Accueil » Actualité » Un débris spatial frappe le bras de l’ISS qui échappe de peu à la catastrophe

Un débris spatial frappe le bras de l’ISS qui échappe de peu à la catastrophe

Un débris trop petit pour être détecté a heurté le bras robotisé de la Station Spatiale Internationale et a laissé sa marque sur l’enveloppe de celui-ci. Heureusement, plus de peur que de mal.

Lors d’une inspection de routine effectuée le 12 mai dernier, l’équipe a découvert un impact laissé par un débris sur le bras de l’ISS. Ce bras de 18 mètres de long a été réalisé par les Canadiens et est utilisé pour des opérations de maintenance ou pour assister l’arrimage des vaisseaux.

Image 1 : Un débris spatial frappe le bras de l’ISS qui échappe de peu à la catastrophe
Vue de l’impact sur le bras robotique. Crédit : NASA / Canadian Space Agency

Heureusement, l’objet a simplement abîmé l’isolant thermique sans endommager sa structure. Le bras reste donc 100 % fonctionnel et les opérations l’impliquant continueront comme prévu. L’agence spatiale canadienne, le CSA, va continuer à récolter des données pour être sûre qu’il n’y aura pas de problème à long terme. Pour souligner à quel point ce genre de problème pourrait être sérieux et exprimer son soulagement, le CSA a déjà baptisé l’incident “l’impact chanceux”.

Trop petit pour être détecté

Un impact sur un pare-brise, pas de problème sur Terre. Seulement dans l’espace ce genre de collision peut vite tourner à la catastrophe tant la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur est importante. De plus, la survie des personnes à bord dépend de toute une machinerie sensible.

Afin d’éviter les problèmes, la station surveille tous les débris qui pourraient la percuter afin de manoeuvrer au besoin pour les éviter. Sauf que seuls les objets de la taille d’une balle de softball (un peu plus gros qu’une balle de baseball) ou plus grands peuvent être surveillés. C’est donc en découvrant les dégâts que les agences spatiales ont pu se rendre compte de l’impact.

L’espace est de plus en plus encombré

Si un objet venait à s’approcher de la station comme en septembre 2020, celle-ci effectue alors une manœuvre d’ajustement afin de l’éviter. En parallèle, l’équipe à bord avait pris position dans une navette Soyuz prête à évacuer en cas d’urgence.

Les débris spatiaux étouffent de plus en plus l’orbite de la Terre. Nous l’évoquions il y a quelque temps, mais les déchets en tout genre s’accumulent plus rapidement qu’ils ne s’éliminent. Si les différentes agences spatiales travaillent chacune dans leur coin pour trouver une solution, cet incident soulève une fois de plus la nécessité de contrôler l’orbite terrestre.

Source : cnet