Accueil » Test » [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

[Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

Image 2 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances
9/10

Xiaomi Pocophone F1

278,99€ > Amazon
On aime
  • les performances
  • l'autonomie
  • le prix hyper bas
On n’aime pas
  • la prise de vue pas toujours au rendez-vous
  • son design ne plaît pas à tout le monde
Verdict :

A seulement 329 €, le Pocophone F1 a vraiment tout pour séduire, à condition de faire abstraction de ses quelques défauts en matière de photos. C’est sans conteste « le » smartphone de la rentrée, lui qui est équipé d’un Snapdragon 845 et qui s’affiche un prix inégalé. De quoi jeter un bon gros pavé dans la mare des constructeurs.

plus

Test mis à jour le 21 avril 2019 :

Depuis le test effectué en septembre sur ce modèle de téléphone, les choses ont un peu bougé. Le téléphone a connu quelques mises à jour qui ont permis d’améliorer sensiblement sa prise de vue en pleine lumière et le prix de l’appareil a considérablement baissé. Lui qui valait 359 € à sa sortie se négocie désormais aux alentours des 280 €. Mais surtout, Xiaomi a corrigé l’un des points négatifs que nous avions formulés à l’égard du Pocophone F1 : la lecture de vidéos streamées depuis Netflix. Le smartphone est en effet capable de relire n’importe quelle vidéo en Full HD via une simple mise à jour du firmware de l’appareil. En conséquence, il nous a semblé utile de revoir la conclusion de cet article, d’autant que l’appareil reste toujours la meilleure affaire du moment en termes de qualité/prix.

S’il y a un smartphone dont le monde parle en ce moment, c’est bien le Pocophone. Non pas que l’appareil intègre une technologie inédite et révolutionnaire. Si les performances de l’appareil se situent entre le milieu et le haut de gamme, c’est surtout par son prix que ce smartphone se démarque totalement de la concurrence. Équipé d’un processeur dernier cri, d’une batterie de haute capacité et d’un système de refroidissement inédit pour un téléphone, le Pocophone F1 vaut moins de 300 €. Du jamais vu dans cette gamme de smartphones, smartphones que l’on trouve habituellement aux alentours des 500 euros. Mais l’appareil tient-il pour autant toutes ses promesses, que soit en termes de design, de puissance, d’autonomie ou de prises de vue ? Nous l’avons testé sous toutes les coutures et vous livrons nos conclusions. Alors, on craque pour le Pocophone F1 ou fait-il de beaucoup de bruit pour rien ?

Image 3 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

6 raisons de craquer (ou pas) pour le Pocophone de Xiaomi

1 – Oui, parce qu’on n’a rien à lui reprocher en termes de design

Disposant de bords arrondis, d’une encoche en façade et d’un dos en plastique, le Pocophone F1 n’apporter pas de réelles innovations en matière de design face à la concurrence. Ce smartphone de 6,18″ n’est peut-être aussi classieux qu’un OnePlus 6 ou un Galaxy S9 (qui reste notre maître étalon en termes de design), mais il n’est pas aussi laid que les plus mauvaises langues voudraient nous le faire croire. Nous avons eu entre les mains le modèle bleu, qui profite d’un design sobre et classique. Le smartphone est plutôt passe-partout et son ratio de 18,7:9 en fait un appareil qui tient aisément dans une grande poche.

Son dos en plastique n’est pas non rédhibitoire, même si l’on peut craindre que sur le long terme, l’appareil se dégrade plus rapidement qu’avec un dos en verre. On pourra cependant lui reprocher que son capteur d’empreinte arrière soit trop proche du double capteur photo. Un défaut dont avait déjà fait les frais le Galaxy S8 de Samsung, défaut partiellement résolu sur le S9. Enfin, côté poids, le smartphone fait tout de même 180 grammes. Il fait 3 grammes de plus qu’un OnePlus 6, mais 17 grammes de plus qu’un S9. Ceci peut s’expliquer par sa batterie 4000 mAh, sur laquelle nous reviendrons ultérieurement.

