Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante

La TQ55S90C représente la deuxième génération de TV exploitant la technologie QD-OLED de Samsung. Elle offre des couleurs éclatantes (technologie Quantum Dots), des noirs parfaits (OLED) et une haute luminosité.

Sommaire

L’année dernière, Samsung faisait sensation en lançant son premier téléviseur équipé de la technologie QD-OLED du constructeur. Il s’agissait du modèle S95B, encore disponible en version 55 pouces (1299 € environ) et 65 pouces (1569 € environ).

Rappelons que cette technologie permet à Samsung de concurrencer LG, en alliant les avantages des points quantiques (Quantum dots, ou QD) et de l’OLED, dans le but d’offrir des images à la fois très lumineuses, avec des noirs parfaits et des couleurs particulièrement éclatantes.

Depuis quelques semaines, Samsung a débuté la commercialisation de sa deuxième génération de TV QD-OLED, qui comprend donc la TQ55S90C. Celle-ci reprend à son compte la plupart des caractéristiques de la S95B, avec – parmi les (petites) nouveautés – la possibilité d’exploiter une fréquence maximale de 144 Hz (contre 120 Hz pour la S95B).

Image 3 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quel est le prix de la TV Samsung TQ55S90C ?

Alors que son prix de lancement, il y a quelques mois seulement, était de 1990 €, la Samsung TQ55C90C est aujourd’hui proposée à 1790 €. Cerise sur le gâteau, une offre de remboursement, valable jusqu’au 10 août, vous permet de bénéficier d’une remise de 200 €, ce qui porte le prix de la TV à seulement 1590 €. La TV est également disponible en 65 pouces. Il s’agit de la TQ65S90C, proposée actuellement à 2390 €.

Notons qu’un autre modèle, qui porte la référence TQ55S92C, dispose d’un pied argenté, au lieu du pied noir de la TQ55S90C.

Image 4 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, signalons que le constructeur propose un modèle légèrement plus sophistiqué que la TQ55S90C. Il s’agit de la TQ55S95C, qui se distingue par une dalle encore plus lumineuse, un boîtier Slim One Connect, sur lequel on trouve l’intégralité de la connectique, et un système audio plus performant (70 W en 4.2.2). Mais, le surcoût est important, puisqu’elle est vendue 2690 € (55 pouces) ou 3299 € (65 pouces).

Parmi la concurrence, deux modèles récents viennent immédiatement à l’esprit :

  • La LG OLED C3, proposée à 1690 € / 2290 € en version 55 et 65 pouces. On peut la considérer comme une TV OLED “d’entrée de gamme”, alors que la série G3 2023 du constructeur constitue le haut de gamme, avec sa dalle OLED EVO MLA (Micro Lens Array), qui offre une luminosité record.
  • La Sony Bravia XR-A80L est pour sa part commercialisée à 1999 € / 2490 € en version 55 et 65 pouces. Elle constitue elle aussi le ticket d’entrée de gamme OLED de Sony, car elle exploite une dalle LG OLED EX, alors que le constructeur doit lancer prochainement sa Bravia XR-A95L, plus haut de gamme, qui embarque la même dalle QD-OLED que la Samsung TQ55S90C.

A lire aussi > Meilleures TV 4K, Led et Oled : quel modèle acheter en 2023 ? 

Image 5 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quelle sont les caractéristiques techniques de la TQ55S90C ?

Outre la technologie QD-OLED, la Samsung TQ55S90C a l’avantage d’intégrer quatre connecteurs HDMI 2.1 (comme la LG C3 et contrairement à la Sony A80L), supportant toutes les fonctions optimisées pour le jeu, avec en particulier un taux de rafraîchissement pouvant grimper jusqu’à 144 Hz (les TV concurrentes de LG et Sony ne supportent qu’une fréquence maximale de 120 Hz). Ce dernier point peut s’avérer intéressant pour les possesseurs d’un PC gamer de compétition (car rappelons que les dernières consoles de Sony et Microsoft ne supportent elles aussi qu’un mode 4K en 120 Hz au maximum).

