Accueil » Dossier » Venom : tout savoir sur le plus bad boy des super-héros

Venom : tout savoir sur le plus bad boy des super-héros

Venom

C’est une grande première pour Sony Pictures : avec Venom, la majore a décidé de consacrer un film entier à un super-vilain, plutôt qu’à un super-héros. Enfin, est-ce un super-vilain à 100% ? Nous vous laissons le découvrir dans le long-métrage qui vient à peine de sortir.
Si vous voulez tout connaître ou presque du personnage, voici un petit condensé des événements les plus marquants de sa vie dans les comics, mais aussi et cela va dans de soi, dans ses apparitions cinématographiques. Comme vous allez le constater, bien qu’il soit un personnage relativement récent des comics, Venom possède une histoire complexe et riche en incarnations. Allez, accrochez-vous à votre plus belle toile et en route pour un voyage au pays du symbiote Marvel.

>> Spider-Man se fait tailler un costard en 12 leçons

En bref, son histoire

venom

Venom est en réalité un symbiote, un extraterrestre qui fusionne avec un hôte humain. Il apparaît dans le crossover Secret Wars n°8 de décembre 1984 sous les traits d’un costume destiné à Spider-Man, période durant laquelle il dissimule sa véritable nature. Le Monte-en-l’air est alors coincé sur une étrange planète et doit combattre avec d’autres super-héros, les pires super-vilains de la Terre. Au cours d’un combat, son véritable costume est détruit et il doit alors en refabriquer un. Dans une salle normalement prévue à cet effet, il en régénère un, mais il se trompe, et hérite d’un costume noir pourvu d’un logo blanc de Spider-Man. En réalité, il s’agit d’un alien appelé Venom, mais Spider-Man ne l’apprendra qu’à son retour sur Terre. Le symbiote y sera séparé de l’Homme-araignée et contraint de se trouver un nouvel hôte : Eddie Brock.

>> Super-héros : quels comics faut-il avoir lus ?

Ses pouvoirs

venom

Venom ayant fusionné plusieurs semaines avec Spider-Man, il en connaît tout naturellement l’identité secrète. Il hérite (ou imite ?) de pouvoirs similaires à ceux du Monte-en-l’air : il est doté d’une force surhumaine, adhère aux murs, est capable d’effectuer des bonds de plusieurs mètres de hauteur et fait preuve d’une agilité à toute épreuve. Il peut aussi lancer une sorte de filet noir, qui lui sert à s’agripper et à se balancer d’un endroit à l’autre. Mais ce filet est en fait une extension de lui-même et est constitué de matière organique. En outre, il possède un pouvoir que Spider-Man n’a pas : il peut transformer n’importe quelle partie de son corps, de sorte qu’elle devienne une arme ou modifie considérablement son apparence. Autre fait intéressant : le 6e sens de Spider-Man ne peut détecter la menace que représente Venom. Enfin, malgré ses multiples pouvoirs, le personnage craint cependant deux choses : le son et le feu. Mais ces faiblesses finiront par s’estomper au fil des ans.

Qui est Eddie Brock ?

venom eddie rock

Après Spider-Man, Eddie Brock a été le deuxième être humain à s’être lié au symbiote. Journaliste au Daily Globe (où travaille Peter Parker en tant que photographe), Eddie écarte toute déontologie le jour où il fabrique de fausses preuves pour ses articles. Sa vie bascule alors : il perd son emploi et divorce. Au bord du suicide, il est alors « sauvé » par le symbiote qui fusionne avec lui. Il devient alors Venom, un être doué de super-pouvoirs, qui voue une haine féroce à Spider-Man, mais qui n’hésite pas à jouer les super-héros pour protéger les innocents. En revanche, il n’hésite pas supprimer ceux qu’il considère comme des criminels, sans aucune forme de procès.
Au bout de quelques années dans les comics, mais près de 3 décennies dans la réalité, Eddie Brock, qui souffre d’un cancer, finit par vendre son symbiote. Il est guéri par Mister Negative (un autre ennemi de Spider-Man) et a très récemment récupéré son symbiote.

>> Marvel : tous les films de super-héros passés au crible

Les différentes incarnations de Venom

venom

Quand Eddie a vendu le symbiote, celui-ci s’est alors lié à d’autres êtres humains. Le fils du chef de la maggia (une organisation criminelle), Angelo Fortunato, se l’approprie, mais ne se révèle pas à la hauteur. Le symbiote le laisse tomber, ce qui aura pour conséquence de tuer le pauvre Angelo. Venom se lie alors quelque temps plus tard au Scorpion, un ennemi de Spider-Man, souvent considéré comme un super-vilain de seconde zone. Il est recruté au sein des Thunderbolts, mais il finit par être incarcéré et se voit reprendre le symbiote.
C’est là qu’intervient l’une des plus vieilles connaissances de Peter Parker : Flash Thompson. Celui qui harcelait Peter au lycée a aujourd’hui bien grandi et est devenu soldat. Ayant perdu ses deux jambes, le gouvernement lui propose de se lier au symbiote, ce qu’il accepte. Il change d’apparence par rapport aux autres incarnations de Venom, mais conserve son costume noir. Enrôlé au sein des vengeurs secrets, il est finalement recruté par les Gardiens de la Galaxie. Mais au terme d’une aventure sur la planète dont il est originaire, le symbiote se sépare de Flash Thompson et revient sur la Terre. Il se lie alors à un petit truand, qui deviendra l’un des pires Venom de l’histoire. Le symbiote finit par retourner aux côtés d’Eddie Brock.

>> Super-héros : le top des pouvoirs les plus nuls

Les autres symbiotes

venom

Au fil des ans, de nombreux personnages portant un symbiote ont fait leur apparition dans les comics Marvel. Ce sont bien souvent les « enfants » de Venom qui font le plus parler d’eux. Parmi les plus tristement célèbres, on trouve Carnage, fils du symbiote originel et qui s’est lié à un tueur en série, Cletus Kasady. Carnage est dénué de morale et ne pense qu’à tuer, innocents comme criminels. Un jour, il donne naissance à un autre symbiote : Toxin. Il se lie à un policier et fait preuve d’une plus grande morale que Carnage (pas dur).
Notez enfin qu’Eddie Brock a été un temps l’Anti-Venom, un être au costume blanc et capable de supprimer le lien entre un hôte et son symbiote.

Venom dans le film Spider-Man 3 de Sam Raimi

venom

En 2007, le long-métrage Spider-Man 3 signe la première apparition cinématographique du symbiote et d’Eddie Brock. Ici, Spider-Man n’acquiert pas le symbiote en combattant les super-vilains lors d’un tournoi organisé par le Beyonder à l’autre bout de l’univers, mails le reste de l’histoire originale est là : l’Homme-araignée hérite du symbiote bien malgré lui et perd rapidement la tête. Il parvient à s’en défaire, mais l’extraterrestre se lie alors à un Eddie Brock déchu. Le reporter tient Peter Parker pour responsable de son éviction du Daily Bugle et, une fois lié à Venom, n’a de cesse que se venger en allant jusqu’à kidnapper May-Jane. En revanche, le film est plutôt bon enfant et Venom est moins violent et ne dévore pas les gens comme il le fait dans les comics. Le film s’achève sur la mort d’Eddie, séparé du symbiote à cause du son généré par Spider-Man.

>> Cinéma, séries TV : qui sont les meilleurs super-méchants ?

Venom dans le long-métrage de 2018

venom film

Sony ayant cédé les droits de Spider-Man à Marvel/Disney, il lui est impossible actuellement d’utiliser le personnage dans ses propres films. On ne trouve donc aucune trace du Monte-en-l’air dans le film Venom et l’histoire du symbiote a dû être revue en conséquence. Ici, il échoue sur Terre avec ses congénères suite une excursion dans l’espace d’un groupe de cosmonautes. Des expériences sont menées à l’aide du symbiote sur des sans-abris par un industriel sans scrupule et son équipe de scientifiques. Dans le même temps, Eddie Brock (Tom Hardy) se fait renvoyer et sa petite amie le quitte. La suite, nous ne vous la dévoilerons pas pour ne pas vous gâcher le film, mais retenez que le super-vilain est tout aussi cruel que son homologue des comics. Il s’en écarte cependant par bien des aspects, notamment par sa morale qu’il acquiert en un rien de temps.

Les autres personnages du film

venom film

Malgré l’absence de Spider-Man, le film fait nombreux parallèles avec les comics. On y retrouve Anne Weying (Michelle Williams), qui n’est pas l’ex-femme d’Eddie Brock, mais sa petite amie. Si la chercheuse Dora Skirth est une création pour les besoins du film, Carlton Drake est bien un personnage des comics et chef de l’organisation Life Foundation. On y trouve également un autre symbiote, dont nous tairons le nom (allez, un petit indice quand même : son nom commence par un R…).

Et pour la suite, ça s’annonce comment ?

venom

Bien que le film n’ait pas réussi à convaincre les critiques (il a même fait un four à ce niveau), il est très probable qu’une suite verra prochainement le jour. L’acteur Tom Hardy, qui incarne Eddie Brock, a d’ailleurs signé pour deux autres films en dehors de celui de 2018. En outre, le film a rapporté plus de 200 millions de dollars le premier week-end de sa sortie. Nul doute que Sony n’en restera pas là.
La scène post-générique appelle d’ailleurs une suite et fait référence à un autre personnage de l’univers de Venom. Si vous voulez de quoi il pourrait s’agir, lisez ce qui suit, mais uniquement si vous avez vu le film.
[SPOILER]
Après avoir sauvé la Terre d’une invasion de symbiotes, Eddie Brock rend visite à un dangereux criminel, interprété par 
Woody Harrelson :  celui-ci lui déclare qu’un « carnage » se prépare, en évoquant sa future évasion. Ce terme n’est pas choisi au hasard et, comme vous l’aurez compris, il fait référence au super-vilain Carnage que nous avons évoqué précédemment. Il est donc envisageable que Carnage soit le gros méchant du prochain film de Sony et qu’il affronte le symbiote Venom, toujours en vie et lié à Eddie Brock.

[/SPOILER]