Image 4 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

L’appareil est disponible chez nous dans différents coloris : noir graphite et bleu acier. Il existe également une version rouge (Rosso Red), non diffusée officiellement en France par Xiaomi (mais on peut quand même la trouver sans grosse difficulté). C’est peut-être la plus jolie d’entre toutes, mais ne boudons pas notre plaisir, car la version bleutée reste quand même agréable. Notez finalement que Xiaomi a annoncé la commercialisation d’une version avec un dos en kevlar, mais on ignore encore quand et à quel prix l’appareil sera vendu.


Xiaomi Pocophone F1
Xiaomi Mi 8Xiaomi Mi Mix 2S
Taille
6,18″
6,21″5,99″
Pourcentage taille total / taille d’écran
82,2%
83,8%81,9%
Ratio
18,7:918,7:918:9
Dimensions
15,55 x 7,53 x 0,88 cm
15,49 x 7,48 x 0,76 cm15,09 x 7,49 x 0,81 cm
Poids
180 grammes
175 grammes192 grammes
Définition
1080 x 2246 pixels1080 x 2248 pixels1080 x 2160 pixels
Processeur
Snapdragon 845Snapdragon 845Snapdragon 845
RAM / Stockage
6 Go6 Go6 Go
Stockage
64 / 128 Go
64 / 128 / 256 Go64 / 128 Go
Capteurs photo arrière12 MP (f/1.9) + 5 MP (f/2.0)12 MP (f/1.8) + 12 MP (f/2.4)12 MP (f/1.8) + 12 MP (f/2.4)
Capteurs photo avant20 MP (f/2.0)20 MP (f/2.0)5 MP (f/2.0)
Batterie
4000 mAh3400 mAh3400 mAh

2 – Oui, parce que c’est l’un des smartphones les plus puissants du moment

Quand on souhaite s’équiper d’un smartphone ultra puissant, on peut se tourner aujourd’hui du côté d’Apple avec ses iPhone 8 et X, et leur processeur A11 Bionic. Si l’on préfère Android, ce n’est pas non le choix qui manque : Samsung, avec ses Galaxy S9 et Note9, tous deux équipés d’un Exynos 9810. Et puis il y a le fameux processeur Snapdragon 845, que l’on trouve aujourd’hui sur bon nombre de smartphones haut de gamme, comme le OnePlus 6, le Sony Xperia XZ3, le Xiaomi Mi 8 ou même Find X, le smartphone hors de prix d’Oppo avec capteur photo escamotable. C’est ce modèle de CPU que Xiaomi a choisi pour équiper son Pocophone F1 et les résultats sont bel et bien à la hauteur de la réputation du fondeur Qualcomm. On profite par ailleurs de 6 Go de RAM, ainsi que de 64 Go d’espace de stockage dans la version de base.

L’appareil présente des performances quasiment inégalées, que ce soit sous Geekbench 4 ou 3DMark. Seul l’iPhone X s’en sort mieux sous Geekbench, mais pas sous 3DMark.


Geekbench 4 Multicore3DMark Slingshot Extreme
Xiaomi Pocophone F1 (Snapdragon 845)
9033
4000
Xiaomi Mi 8 (Snapdragon 845)
90254275
OnePlus 6 (Snapdragon 845)90224668
Samsung Galaxy S9  (Exynos 9810)87563236
iPhone X (A11)
103572628
Xiaomi Mi A2 (Snapdragon 660)
4609
1275

Tout ceci pour dire que l’appareil ne rame pas, que ce soit quand on bascule d’une grosse application à une autre, dans les jeux les plus gourmands, ou lorsqu’on lance plus d’une douzaine d’applications en même temps. Nous avons également noté que le système de refroidissement, nommé LiquidCool, remplit bien son office. Certes, il n’empêche pas l’appareil de chauffer quand on lance un jeu 3D, mais sa température au toucher reste bien moins élevée que celle d’un P Smart +, par exemple (l’un des principaux « petits » défauts du smartphone de Huawei à 299 €).

>> Quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 € ?

3 – Oui, parce qu’il fait preuve d’une autonomie exemplaire

Avec sa batterie de 4000 mAh, le Pocophone F1 réalise un sans-faute en termes d’autonomie. En utilisation classique, qui consiste à surfer (beaucoup), à visionner une heure de vidéo en streaming par jour, mais également à utiliser le GPS sur un trajet d’une heure, nous avons pu tenir quasiment deux jours complets sans avoir à recharger l’appareil.
Côté rechargement, le Pocophone F1 dispose de la technologie Quick Charge 3.0. Celle-ci permet de recharger la batterie de l’appareil à 50% en 40 minutes seulement. On obtient 85% en 80 minutes, et 100% en deux heures de charge.

Image 5 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

4 – Oui et non pour la photo

La partie photo est assurée par un double capteur à l’arrière : un 12 MP Sony IMX363, et un 5 MP de Samsung. Pour les selfies, on trouve à l’avant un 20 MP. En clair, la prise de vue du Pocophone F1 de Xiaomi est finalement très proche de ce qu’offre le Mi 8 du même constructeur sorti il y a quelques semaines. On y retrouve donc les mêmes qualités, mais aussi les mêmes défauts. Le module de reconnaissance AI permet d’embellir les photos en fonction des éléments détectés (plantes, pluie, neige, etc.). La qualité en pleine lumière est au rendez-vous, même si nous avons remarqué que certains clichés étaient parfois un peu flous.

Image 6 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

En réalité, ce défaut de netteté est surtout visible en faible luminosité : les clichés, peut-être pour réduit le bruit environnement dû au manque de lumière, souffre d’un flou assez prononcé. C’est assez dommage, car sans être un monstre de puissance à ce sujet, le Mi 8 s’en sortait mieux dans de telles conditions.

Image 7 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

Quant à la partie vidéo, nous avons constaté une légère amélioration par rapport aux autres modèles que nous avons testés ces derniers mois (Mi 8, Mi Mix 2S, etc.). L’image est moins saccadée lors d’un travelling, le stabilisateur remplissant mieux son office. En revanche, il loupe parfois sa mise au point en cours de captation, sans aucune raison.

>> Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones pour la photo ?

5 – Oui, parce que Xiaomi a su corriger quelques défauts de l’appareil

En dehors de la prise de vue pas hyper convaincante, le Pocophone bénéficie malgré tout de nombreux atouts. il profite par exemple d’un module de déverrouillage par reconnaissance faciale, pour celles et ceux que la reconnaissance digitale exaspère.

Bon point également : le téléphone est capable de prendre en charge la norme Widevine L1. Grâce à elle, on peut streamé des vidéos en Full HD sur Netflix, une définition à laquelle il était impossible d’accéder à la sortie de l’appareil. Car Xiaomi a fait des efforts et n’a pas hésité à mettre régulièrement le firmware de son smartphone. Une première mise à jour a eu lieu en janvier dernier permettant de streamé un flux Netflix en 720p, suivie d’une seconde en mars qui a débloqué le 1080p. De quoi profiter pleinement de la définition de l’appareil de 2246 x 1080 pixels.

Image 8 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances

Enfin, l’unique reproche (à prendre avec des pincettes) que nous pourrions formuler à l’égard de ce téléphone concerne sa surcouche matérielle. Comme à l’accoutumée, Xiaomi a opté pour sa propre solution, MIUI. Celle-ci équipe 99% des modèles de la marque, à l’exception du Mi A2, qui profite d’Android One. De notre côté, nous ne trouvons pas que MIUI soit une mauvaise surcouche. Au bout de quelques minutes de pratique, on finit par s’y habituer, mais nous aurions aimé que la surcouche soit un peu plus agréable à utiliser, notamment quand on aborde le cas du menu Paramètres qui est assez confus à appréhender.

6 – Oui parce qu’il enterre la concurrence avec son prix

Officiellement disponible au prix de 359 euros, l’appareil se trouve aujourd’hui à moins de 300 €. Il donne un énorme coup de pied dans la fourmilière des smartphones haut de gamme. Car c’est bien d’un haut de gamme dont il s’agit : malgré ses quelques défauts (prises de vue pas parfaites…), l’appareil profite d’une capacité d’affichage, d’un processeur et d’une quantité de RAM qui en font l’un des meilleurs flagships toutes marques confondues.

Le Pocophone est sans nul doute le smartphone doté d’un Snapdragon 845 le plus bas du marché. A moins de 300 €, c’est probablement le meilleur bon plan du moment, à condition de faire fi de ses quelques défauts (on ne peut pas tout avoir).

Image 9 : [Test mis à jour] Xiaomi Pocophone F1 : petit prix, mais très hautes performances