  • Technologie : QD-OLED
  • Processeur : Neural Quantum Processor 4K
  • Fréquence maximale : 144 Hz
  • Compatibilité HDR : HDR10, HDR10+, HDR10+ Gaming, HDR HLG, HGiG
  • Système audio : 2.1, 40 W
  • Nombre de tuners numériques : 2
  • Connectique : 4 HDMI 2.1 (4K @ 144 Hz, eARC, ALLM, VRR, AMD Freesync Premium), 2 USB, Ethernet, numérique optique
  • Sans fil : Wi-Fi 5, Bluetooth 5.2
  • Système d’exploitation : Tizen

A lire aussi > TV Samsung : quels sont les meilleurs téléviseurs de 2023 ? 

Image 6 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Télécommande solaire et 4 HDMI 2.1 au programme

La TV Samsung TQ55S90C affiche une finesse extrême sur une grande partie de la surface arrière, sauf – bien sur – à l’endroit où se trouve la connectique et le système de fixation du pied. Ce dernier est placé en position centrale, comme la LG OLED C3, alors que Sony exploite – sur sa Bravia XR-65A80L – deux pieds placés aux extrémités de la TV, avec la possibilité d’utiliser une autre disposition où ceux-ci sont un peu moins espacés (il faut tout de même un meuble de 90 cm minimum de longueur).

Dans le cas de la TQ55S90C, le pied central ne mesure que 36 x 26,8 cm, ce qui s’avère pratique pour installer la TV sur un meuble de petites dimensions. Son design n’est pas sans rappeler celui du pied de la 65C845 de TCL, une TV LCD à rétro éclairage mini LED que nous avons testé il y a quelques jours. A ceci près que le pied de la TQ 65S960C a un aspect plus sophistiqué, moins massif.

La connectique comprend quatre prises HDMI 2.1, supportant toutes les fonctions indispensables aux dernières consoles de jeu (mode 4K en 144 Hz, ALLM, VRR), deux ports USB, un connecteur Ethernet et une sortie audio numérique optique.

Image 9 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, la Samsung TQ55S90C est livrée avec une seule télécommande, minimaliste (et néanmoins pratique) et non rétro éclairée. On peut regretter que les constructeurs ne livrent pas souvent de télécommandes rétro éclairées. Seul Philips le fait, par exemple avec sa TV 65OLED937, que l’on trouve encore à 3490 €. En revanche, la télécommande de la TQ55S90C a l’originalité de pouvoir se recharger toute seule, grâce au petit panneau solaire situé dans son dos. Un port USB C est également présent si la recharge solaire ne suffit pas.

A lire aussi > Test Philips 65OLED937 : quand l’image est sublimée par un grand spectacle son et lumière

Malgré son grand dépouillement, la télécommande comporte quatre touches permettant d’accéder directement à Netflix, Disney+, Amazon Prime Video et Samsung TV Plus. On note que – une fois n’est pas coutume ! – ce dernier service de Samsung regroupe de nombreux programmes, répartis dans diverses catégories (sport, jeunesse, musique, film, actualités, nature, séries TV, culture et documentaires, etc.). Il s’agit souvent de compilations d’émissions issues des chaines françaises (Motus, Culture pub, Doctor Who, Echappées belles, etc.). Au final, l’application Samsung TV Plus s’avère nettement plus riche et intéressante que les offres d’autres constructeurs, comme Rakuten TV, TCL Channel ou encore LG Channels, assez inutiles.

Des images lumineuses et hautes en couleur

Rappelons que, grâce à ses pixels auto émissifs, une dalle OLED délivre des noirs d’une profondeur bien supérieure à ceux que l’on peut observer sur les TV dotées d’une dalle LCD (quel que soit le rétro éclairage, LED ou mini LED).

En l’occurrence, dans le cas de cette TQ55S90C, en ajoutant sa technologie Quantum Dots (points quantiques), qui permet d’obtenir des couleurs particulièrement éclatantes, Samsung a mis au point une dalle – QD-OLED donc – capable de tenir la dragée haute aux dalles fabriquées par LG. Ce dernier a toutefois répliqué cette année avec une dalle OLED dotée de la technologie MLA (Micro Lens Array), intégrée dans sa TV OLED G3, qui lui permet d’offrir une luminosité exceptionnelle (pour de l’OLED !).

Image 12 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, que l’on regarde un Blu-ray 4K ou des vidéos en streaming sur Youtube, Netflix ou tout autre service de streaming vidéo, les images s’avèrent superbes. Même les ambiances les plus sombres, comme dans le film Solo : A star Wars Story, sont parfaitement restituées, avec des détails qui foisonnent dans les zones sombres de l’images et des pics de luminosité, ici et la, qui font mouche.

Fidèle à sa politique, Samsung ne supporte pas le standard HDR Dolby Vision et se cantonne à son équivalent, le HDR10+. Par conséquent, avec certains services, comme Netflix, si on bénéficie d’une qualité HDR, elle n’est pas optimale.

Image 16 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En effet, rappelons que les standards HDR10+ et Dolby Vision affinent la restitution du mode HDR, scène par scène, contrairement au HDR10, qui utilise un réglage pour l’intégralité du film. Même si la différence ne devrait pas sauter aux yeux de la grande majorité des utilisateurs, certains pourraient s’en offusquer.

Bien sur, plusieurs modes vidéo sont disponibles : Dynamic, avec des couleurs (trop !) intenses; Standard; Eco (avec luminosité réduite); Cinema et FilmMaker (second mode cinéma).

Image 17 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, rappelons que la technologie OLED permet d’éliminer totalement l’effet de blooming (halo lumineux), plus ou moins visible – sur les dalles LCD – autour des objets lumineux affichés sur un fond sombre (comme les sous-titres). De plus, elle permet de bénéficier d’une qualité d’affichage constante même si on regarde la TV en biais (larges angles de vision).

Quant au filtre anti-reflet, s’il fait preuve d’une bonne efficacité, il n’empêche toutefois pas, lorsque la luminosité de la pièce est élevée, le parasitage des zones sombres de l’image par les reflets de tout ce qui se trouve devant.

Image 18 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Menu Jeu – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour les joueurs, notons que la fréquence de la dalle OLED n’est plus limitée à 120 Hz et peut grimper jusqu’à 144 Hz, grâce à l’option Motion Xcelerator Turbo Pro (!!!). Cela permet d’obtenir une fluidité légèrement plus élevée si on possède un PC capable de générer un très grand nombre d’images 4K par seconde, avec certains jeux pas trop complexes, comme Fortnite.

De plus, lorsque le mode jeu est actif, on peut faire apparaître à l’écran une barre d’options, qui renseigne sur le mode vidéo actuel (résolution, fréquence, HDR, VRR) et permet d’activer certaines options, comme un mode d’affichage spécifique à différents types de jeux ou l’affichage au centre de l’écran d’un viseur. Comme souvent, cette barre n’est pas très utile.

A lire aussi > Test LG OLED65C3 : une TV très efficace et complète, mais qui innove finalement peu

Image 19 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Une assez bonne qualité audio !

La TQ55S90C est équipée d’un dispositif audio comprenant deux haut-parleurs, auxquels s’ajoute un subwoofer. La puissance totale du système est de 40 W. Cela permet d’obtenir un bon volume pour regarder des films ou écouter de la musique (en téléchargeant Spotify par exemple).

Image 20 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante

Deux modes audio sont proposés. Ainsi, en plus du mode Standard, on peut activer le mode Amplifier, qui booste quelque peu la puissance et procure un son plus chaud, avec un peu plus de basses. Sans atteindre de sommets, le résultat s’avère satisfaisant, en particulier si on désire mettre un peu d’ambiance avec de la musique. Bien sur, la qualité audio n’est pas en reste lorsqu’on regarde un film ou une série.

Image 21 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la TV est compatible avec la technologie Q-Symphony de Samsung. Celle-ci permet d’utiliser conjointement les haut-parleurs de la TV avec ceux d’une barre de son compatible (Samsung bien sur !).

A lire aussi > Test Bravia XR-65A80L : la TV OLED d’entrée de gamme selon Sony

Un système Tizen complet et réactif

La TQ55S90C fonctionne avec le système d’exploitation Tizen de Samsung. Dès les premières secondes d’utilisation, on peut regretter que le tiers supérieur de la page d’accueil soit dédié à de la publicité (tout comme d’ailleurs le système WebOS, que l’on trouve sur les derniers téléviseurs LG, comme le OLED65C3).

Image 22 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Heureusement, pour le reste, on apprécie la réactivité de l’interface. En effet, la navigation dans les menus et les différentes options s’effectue très rapidement. Les principales applications sont mise en avant et on a bien sur la possibilité d’en ajouter d’autres. Toutefois, le catalogue s’avère moins riche que celui de Google TV, que l’on trouve par exemple sur les TV Sony ou TCL.

Image 23 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

On note la présence d’une section gaming qui procure un accès rapide aux jeux des plateformes Xbox et Nvidia GeForce Now, entre autres.

D’autre part, on peut utiliser les micros intégrés à la TV et à la télécommande pour demander des informations aux assistants Alexa d’Amazon ou Bixby de Samsung.

Image 24 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Signalons également la présence d’un mode Multi-view, qui – comme son nom l’indique – permet d’afficher deux sources vidéo simultanément : TV et Smartphone / PC / caméra.

Et, grâce au double tuner TV, il est possible d’enregistrer un programme TV sur un support USB, tout en regardant une autre chaîne. Comme souvent, la fonction de mise en pause du direct (Timeshift) est présente.

Image 25 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, Samsung a doté sa TQ55S90C d’un mode Ambiant plutôt séduisant. Ce dernier fait défiler à l’écran différentes collections d’images et d’animations, bien sélectionnées, avec ou sans ambiance sonore discrète, afin de favoriser la relaxation. Un peu de calme dans un monde que défile à 200 à l’heure…

A lire aussi > Test TCL 65C845 : une TV LCD mini LED 65 pouces très lumineuse et au rapport qualité/prix imbattable !

Image 26 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
Samsung TQ55S90C – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Notre verdict

Image 27 : Test Samsung TQ55S90C : une TV QD-OLED lumineuse et très convaincante, mais peu innovante
8,5/10

Samsung TQ55S90C

  • Samsung TQ55S90C TV 55” 140 cm QD…
    778.35€
  • 778.35€
    Voir l’offre
  • 1099€
    Voir l’offre
  • 1190€
    Voir l’offre
  • 1190€
    Voir l’offre
  • 1199€
    Voir l’offre
  • 1230€
    Voir l’offre
  • 1290€
    Voir l’offre
  • 1,299.99€
    Voir l’offre
  • 1,326.22€
    Voir l’offre
  • 1390€
    Voir l’offre
  • 1399€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Qualité d'affichage
  • Haute luminosité
  • Fréquence maximale de 144 Hz
  • Pied central pratique
  • Quatre ports HDMI 2.1
  • Gaming Hub
  • Télécommande avec panneau solaire
  • Mode Ambiant plaisant
  • Système audio 2.1 satisfaisant
On n’aime pas
  • absence de nouveauté majeure
  • Incompatibilité Dolby Vision
  • incompatibilité DTS
Verdict :

La TQ55S90C bénéficie de l’excellente qualité d’affichage apportée par la dalle QD-OLED de Samsung. Mais la TV manque de panache et d’innovation. La seule différence avec la S95B de l’année dernière réside dans sa fréquence maximale de 144 Hz, qui n’est d’aucune utilité si on joue sur console ou si son PC n’est pas extrêmement performant. Son problème réside dans le fait que – à l’instar de la LG OLED65C3 ou la Sony Bravia XR-65A80L – elle n’apporte quasiment aucune nouveauté par rapport au modèle équivalent de l’année dernière. Et comme la QE55S95B de 2022 (65 pouces) est quasiment au même prix que la TQ55S90C (55 pouces !), grâce à une offre de remboursement valable encore une grosse dizaines de jours, le choix risque d’être tout vu pour certains…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !