérieur (ce qui est normal !) aux notes observées sur les ultrabooks Asus Zenbook 14 OLED (UX3405) et Acer Swift Go 14 2024, équipés du processeur Intel Core Ultra 7 155H.

Et, pour la gestion des opérations graphiques 2D et 3D, si le processeur Intel intègre une puce graphique Intel ARC performante, le Galaxy Book4 Ultra n’exploite son plein potentiel qu’avec son GPU Nvidia GeForce RTX 4070. Comme ce dernier peut faire appel à une puissance maximale de 80 W, les performances en 3D de la configuration sont de haute volée.

Ainsi, les scores 3D Mark, avec les tests Time Spy et Time Spy Extreme sont respectivement de 10200 et 4837, ce qui place l’ultrabook de Samsung juste derrière le PC gamer Zephyrus G14 d’Asus ! Si le Galaxy Book4 Ultra n’est pas un ultrabook principalement destiné à une utilisation ludique, ses excellentes performances permettent tout de même de se détendre occasionnellement avec des jeux exigeants et de bénéficier d’animations très fluides malgré un niveau graphique élevé.

Par exemple, avec Fortnite, la configuration est en mesure de générer entre 40 et 60 images par seconde, en qualité Elevée, et environ 100 images par seconde en qualité Moyenne.

Une très grande endurance, en particulier en streaming vidéo

Le Galaxy Book4 Ultra embarque une batterie de bonne capacité pour un ultrabook : 76 Wh. Si on se place dans le mode de fonctionnement Discret, avec une fréquence de 60 Hz et une luminosité d’affichage ajustée à 200 nits, la configuration est en mesure d’offrir ses services pendant de nombreuses heures.

Par exemple, dans ces conditions, avec le test d’autonomie Modern Office de l’application PC Mark, le Galaxy Book4 Ultra a fonctionné pendant 13 heures et 11 minutes. Cet excellent résultat n’est que très légèrement moins bon que celui observé sur l’Asus Zenbook 14 OLED (UX3405), équipé de la puce Intel Core Ultra 7 155H et dénué de GPU (seulement l’iGPU Intel ARC). En effet, ce dernier avait fonctionné pendant 13 heures et 37 minutes.

D’autre part, si on regarde une vidéo en Wi-Fi sur Netflix, l’ultrabook s’avère également très endurant. Par exemple, en partant d’une batterie pleinement chargée, il lui restait encore 69 % de charge après 6 heures de streaming vidéo. On peut donc estimer l’autonomie totale à environ 19 heures et 21 minutes.

Cerise sur le gâteau, l’adaptateur USB C de 140 W permet de recharger la batterie très rapidement. Il est nettement plus puissant que celui qui accompagnait le Galaxy Book3 Ultra (100 W “seulement”). Si c’est utile lorsqu’on manque de temps pour recharger la batterie, le revers de la médaille est que celui-ci est assez volumineux, plus que celui qui accompagnait le précédent modèle, ce qui n’aide pas lorsqu’on doit se déplacer régulièrement avec l’ultrabook.

Bien sur, il est toujours possible de recharger le Galaxy Book4 Ultra à l’aide de l’adaptateur – 65 W par exemple – de son smartphone. L’opération sera plus lente, certes. Mais si on a le temps (recharge pendant la nuit), ce n’est finalement pas pénalisant.

Le constructeur annonce que cet adaptateur peut recharger la batterie à hauteur de 50 % en 30 minutes. Et c’est vérifié en pratique ! Au bout d’une heure, celle-ci a même retrouvé 93 % de sa charge totale.

La concurrence

Les ultrabook au format 16 pouces, avec une véritable puce graphique (de la série Nvidia RTX 40 la plupart du temps) sont apparus il y a quelques années aux catalogues des constructeurs. On peut citer les modèles suivants :

  • Acer Swift X : le dernier modèle en date (de 2023) est équipé d’un processeur AMD Ryzen 7 7840HS et d’un GPU Nvidia GeForce RTX 4050. Il est proposé à partir de 1799 € (lire notre test de l’Acer Swift X 16 OLED).
  • Dell XPS 16 : apparu tout récemment au catalogue de Dell, ce PC portable offre un équipement très proche de celui du Galaxy Book4 Ultra. En effet, il peut être configuré avec les mêmes CPU et GPU.
  • Asus : chez le taiwanais, il faut se tourner vers les configurations estampillées Zenbook Pro 16x Oled. Une configuration est actuellement en promo sur le site accessoire-asus.com : pour 3499 €, elle intègre un processeur Intel Core i9-13900H, une pue graphique RTX 4070 et un SSD de 2 To. Un autre modèle en promo pour quelques jours à la Fnac : 3900 €, avec Core i9-13905H et GPU GeForce RTX 4080 !
  • HP Spectre x360 : l’ultrabook est proposé à 1699 € dans sa version de base (sans véritable GPU), que nous avons testée il y a quelques jours. Toutefois, le constructeur propose également deux autres modèles, plus performants pour les opérations graphiques 2D/3D, puisqu’ils intègrent la puce NVidia GeForce RTX 4050. Ces Spectre X360 sont proposés à 1999 € (avec 32 Go de mémoire et un SSD de 1 To) et 2099 € (avec un SSD de 2 To). Rappelons que cet ultrabook, particulièrement séduisant, est doté d’un écran OLED tactile 120 Hz pouvant pivoter sur 360 degrés pour utiliser le PC portable en mode tablette, avec son stylet.

Notre verdict

Image 1 : Test Samsung Galaxy Book4 Ultra : un ultrabook survitaminé et pourtant très endurant !
9,5/10

Samsung Galaxy Book4 Ultra

  • Ecran 16.0′ AMOLED WQXGA+…
    3527€
  • 3527€
    Voir l’offre
  • 3,584.40€
    Voir l’offre
  • 3,619.99€
    Voir l’offre
  • 3,624.99€
    Voir l’offre
  • 3649€
    Voir l’offre
  • 3649€
    Voir l’offre
  • 3899€
    Voir l’offre
  • 3,899.99€
    Voir l’offre
  • 4,208.01€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Excellentes performances
  • Poids et épaisseur contenus
  • Très grande autonomie
  • Dalle OLED 120 Hz
  • Recharge très rapide
  • Ecran tactile
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Haut-parleurs performants
  • Lecteur de cartes microSD
  • Ecran peu brillant
  • Application Samsung Settings complète
On n’aime pas
  • Adaptateur secteur massif
  • Stylet non fourni
Verdict :

Le Galaxy Book4 Ultra est un ultrabook grand format très convaincant. En effet, il offre à la fois de bonnes performances, un équipement complet et une grande autonomie ! Il permet donc de réaliser des tâches complexes en un minimum de temps (et pourquoi pas de détendre un peu en jouant ou en regardant des films et séries en streaming) et sur de longues périodes. La configuration ne souffre quasiment d’aucun défaut… à part son prix élevé !

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !