Test Philips 65OLED908 : avec sa dalle OLED META et l’Ambilight, cette TV est aussi lumineuse à l’avant qu’à l’arrière !

La TV 65OLED908 de Philips offre un équipement complet : une dalle OLED performante (elle exploite la technologie MLA de LG); des effets lumineux Ambilight; une barre de son Bowers & Wilkins et le système Google TV.

Sommaire
Image 1 : Test Philips 65OLED908 : avec sa dalle OLED META et l'Ambilight, cette TV est aussi lumineuse à l'avant qu'à l'arrière !
9,5/10
Philips 65OLED908
  • Dalle OLED très lumineuse
  • Processeur performant
  • Son d'excellente qualité
  • Technologie Ambilight
  • Compatible HDR10+ et Dolby Vision
  • Google TV
  • Pied central rotatif
  • Télécommande très complète
  • Compatibilité DTS Play-Fi
  • Touche de volume de la télécommande un peu capricieuse
  • Que deux ports HDMI 2.1
  • Pas de mode 144 Hz

L’offre de Philips en matière de TV est facilement compréhensible. En effet, les modèles appelés The One exploitent la technologie LCD avec un rétro éclairage LED “classique”. D’autre part, ceux qui sont estampillées Xtra sont plus sophistiquées et délivrent une meilleure qualité d’image, grâce à un rétro éclairage mini LED. Enfin, les TV de la gamme OLED+, comme leur référence l’indique, exploitent la technologie OLED (sans rétro éclairage, grâce à des pixels qui émettent leur propre lumière lorsqu’ils sont traversés par un courant électrique), qui délivre les images les mieux adaptées au visionnage de films et séries.

En début d’année dernière, la TV la plus sophistiquée de Philips portait la référence OLED937 (lire notre test de la TV Philips 65OLED937). Celle-ci se distinguait tout particulièrement par son étonnante barre de son Dolby Atmos, signée Bowers & Wilkins, qui faisait office de pied. Ce modèle exploitait la dalle LG OLED EX, la plus performante de l’époque.

Ce modèle, pourtant très original, n’ayant pas été reconduit dans la gamme 2023 de Philips (dont les premières TV n’ont été commercialisées qu’en fin d’année), la TV la plus sophistiquée du constructeur est donc désormais la remplaçante du modèle qui figurait juste en dessous dans la gamme, la TV OLED907. Et il s’agit donc de la TV 65OLED908, qui est en vente depuis quelques mois (et qui le sera jusqu’en fin d’année) et qui fait l’objet de ce test.

A lire aussi > Meilleures TV 65 pouces 4K : quel modèle acheter en 2024 ?

Quelles sont les caractéristiques techniques de la Philips 65OLED908 ?

La principale nouveauté de la 65OLED908 par rapport à la 65OLED907 réside dans l’intégration de la dalle LG OLED META. Celle-ci apporte une qualité d’image renforcée, par rapport à la précédente dalle phare du constructeur, appelée OLED EX, grâce à une luminosité annoncée beaucoup plus forte (+60%). Cette dernière est d’ailleurs toujours utilisée dans les gammes 2024 de plusieurs constructeurs, afin de proposer aux utilisateurs une offre OLED “d’entrée de gamme” (relativement) abordable. C’est le cas par exemple chez Philips, avec la TV 65OLED808, qui est vendue 1890 €.

  • Technologie : OLED META
  • Processeur : P5 AI Perfect Picture Engine 7G
  • Fréquence maximale : 120 Hz
  • Compatibilité HDR : HDR10+ Adaptative, Dolby Vision
  • Système audio : 3.1, 80 W
  • Nombre de tuners numériques : 1
  • Connectique : 4 ports HDMI (dont deux HDMI 2.1), 3 ports USB, Ethernet, prise casque et caisson de basses
  • Sans fil : Wi-Fi 6, Bluetooth 5.2
  • Télécommande : rétro éclairé, rechargeable via un port USB C
  • Système d’exploitation : Google TV
  • Autre : Ambilight, pied pivotant

Quel est le prix de la 65OLED 908 ?

La TV Philips 65OLED908 est actuellement en vente à 2490 €, ce qui peut sembler élevé, si on ne tient pas compte de la présence de la barre de son et du dispositif Ambilight.

Ce prix est à comparer à celui de la Samsung TQ65S90C, avec sa dalle QD-OLED de seconde génération (dont la luminosité est à peu près la même que celle de la dalle LG MLA), qui est de 1690 €. Mais ce modèle n’offre pas un équipement à la hauteur de celui de la TV Philips :

  • Pas de dispositif Ambilight
  • Son 2.1 seulement, avec une puissance de 40 W
  • Télécommande non rétro éclairée
  • Pas de Dolby Vision
  • Interface propriétaire, moins complète que Google TV (Tizen).

Samsung propose un autre modèle, dans sa gamme 2023, plus performante : la TQ65S95C. Outre une dalle un peu plus lumineuse que celle de la TQ65S90C, elle offre un son de meilleure qualité (4.2.2 avec une puissance de 70 W) et ses connecteurs sont placés sur un boîtier indépendant. Elle est actuellement disponible pour 1990 €.

Dans la gamme 2023 de LG, seule la série G3 exploite elle aussi la dalle OLED META. Par exemple, la TV OLED65G3 est actuellement proposée à 2099 €. Rappelons que cette dernière est vendue sans pied (200 € en option), puisqu’elle a vocation à être fixée à un mur.

Si le format 65 pouces est un peu trop grand, le modèle 55OLED908 est proposé à 1789 €. Au contraire, si vous portez votre dévolu sur la version de 77 pouces, la facture s’alourdit considérablement, puisque le prix de la 77OLED908 passe alors à 4490 € !

A lier aussi > Meilleures TV Philips Ambilight : quel modèle choisir en 2024 ?

Philips 65OLED908
Image 6 : Test Philips 65OLED908 : avec sa dalle OLED META et l'Ambilight, cette TV est aussi lumineuse à l'avant qu'à l'arrière !
  • Philips 65OLED908
    2490€
  • Son-Vidéo.com
    2490€
  • Boulanger
    2490€
  • Rakuten
    2490€
  • RueDuCommerce
    2,848.99€

Un design original et pratique

La 65OLED908 de Philips est dotée d’un pied central. Elle peut donc trouver sa place sur un meuble pas très large plus facilement qu’un modèle dont les pieds son placés aux extrémités, par exemple comme la Bravia XR-A95L de Sony, que nous avons testé récemment. Attention toutefois, le pied occupe plus de place à l’arrière qu’à l’avant ! Il faut donc au meuble mesurant au moins 60 cm de large et 30 cm de profondeur (les dimensions du pied sont de 55 x 29 cm).

Bon point, ce pied est rotatif (sauf sur le modèle de 77 pouces dont le pied central est fixe). Cela permet de modifier l’orientation de l’écran de plus ou moins 15 degrés, ce qui peut s’avérer pratique dans certains cas.

L’autre grande originalité de la 65OLED908 réside bien sur dans son dispositif lumineux Ambilight. Ce dernier est constitué de trois rangées de LED puissantes, qui diffusent de superbes effets de lumière sur 3 côtés. Le modèle OLED937 était illuminé sur 4 côtés, mais avec sa barre de son, l’espace entre le bas de l’écran et le meuble était plus important que sur l’OLED 908, donc cela se justifiait. Sur la TV que nous avons testée, la distance n’est plus que de quelques centimètres et la rangée de LEDs du bas n’est plus indispensable, car les effets lumineux ne seraient presque plus visibles. Cela aurait toutefois été un avantage appréciable dans le cadre d’une installation murale !

Si ce dispositif lumineux peut surprendre et gêner les puristes qui préfèrent focaliser leur attention sur les œuvres des réalisateurs, force est de reconnaître qu’il séduit en étendant les couleurs de l’image au-delà de la dalle (si la TV est adossée à un mur, blanc de préférence !).

La connectique de la Philips 65OLED908 est des plus classiques. En effet, elle comprend quatre connecteurs HDMI, dont deux qui supportent l’affichage 4K en 120 Hz, avec la technologie ALLM (Auto Low Latency Mode), qui permet d’obtenir un retard d’affichage (Input Lag) réduit, et les deux principales technologies de taux de rafraichissement variable (VRR), FreeSync Premium (pour les GPU AMD) et G-Sync (GPU Nvidia).

Si cela peut sembler un point faible, par rapport à certaines TV qui offrent 4 connecteurs HDMI 2.1, il semble tout de même raisonnable d’affirmer que rares sont les d’utilisateurs qui possèdent plus de deux sources vidéo pouvant afficher du 4K en 120 Hz, avec ALLM et VVR. Sachez toutefois que si vous possédez les dernières consoles Microsoft et Sony, en plus d’un PC gamer performant, il vous faudra donc jongler occasionnellement avec les câbles HDMI.

Précisons que le constructeur annonce un retard d’affichage (input lag) de seulement 8 ms en 120 Hz et 16 ms en 60 Hz, lorsque le mode jeu est activé. Ce denier donne d’ailleurs accès à une barre d’option spécifique, qui permet de modifier rapidement certains paramètres relatifs aux jeux. Enfin, les joueurs apprécieront aussi le fait que le Dolby Vision soit supporté lorsqu’on joue en 120 Hz (mode Dolby Vision Gaming).

En revanche, comme souvent, on peut regretter qu’un des deux ports HDMI 2.1 doive être utilisé pour raccorder une barre de son eARC, ce qui ne laisse plus qu’un port HDMI 2.1 pour relier une source vidéo exigeante (console Playstation 5 ou Xbox X).

Parmi les autres connecteurs, on compte trois ports USB, une prise Ethernet, une sortie audio numérique optique, ainsi que des des prises casque et subwoofer. Plus – bien sur – la compatibilité avec les technologies sans fil Bluetooth 5.2 et Wi-Fi 6.

A lire aussi > Meilleures TV 4K LED, OLED et QLED : quel modèle choisir en 2024 ? 

Un affichage de toute beauté

Comme nous l’avons déjà indiqué, la 65OLED908 embarque la dalle OLED Meta, lancée en 2023 par LG. Cette dernière a l’avantage d’offrir une luminosité accrue de 60 % par rapport à la précédente génération de dalle OLED de LG (OLED EX).

Ainsi équipée, la TV peut ainsi afficher une luminosité maximale de 1500 nits, voire même de plus de 2000 nits, en pic ! Autant dire que la technologie OLED regagne un peu de terrain sur les meilleures dalles LCD, qui sont en mesure d’atteindre une luminosité beaucoup plus élevée (mais celles-ci ne peuvent pas afficher un noir aussi profond que l’OLED !).

Cette haute luminosité permet de bénéficier d’une très bonne qualité d’affichage lorsqu’on regarde un film dans une pièce éclairée, en plein jour par exemple, alors qu’il y a quelques années il était recommandé de regarder un film sur une TV OLED dans un environnement sombre.

La technologie OLED META de LG allie une optimisation matérielle, appelée MLA (Micro Lens Array) et une optimisation logicielle, appelée Meta Booster. La première met à contribution des micro lentilles (plusieurs milliers par pixels !) pour mieux exploiter la lumière émise par les pixels, alors que la seconde, comme son appellation l’indique, optimise la luminosité de l’image en temps réel.

En plus de la hausse considérable de la luminosité maximale, les angles de vision sont également améliorés, puisqu’ils sont élargis de 30 %. Les spectateurs qui ne sont pas placés parfaitement en face de l’écran bénéficient donc de la même qualité d’affichage que ceux qui le sont.

La 65OLED908 est également doté du processeur Philips P5 AI Perfect Picture Engine 7G, chargé de gérer de nombreuses opérations, comme la mises à l’échelle des contenus en basse définition. Il assure également de nombreuses autres tâches liées aux traitements de l’image, comme l’élimination des saccades lors des travelings horizontaux, la réduction du bruit numérique, la gestion des dégradés de couleurs, etc.

Et force est de constater que la puce de Philips s’avère très performante dans tous ces domaines, même si on constate encore – ici ou la – des petits défauts d’affichage, en particulier lorsque quelqu’un se déplace sur un fond complexe (comme une barrière).

Bon point, contrairement à Samsung, Philips supporte les deux principaux standards HDR, en l’occurrence HDR10+ Adaptive et Dolby Vision. La garantie de bénéficier d’une qualité d’image optimale, quel que soit le service de streaming vidéo utilisé, est donc assurée.

Bien sur, la TV propose plusieurs modes d’affichage, comme celui appelé FilmMaker, qui procure les résultats les plus réalistes lorsqu’il s’agit de regarder un film ou une série. Certains utilisateurs pourront aussi faire appel au mode Crystal Clear, qui – malgré une luminosité très élevée – n’est étonnamment pas aussi agressif pour les yeux que le mode Vif que l’on rencontre sur les TV d’autres constructeurs. D’autres profils sont proposés, comme les modes Home Cinema, Eco, Jeux ou Moniteur.

Lorsqu’une source HDR est active, d’autres modes sont disponibles, parmi lesquels HDR Crystal Clear, Home Cinéma HDR, HDR Filmmaker, HDR Imax Enhanced ou encore HDR Jeu.

Au final, la 65OLED908 délivre des images de superbe qualité en SDR. Mais, bien sur, les résultats les plus spectaculaires sont obtenus avec des contenus HDR, avec lesquels les images bénéficient de couleurs éclatantes et très lumineuses. En particulier, les effets lumineux affichés lors des scènes de nuit s’avèrent particulièrement éblouissants, comme ceux de la nouvelle adaptation de Dune (voir photo ci-dessous).

Les reflets, quant à eux, s’ils sont réduits, grâce à la technologie MLA, ils sont néanmoins toujours présents (comme sur toutes les autres TV OLED du marché, pour l’instant). C’est une raison de plus pour

Précisons enfin que la 65OLED908 est équipée d’un capteur de luminosité ambiante, qui lui permet d’adapter automatiquement certains paramètres de l’image (si on le désire), comme la température des couleurs, la luminosité ou de mieux faire ressortir les détails des zones sombres des images.

Google TV, un système complet et intuitif

Comme Sony ou TCL, Philips exploite le système d’exploitation Google TV pour offrir une interface complète d’applications connectées (Netflix, Youtube, Disney+, Prime Video, etc.), entièrement configurable et réactive. Et si le constructeur a annoncé en début d’année qu’il comptait proposer, sur ces TV d’entrée et de milieu de gamme qui arriveront dans le second semestre de 2024, un nouvel OS, appelé TitanOS, il a également précisé que Google TV sera toujours disponible sur ses modèles OLED.

Depuis le menu principal, qui s’affiche sur la droite de l’image, plusieurs possibilités sont offertes. Ainsi, on peut voir la totalité des paramètres de la TV, ou accéder directement à ceux qui sont liés à l’image. On peut également sélectionner la source vidéo et activer immédiatement l’économiseur d’écran.

Des menus ont légèrement été modifiés depuis les modèles lancés fin 2022, comme le 65OLED937. Par exemple, la modification de certains paramètres, comme ceux liés à l’image, est immédiatement répercutée sur l’image du film en cours de visionnage.

L’unique télécommande qui accompagne la Philips 65OLED908 est plutôt séduisante. Métallique, elle est munie de touches qui s’éclairent dès qu’on la déplace. Quatre de ses touches procurent un accès direct à Netflix, Youtube, Amazon Prime Video et à vos applications. Une autre permet de modifier rapidement le mode de fonctionnement du système d’éclairage Ambilight. Enfin, en bonus, une touche fait apparaître un pavé numérique, ce qui peut être pratique (pour saisir des mots de passe par exemple).

Lors de nos tests, nous avons pu apprécié l’ergonomie de cette télécommande. A un détail près : la touche qui permet de modifier le volume sonore, lorsqu’on la pousse, du pouce, vers le haut ou vers le bas, permet aussi de couper de son, si on appuie dessus. Or, assez souvent, il nous est arrivé de couper de son au lieu de le monter ou de le baisser, ce qui s’est avéré assez agaçant.

La télécommande a d’autre part l’avantage d’être équipée d’un port USB C, qui permet de recharger facilement sa batterie.

Pour le reste, signalons que la 65OLED908 n’embarque qu’un seul tuner numérique. Mais cela n’est pas pénalisant puisqu’aucune fonction d’enregistrement des programmes TV n’est proposée. Bien sur, en revanche, un module permet de lire les fichiers multimédia (photo, audio, vidéo), stockés sur un support USB.

A lire aussi > Meilleures TV 4K 75 pouces : quel modèle choisir en 2024 ?

Un son très convaincant

Pour délivrer un son à la hauteur de l’image, la Philips 65OLED908 fait appel à une petite barre de son, placée au bas de l’écran. Recouverte d’un tissu acoustique, elle est conçue par le spécialiste anglais de l’audio Bowers et Wilkins, ce qui est un gage certain de qualité.

Celle-ci est équipée de six haut-parleurs, alors qu’un subwoofer (avec deux radiateurs passifs) est placé au dos de la TV. Cet équipement permet de restituer un son 3.1, avec une puissance maximale de 80 W, ce qui s’avère largement suffisant pour sonoriser une pièce de taille moyenne.

Grâce à cette barre de son, la TV procure un son d’excellente qualité, avec des basses bien présentes. Un égaliseur à cinq plages de fréquence, présent parmi les options, permet de peaufiner le rendu audio selon les préférences de chacun.

On peut toutefois regretter que cette solution n’ai rien à voir avec la barre de son 5.1.2, qui faisait office de pied sur l’excellente TV 65OLED937. Et si cette dernière était encore en vente l’année dernière, mais elle est malheureusement aujourd’hui introuvable. Il est vraiment dommage que ce concept ait été abandonné par Philips, car la qualité du son qui était délivré par cette barre était vraiment étonnante.

Enfin, si on désire bénéficier d’un son de qualité encore meilleure, on peut ajouter un caisson de basses externe ou – grâce à la compatibilité de la TV avec la technologie Play-Fi de DTS – ajouter des enceintes arrières et / ou latérales qui communiqueront sans fil avec la TV.

Notre verdict

Image 1 : Test Philips 65OLED908 : avec sa dalle OLED META et l'Ambilight, cette TV est aussi lumineuse à l'avant qu'à l'arrière !
9,5/10

Philips 65OLED908

  • TV OLED Philips 65OLED908
    2490€
  • 2490€
    Voir l’offre
  • 2490€
    Voir l’offre
  • 2490€
    Voir l’offre
  • 2,848.99€
    Voir l’offre
On aime
  • Dalle OLED très lumineuse
  • Processeur performant
  • Son d'excellente qualité
  • Technologie Ambilight
  • Compatible HDR10+ et Dolby Vision
  • Google TV
  • Pied central rotatif
  • Télécommande très complète
  • Compatibilité DTS Play-Fi
On n’aime pas
  • Touche de volume de la télécommande un peu capricieuse
  • Que deux ports HDMI 2.1
  • Pas de mode 144 Hz
Verdict :

La TV Philips 65OLED908 assure un spectacle de grande qualité, avec des images lumineuses et hautes en couleurs, associées à une barre de son 3.1 particulièrement efficace. Celui-ci est même renforcé au-delà de la dalle OLED, par les effets lumineux de la technologie Ambilight. De plus, l’interface et les fonctions connectées de Google TV s’avèrent complètes et intuitives. Et pour couronner le tout, l’ergonomie n’est pas oubliée, avec un pied central pivotant et une télécommande très pratique, dotée de touches rétro éclairées, d’un port USB C pour recharger sa batterie et d’un pavé numérique, qui peut apparaître à tout moment. Au final, seuls quelques défauts mineurs (selon nous) subsistent, tout comme – bien sur – le risque potentiel de marquage des pixels, inhérent à la technologie OLED.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !