Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?

Vendu à partir de 200 euros, le Redmi Note 13 fait l’impasse sur la 5G, opte pour une puce positionnée en milieu de gamme et mise sur un écran lumineux et agréable, tout en promettant une autonomie très correcte. Assez pour qu’on en ait pour notre argent ?

Sommaire
Xiaomi Redmi Note 13
Le Xiaomi Redmi Note 13 est un smartphone bavard, qui vous envoie souvent des notifications pas toujours intéressantes ni sollicitées.
Xiaomi Redmi Note 13
Image 1 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?
  • Xiaomi Redmi Note 13
    249€
  • Amazon
    249€
  • Xiaomi
    249€

Le début d’année est traditionnellement très chargé pour Xiaomi. Alors que le monde change de calendrier, le géant chinois en profite pour mettre à jour une partie de sa gamme de téléphones portables. La semaine dernière, il a ainsi lancé de nouveaux modèles sous sa marque Poco, dont l’excellent milieu de gamme Poco X6 Pro 5G, taillé pour le jeu et pour faire trembler les rois du haut de gamme de l’année 2023.

Ce lundi 15 janvier, c’est au tour des entrées de gamme de Xiaomi de prendre la lumière. La société dévoile ainsi non pas un, mais cinq smartphones, les :

  • Xiaomi Redmi Note 13
  • Xiaomi Redmi Note 13 5G
  • Xiaomi Redmi Note 13 Pro
  • Xiaomi Redmi Note 13 Pro 5G
  • Xiaomi Redmi Note 13 Pro+ 5G

Un renouvellement en profondeur, qui s’accompagne par ailleurs d’une nouvelle montre connectée, la Redmi Watch 4, et de deux nouveaux modèles d’écouteurs true wireless, les Redmi Buds 5 et 5 Pro.

Xiaomi Redmi Note 13
Le Xiaomi Redmi Note 13 est disponible en deux capacités de stockage : 128 et 256 Go.

💸 Xiaomi Redmi Note 13 : quel prix et pour quelle configuration ?

Mais c’est plus particulièrement du Xiaomi Redmi Note 13 dont nous allons parler aujourd’hui. Pas le modèle 5G, non, celui qui occupe le tout entrée de gamme, celui qui ouvre le bal, et définit ainsi le plancher des performances auxquels sont en droit de s’attendre les utilisateurs des Redmi cuvée 2024.

Comme l’an dernier, Xiaomi propose différents modèles, deux en l’occurrence, qui se distinguent par la quantité de mémoire vive et de stockage embarqué. Bien entendu, le géant chinois maintient un prix plancher très symbolique. Ainsi, on trouve :

  • Xiaomi Redmi Note 13 (6 Go de RAM et 128 Go de stockage) : 199 euros
  • Xiaomi Redmi Note 13 (8 Go de RAM et 256 Go de stockage) : 249 euros

De quoi retenir l’attention et donner envie de jeter un œil à la fiche technique du smartphone premier prix de Xiaomi.

Xiaomi Redmi Note 13
Le Xiaomi Redmi Note 13 embarque un lecteur (optique) d’empreintes digitales sous l’écran, qui est plutôt efficace.

🎛️ Caractéristiques techniques : que propose le Redmi Note 13 pour 199 euros ?

Une des forces de Xiaomi est toujours de réunir des éléments techniques bien ajustés pour faire en sorte que le rapport qualité/prix soit, ou en tout cas, semble imparable. En l’occurrence, toutefois ce modèle est un peu particulier.

Dans un écosystème de la téléphonie mobile, qui a basculé pleinement dans l’ère de la 5G, même si tout le monde n’a pas sauté le pas, ce Redmi Note 13 n’est que 4G. Ce qui veut dire que même si vous optez pour un abonnement vous donnant accès à la dernière génération des réseaux mobiles, vous ne pourrez pas en profiter…

On peut apprécier le choix technologique qui permet de réduire le prix, mais il faut aussi avoir en tête que c’est vous priver d’un pan important de ce que peut vous apporter un téléphone portable en 2024, et dans les prochaines années.

Mais, intéressons-nous à l’écran. Là où certains concurrents servent encore du LCD pour contenir leur prix, on trouve ici une dalle AMOLED Full HD+ (en l’occurrence 2 400 x 1 080 pixels), dont le rafraîchissement est adaptatif jusqu’à 120 Hz. Voilà qui est prometteur.

Image 2 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?

Son animation est confiée à un Snapdragon 685, gravé en 6 nm par TSMC. Une puce donnée par Qualcomm pour être de milieu de gamme, lorsqu’elle a été lancée en début d’année 2023. Elle s’accompagne de 8 Go de mémoire vive, et il est possible de l’étendre en « swap », en transformant du stockage UFS 3.1 en mémoire vive virtuelle, où vont être copiés les éléments les moins utilisés du registre de la RAM. Pour 8 Go de Ram, vous pourrez utiliser 8 Go de mémoire virtuelle supplémentaire, et 2 Go de moins pour 6 Go de Ram.

  • Ecran :  AMOLED 6,67 pouces, Full HD+ 1 080 x 2 400 pixels, jusqu’à 120 Hz
  • SoC : Snapdragon 685 (4x ARM Cortex-A73, 4x ARM Cortex-A53, Adreno 610)
  • Ram : 8 Go
  • Stockage : 256 Go
  • Emplacement SD : Oui, jusqu’à 1 To
  • Dimensions : 16,224 x 7,555 x 0,799 cm
  • Poids : 188,5 g
  • Appareils photo arrière : 108 Mpixels (grand-angle), 8 Mpixels (ultra-grand-angle), 2 Mpixels (macro)
  • Appareil photo avant : 16 Mpixels
  • Batterie : 5 000 mAh
  • Charge filaire : 33 W
  • Connectivité : 3G/4G, Bluetooth 5.1, Wi-Fi 5
  • Sécurité : Lecteur d’empreinte optique sous l’écran
  • Protection : IP54, Corning Gorilla Glass 3
  • Système d’exploitation : Android 13 / MIUI 14

Pour ce qui est du stockage, les 256 Go commencent à offrir un certain confort, sauf à installer beaucoup d’applications, ou avoir beaucoup de contenus. Dans ce cas, la bonne nouvelle est que Xiaomi vous offre la possibilité d’ajouter du stockage avec une carte microSDXC pouvant aller jusqu’à 1 To

Xiaomi Redmi Note 13
Même avec une connexion excellente, les débits en Wi-Fi sont assez limités.

Relevons ensuite que la partition photo est centrée autour d’un capteur 108 Mpixels, qui servira donc au grand-angle. Un ultra-grand-angle est également de la partie, et, nous ne nous y attarderons pas davantage, un module macro équipé d’un capteur de 2 Mpixels figure aussi dans cette offre photo.

Enfin, terminons ce rapide tour de la fiche technique par un regret. Le Redmi Note 13 n’est compatible qu’avec le Wi-Fi 5, et non a minima avec l’évolution suivante du standard sans-fil, qui est bien plus performante. C’est dommage, le Wi-Fi 6 est de plus en plus installé dans les box des opérateurs. Par ailleurs, la bascule des connexions Internet en fibre permet désormais d’offrir des débits de connexion à Internet qui gagnent à être distribués en Wi-Fi 6 ou supérieur. Le Redmi Note 13 pèche clairement sur ce point…

Xiaomi Redmi Note 13

🧑‍🎨 Design, simple, propre et bien fini

Pour son Redmi Note 13, Xiaomi n’a pas fait tourner la grande roue du design. La face avant est identique – et pour cause l’écran occupe suffisamment d’espace pour ne pas laisser beaucoup de place aux changements. La face arrière voit les objectifs être légèrement réagencés. Les deux modules les plus importants, par l’usage et la taille de l’objectif, sont alignés à gauche. Tandis que le module macro, en haut, et le flash, en bas, le sont à leur droite. A eux quatre, ils forment une sorte de carré, qui n’est par ailleurs pas matérialisé par quoi que ce soit. Les objectifs émergent en effet directement du dos en plastique du Redmi Note 13. Les bordures métalliques bien droites et verticales, et arrondies aux quatre angles forment un cintre qu’il est plaisant de prendre en main.

Malgré la taille assez conséquente de l’ensemble (16,224 cm de haut et 7,555 cm de large), ce design qui n’est pas sans rappeler celui des iPhone 4, remis au goût du jour depuis l’iPhone 12, est confortable et assure une bonne tenue. Tant mieux. Son épaisseur de 0,799 cm assure que les mains même de taille moyenne pourront s’en saisir sans trop de risque de le voir glisser et se fracasser au sol.

Xiaomi Redmi Note 13

A ce sujet, la façade avant est protégée par un verre Gorilla Glass 3. Et le Redmi Note 13 est par ailleurs certifié IP54. Dans les deux cas, ce n’est pas ce qui se fait de mieux. Néanmoins, on se satisfera de savoir qu’il est résistant à la poussière et aux projections d’eau. Mieux vaudra éviter de le faire tomber dans une flaque ou une baignoire pleine, mais renversez un verre sur lui et il devrait pouvoir s’en sortir.

Sans qu’on l’ait jeté au sol pour en juger véritablement, le Redmi Note 13 paraît solide, et destiné à plutôt bien vieillir. Même si le plastique qui recouvre la face arrière risque d’être assez vite rayée. On constatera toutefois rapidement que le dos prend énormément les traces de doigts. Notre modèle de test est noir – le Redmi Note 13 existe aussi en bleu et vert –, et contribue à souligner ces traces comme si c’était un miroir.

Xiaomi Redmi Note 13
Image 1 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?
  • Xiaomi Redmi Note 13
    249€
  • Amazon
    249€
  • Xiaomi
    249€
Xiaomi Redmi Note 13

📱 Ecran : une dalle impressionnante

Le Redmi Note 13 propose donc une dalle de 6,67 pouces de diagonale, ce qui en fait un smartphone plutôt grand et qu’il faudra sans doute utiliser à deux mains, même s’il est toujours possible d’activer le mode une main.

Les bordures de la dalle AMOLED, rafraîchie entre 60 et 120 Hz, de manière automatique, sont assez fines et font donc la part belle à ce que vous affichez. La définition Full HD+ de 2 400 x 1 080 pixels (20:9) est confortable, que ce soit pour regarder des photos ou des films, pour lire sur le Web ou même pour jouer.

D’autant que Xiaomi a fait deux promesses sur la luminosité. La première concerne la luminosité standard, donnée pour être à 500 cd/m2. La seconde touche à la luminosité haute, qu’il ne faut pas confondre avec les pics de luminosité HDR, par exemple. Celle-ci est fixée à 1200 cd/m2 par Xiaomi. Nos mesures approchent de ces chiffres. Nous avons relevé une luminosité standard de 454 cd/m2 et une luminosité haute de 1 132 cd/m2.

Xiaomi Redmi Note 13
La couverture colorimétrique du Xiaomi Redmi Note 13 est très bonne, même en DCI-P3.

Dans les deux cas, c’est supérieur à ce que nous avions mesuré sur le Redmi Note 12, et plus qu’honnête pour un appareil d’entrée de gamme.

La luminosité est donc bonne, et le contraste est réputé infini, puisqu’on a à faire à une dalle AMOLED. Intéressons-nous donc à un dernier point concernant la dalle, sa fidélité colorimétrique, sa capacité à afficher des couleurs justes, proches de la réalité. On mesure pour cela le Delta E 2000, qui établit la différence entre la vraie valeur d’une couleur et celle produite par un écran.

Les smartphones de Xiaomi, comme la plupart des smartphones sous Android, proposent plusieurs Schémas de couleur (Standard, Intense, etc.). Le mode Intense est celui qui est configuré par défaut et que Xiaomi recommande. Les couleurs sont alors chatoyantes, mais effectivement un peu saturées. Nous avons mesuré un Delta E 2000 (DCI-P3, gamut couvert à 100% par le Redmi Note 13, à en croire Xiaomi, ce qui est bien le cas) et obtenu un 5,96. Loin des couleurs naturelles, et de la valeur de 3 à partir de laquelle l’oeil humain est censé ne plus faire la différence.

En passant le schéma de couleur sur standard, les couleurs paraissent un peu plus pâles, mais le Delta E 2000 devient alors excellent. Fixé à 2,82, il passe sous la barre des 3, ce qui est d’autant plus impressionnant qu’on se trouve face à un smartphone à moins de 250 euros.

Xiaomi Redmi Note 13
L’appareil photo avant n’est qu’un petit poinçon en haut de l’écran.

🤷 Performances : juste ce qu’il faut…

On l’a dit plus haut notre modèle de Xiaomi Redmi Note 13 de test n’est pas tout à fait le modèle d’entrée de gamme (à 2 Go de RAM près et 128 Go de stockage en plus). Il embarque un Snapdragon 685, accompagné de 8 Go de mémoire vive et de 256 Go de stockage. Ce qui permet, au besoin d’augmenter la quantité de mémoire virtuelle, en la poussant jusqu’à 8 Go au maximum. Le réglage est par défaut fixé à 4 Go. Contrairement à ce que l’on peut observer parfois sur des configurations plus solides, nous n’avons pas relevé de différences flagrantes avec nos outils de test en faisant varier ces réglages.

Xiaomi Redmi Note 13

Redmi Note 13 en main, en règle générale, l’interface est fluide, et il faut juste être un peu patient au lancement d’une application – surtout si elle ne l’a pas été depuis longtemps. A titre d’illustration, là où Chrome mettra tout juste une seconde pour se lancer et afficher la dernière page ouverte sur le Poco X6 Pro, il faudra en compter presque trois avec le Redmi Note 13 (dans les mêmes conditions).

Le lancement d’un jeu comme Diablo Immortal prend ainsi 16 secondes sur le Poco X6 Pro et un peu plus de 32 secondes sur le Redmi Note 13. Alors, oui, ce jeu signale dès son lancement que le smartphone n’est pas forcément en mesure de le faire tourner au mieux, mais c’est justement un bon moyen de prendre la mesure de cette limite. Le Redmi Note 13 n’a pas beaucoup de puissance sous le pied. Faire tourner Android et les applications les plus communes lui demandent déjà beaucoup.

Rien de rédhibitoire. Il faudra juste être patient. Vous pourrez surfer sur le Web, sans encombre (en Wi-Fi 5, seulement, donc assez lentement, ou en 4G), lancer vos applications de réseaux sociaux préférées et même faire tourner quelques jeux. Asphalt 9 est ainsi très jouable, même si les longues parties feront un peu chauffer la bête. Mais, des jeux plus casual – comme ceux qui sont installés par défaut, et qu’on vous invite à désinstaller tant ils sont pourris de publicité – tourneront eux gentiment.

Xiaomi Redmi Note 13

Vous l’aurez compris le Redmi Note 13 n’est pas un smartphone de jeu, et pour tout dire pas un smartphone qui a de la marge de progression pour les années à venir. Son prix excuse beaucoup de choses, mais n’espérez pas le voir vieillir longtemps à vos côtés en vous offrant fluidité et confort. Ne serait-ce que parce qu’il ne bénéficiera que deux mises à jour d’Android, et de quatre ans de mises à jour de sécurité – ce qui sous-entend malgré tout que vous vous en servirez dans quatre ans. Courage.

Pourquoi courage ? Parce qu’il suffit parfois de lancer le téléchargement de deux applications simultanément pour que tout devienne un peu moins fluide. Certains ne s’en formaliseront pas – une fois encore, le prix excuse beaucoup – mais, au vu du temps que nous passons sur nos smartphones, c’est à nos yeux s’infliger une longue et lente punition. Surtout que les choses ne devraient pas s’arranger avec le temps.

Xiaomi Redmi Note 13
Image 1 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?
  • Xiaomi Redmi Note 13
    249€
  • Amazon
    249€
  • Xiaomi
    249€

😅 Les performances en chiffres

Pour donner une idée de ses performances en quelques chiffres, nous avons fait tourner les habituels outils de test synthétiques. Le très multi-plates-formes Geekbench et AnTuTu Benchmark, dont la parole est d’or sur Android. Nous avons comparé ses performances à celles de trois autres smartphones.

  • le Xiaomi Redmi Note 12 5G, qui occupait l’entrée de gamme 5G de la gamme l’an dernier ;
  • le Galaxy A23 5G, sorti en septembre 2022, qui se positionne en entrée du milieu de gamme, et enfin ;
  • le Poco X6 Pro que nous avons testé récemment, dans le rôle de l’inaccessible étoile. Il se positionne, en effet, au milieu de gamme tout en affichant des performances de modèles haut de gamme de 2023.
Xiaomi Redmi Note 13

Qu’en ressort-il ? Pour la comparaison directe d’une génération à l’autre, le Redmi Note 13 avec son Snapdragon 685 est bien à la peine par rapport au Redmi Note 12 et son Snapdragon 4 Gen 1. Quand on se tourne vers AnTuTu, on constate une différence de 13,5% pour la partie CPU en défaveur du Redmi Note 13, et de presque 69% pour la partie GPU.

Xiaomi Redmi Note 13

Geekbench, dont les méthodes de test sont différentes, aboutit à des différences plus marquées encore. 27% en multicoeur, pour le CPU, et plus de 200% pour la partie GPU, toujours à l’avantage du Redmi Note 12 5G.

Vous l’aurez compris, la puissance n’est pas là en abondance. Mais, pour des usages mesurés et classiques, vous devriez en avoir pour votre argent. Rien de plus.

📷 Photographie : pas si mal vu le prix…

L’an dernier, le Redmi Note 12 embarquait déjà trois modules photo, dont un ultra-grand-angle (8 Mpixels) et un module macro (2 Mpixels). Son module principal, le grand-angle était porté par un capteur de 50 Mpixels (contre 48 Mpixels pour la génération précédente), ce qui lui permettait de réaliser des clichés de 12,5 Mpixels en pixel binning. Des clichés, qui, en pleine lumière, était très honnêtes.

Cette année, le module principal se voit doté d’un capteur de 108 Mpixels. Une fois encore, l’objectif est de proposer plusieurs focales virtuelles (x1, x2 et x3) avec un seul module, et aussi de récolter plus d’informations en mode 108 Mpixels.

Xiaomi Redmi Note 13
Une nature morte en mode 108 Mpixels prise avec le Xiaomi Redmi Note 13
Image 5 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?
La même nature morte en mode normal.

En pleine lumière, ce mode 108 Mpixels permet réellement de gagner en matière et piqué sur un cliché. Par ailleurs, les photos prises sont plutôt honnêtes, les couleurs sont parfois un peu trop saturées, mais une fois encore pour un smartphone de ce prix, l’offre est honnête. L’autofocus nous a semblé un peu lent, ce qui aboutira alors hélas à des clichés ratés.

En basse lumière, les choses se compliquent, mais certains clichés sont encore exploitables. On parle bien entendu du grand-angle. C’est d’ailleurs avec ce module que vous prendrez vos portraits. L’applications du flou d’arrière-plan est agréable et homogène. Comme il se doit, elle est malgré tout un peu à la peine avec les mèches rebelles…

Xiaomi Redmi Note 13
Le même pomme en mode macro, les couleurs n’ont rien à voir…

Le module macro est mal calibré d’un point de vue des couleurs avec une mise au point très lente, on s’en servira ponctuellement peut-être, mais mieux vaudra-ce que ce soit en pleine lumière.

Le module ultra-grand-angle produit des couleurs légèrement fausses en pleine lumière et une exposition qui n’est pas toujours très convaincante. Bien entendu, le bruit numérique balaie tout dès que la lumière baisse. C’est alors inutile de trop lui en demander, comme de produire des photos réussies que vous pourrez conserver et éventuellement imprimer.

Mais une fois encore, pour un smartphone à 200 ou 250 euros, difficile d’en demander plus.

🔋 Autonomie : bonne, mais moins bonne

Il faut se méfier des minimes variations entre deux générations d’une même gamme de smartphone. Les écrans changent, les capacités de batterie fluctuent, les SoC embarqués deviennent plus gourmands ou au contraire, plus économes, ou supportent la 4G ou la 5G, etc. Bref, il faut toujours prendre des pincettes. Néanmoins, le Xiaomi Redmi Note 12 5G que nous avions testé l’an dernier nous avait offert belle surprise : une autonomie exceptionnelle !

Xiaomi Redmi Note 13
Le Redmi Note 13, de Xiaomi, est livré avec un chargeur de 33 W.

Lors de notre test de lecture vidéo en continu, il avait tenu 23h48, ce qui en dit assez long sur sa capacité à vous accompagner au quotidien avec des usages pas trop fougueux. Le Redmi Note 13 propose la même capacité de batterie, à 5 000 mAh, et si beaucoup d’autres choses ont changé, on s’attendait donc à le voir tenir longtemps, vraiment longtemps…

Dans les faits, il se débrouille très bien et se place parmi les smartphones d’entrée de gamme les plus endurants que nous ayons eu entre les mains ces douze derniers mois. Néanmoins, avec une autonomie mesurée à 18h56, il est en clair retrait par rapport à son prédécesseur direct.

Pour faire oublier cette très légère déception, il se recharge plutôt plus vite que ses concurrents, grâce à son chargeur de 33 W livré de série. On atteint les 50% en 28 minutes et les 100% en un peu plus de 70 minutes.

⚖️ Le verdict de notre test du Xiaomi Redmi Note 13

Image 6 : Test du Xiaomi Redmi Note 13 : un smartphone qui fait rimer petit prix et compromis ?
8/10

Xiaomi Redmi Note 13

Le smartphone qui flirte avec petit prix et minimum requis

  • Xiaomi Redmi Note 13 4G 8 Go 256 Go…

    155€

  • 155€

    Voir l’offre
  • 159€

    Voir l’offre
  • 170.50€

    Voir l’offre
  • 174€

    Voir l’offre
  • 177.88€

    Voir l’offre
  • 179.90€

    Voir l’offre
  • 210.06€

    Voir l’offre
  • 219€

    Voir l’offre
  • 219.90€

    Voir l’offre
  • 249€

    Voir l’offre
  • 249.99€

    Voir l’offre

Plus d’offres

On aime
  • Le design simple et bien fini
  • L’écran vaste, lumineux et fluide
  • L’autonomie plus qu'honnête
  • Le grand-angle en plein jour
  • Le prix

On n’aime pas
  • La puissance un peu limite
  • La partition photo inégale
  • Le suivi logiciel un peu court

Verdict :

En toute entrée de gamme, le Redmi Note 13 est un smartphone de concessions, pas de 5G, pas de Wi-Fi performant, et de sacrifices, avec des performances suffisantes pour assurer le quotidien aujourd’hui, mais pas beaucoup plus. Cette limite est partiellement compensée par un écran confortable, lumineux et réactif, et une autonomie, qui, sans être excellente, assure que vous ne devriez pas être à court de batterie avant la fin de la journée. En définitive, le Redmi Note 13 se destine à ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas investir 50 ou 100 euros de plus dans leur smartphone. C’est une offre assez séduisante et équilibrée qui se tient habilement au point de rupture en dessous duquel il ne faut pas aller…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !