Freebox Révolution Vs Freebox mini 4K : quelle box choisir chez Free ?

Un abonnement Free, deux box

Dévoilée début mars par Xavier Niel, la nouvelle Freebox mini 4K est proposée depuis quelques semaines aux clients de Free. Son tarif est 8 euros moins cher que la Freebox Révolution, soit 29,99 € par mois. Ce tarif s’entend « tout compris » contrairement à sa grande sœur qui réclame 1,99 € pour accéder à la TV, ainsi que 5,99 € pour la « mise à disposition de la boucle locale », soit un total de 37,97 €. Pour Free, il s’agit d’une offre « d’entrée de gamme », mais dès que l’on jette un œil à ses fonctionnalités, on se dit qu’elle n’a de « mini » que sa taille. Nous avons voulu comparer les deux box pour savoir si cet écart de prix est justifié.

En effet, la première différence est visuelle, avec un design beaucoup plus compact. Au niveau de ses possibilités, la « petite » nouvelle de Free incorpore pour la première fois le système d’exploitation de Google dédié aux box de salon, Android TV. Cela implique que le magasin d’application de la célèbre firme californienne, le Google Play Store, est accessible. Elle peut également se vanter d’être la seule box actuellement disponible en France à supporter le dernier format vidéo à la mode, la 4K, grâce au décodage du codec h.265. Surtout, cette nouvelle offre est compatible avec l’ADSL et la Fibre, ouvrant ainsi les portes du très haut débit à l’entrée de gamme. Alors concrètement, que reste-t-il à la Freebox Révolution ? Comment choisir entre ces deux box ? La réponse dans ce comparatif.

Lire : Freebox mini 4K : les bonnes et les moins bonnes surprises

Interface et ergonomie

En terme d’interface, les deux Freebox n’ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre.

Freebox Révolution

La Freebox Revolution mise sur la simplicité avec un seul menu horizontal où les différents sous-menus s’affichent selon plusieurs grandes catégories (Télévision, accès aux réglages ou encore explorer les fichiers depuis son disque dur). La navigation est parfaitement fluide et on s’y retrouve très facilement, d’autant que le bouton « Freebox » placé sur la télécommande permet de revenir à n’importe quel moment sur le menu principal.

Cette dernière a le mérite d’être agréable a utiliser, avec une base en métal offrant une bonne préhension. Le revêtement en caoutchouc est agréable au maniement et un gyroscope est intégré afin d’assurer certaines fonctions dans différentes applications (navigateur Internet ou jeux vidéo).

Freebox mini 4K

Du côté de la Freebox mini 4K, toutes ces choses sont moins évidentes. Plusieurs bandeaux verticaux correspondent à différents univers, mais le passage de l’un à l’autre, tout comme l’animation des icônes, qui souffre de nombreux ralentissements. Étonnamment, lorsque la fonction TV est active en arrière plan, l’animation est parfaitement normale. Cette situation est absolument paradoxale, mais elle a au moins un avantage : prouver que l'interface sait être fluide. Espérons alors qu'un correctif viendra arranger cela dans les prochains mois.

La télécommande, au design tout à fait banal, intègre un micro que l’on active d’un clic sur un bouton dédié pour lancer une recherche à tout moment. Seul problème, venant directement de la réactivité de l’interface, le délai entre la pression de la touche et l’écoute du micro peut atteindre plusieurs secondes. On se retrouve à « attendre » que le boitier soit prêt à nous écouter. Heureusement que la reconnaissance fonctionne correctement, mais encore faut-il avoir de la patience.

Verdict : Freebox Révolution, pour sa fluidité et sa simplicité qui convient au plus grand nombre.

Fonctions TV et VOD

Télévision

Freebox RévolutionFreebox Révolution

Freebox mini 4KFreebox mini 4K

La fonction TV de la Freebox Révolution correspond globalement aux besoins des utilisateurs. Il est possible de naviguer soit en zappant d’une chaine à l’autre, soit depuis un bandeau latéral, donnant accès à un guide des programmes. Lorsque l’on souhaite s’absenter quelques minutes de son canapé, il est possible de passer en différé (Timeshifting) d’une pression sur le bouton « pause » de la télécommande. Par contre, le système ne s’active pas automatiquement, comme certaines box concurrentes. L’accès aux différents réglages tels que la langue, les sous-titres ou l’enregistrement se fait en quelques clics.

Les choses sont relativement similaires sur le boitier Freebox mini 4K. L’interface diffère, mais les fonctions sont les mêmes. Au même titre que la Freebox Révolution, le Time Shifting fonctionne, mais l’enregistrement n’est pas automatique. Il faut alors mettre en pause manuellement le programme pour activer la fonction.

VOD / TV à la demande



En ce qui concerne la vidéo et la télévision à la demande, le catalogue est identique entre les deux Freebox. Seul problème sur la Freebox mini 4K, les interfaces ne correspondent pas du tout avec Android TV. En effet, les menus reprennent les antiques contrôles à l’aide des boutons de couleurs, et l’ensemble est particulièrement pixélisé, la faute à une définition trop faible. Dommage que Free n’ait pas profité du passage sous Android pour exploiter des applications spécifiques et mieux pensées.

Au total, ce sont environ 40 000 contenus qui sont proposés au travers des différentes boutiques.

Verdict : Égalité, toutes les deux offrent de nombreuses fonctions lors de la navigation TV, qu’il s’agisse de la gestion des flux IP ou TNT, des sous-titres ou encore de l’enregistrement. La seule déception vient de l’absence d’applications dédiées à Android TV pour les nombreux magasins de VOD qu’offre Free.

Applications

Là où les deux boitiers proposés par Free diffèrent totalement, c’est sur la partie « applications ».

Freebox Révolution

Magasin d'applications - Freebox RévolutionMagasin d'applications - Freebox Révolution

La Freebox Révolution dispose d’un système fermé, dans la pure tradition des box opérateurs, bien qu'elle intègre plusieurs fonctionnalités préinstallées. La présence d’un magasin d’applications tient surtout le rôle d’un cache-misère, puisque seuls 39 sont proposées, dont… 38 jeux, certains payants. Ces derniers sont pour la plupart fluides, et peuvent être joués avec les deux manettes incluses avec la box, ou pour certains avec le gyroscope intégré à la télécommande.

Pour le reste, les applications intégrées permettent déjà l’essentiel. Un navigateur web est de la partie, mais ne supportant pas le format Flash, les contenus ne sont pas toujours complets. Heureusement, la fluidité est de mise et il fait office de navigateur d’appoint lorsque le smartphone ou la tablette n’est pas à proximité. Deux applications permettent d’accéder aux catalogues vidéos des plateformes YouTube (sous le nom de « vidéo du net ») et Dailymotion, tandis que ses mails et les réseaux sociaux Facebook et Twitter sont également accessibles par le biais de logiciels intégrés.

Navigateur - Freebox RévolutionNavigateur - Freebox Révolution

Reste que si le navigateur web ou YouTube peuvent présenter un intérêt réel sur un écran dans le salon, on est plus circonspect face à la pertinence d'un réseau social, qui souffre de quelques problèmes de confidentialité vis-à-vis des autres membres de sa famille.

Freebox mini 4K

En faisant le choix d’Android TV, Free a pris le parti de laisser l’utilisateur choisir ses jeux et applications. Pour se faire, le Play Store est disponible, laissant afficher les programmes compatibles avec un affichage « TV ». La liste des applications supportées augmente jour après jour, à mesure que les développeurs intègrent des fonctionnalités propres à cette plate-forme dans leurs applications.

Lire : Freebox mini 4K : comment installer les applications que Free ne propose pas

Sauf que pour l’instant, aucun navigateur web n’est disponible. C'est d'autant plus surprenant que d'une génération à l'autre, les fonctionnalités sont censées être hausse, pas se réduire. Le constat est le même du côté de Facebook, Twitter ou même d'un simple client mail. Le véritable avantage de la Freebox mini 4K, c’est qu’avec Android sur son boitier, il est également possible d’installer des applications non accessibles depuis le Play Store très simplement depuis un stockage externe. Nous avons fait le test avec plusieurs d’entre elles, avec plus ou moins de succès.

Lire : Android : 15 émulateurs gratuits, parfaits pour le retrogaming

Installation d'une application - Freebox mini 4KInstallation d'une application - Freebox mini 4K

Gestionnaire d'applicatons - Freebox mini 4KGestionnaire d'applicatons - Freebox mini 4K

En ce qui concerne les jeux, aucune manette n’est intégrée et la télécommande est tout simplement injouable. Heureusement, le port USB ou le récepteur Bluetooth permettent d’y connecter n’importe quel appareil compatible. Seul problème, certains jeux souffrent du même problème que l’interface : une lenteur tout simplement handicapante. C’est par exemple le cas du dernier Asphalt, qui en plus d’être moche, ne dépasse pas les 15 images par seconde. Les plus bidouilleurs et nostalgiques pourront également installer des émulateurs, à condition de placer sur un stockage externe les Roms correspondantes.

Verdict : Freebox mini 4K, pour une ouverture bien supérieure à la Révolution, permettant à chacun de composer sa box idéale avec ses jeux et applications préférés. Mais encore faut-il en avoir envie/besoin.

Audio / vidéo

Gestionnaire de fichier - Freebox mini 4KGestionnaire de fichier - Freebox mini 4K


Si jouer sur son téléviseur ou utiliser des applications peut en intéresser certains, ce ne sera certainement pas l'usage principal. Les box ont surtout vocation à diffuser du contenu vidéo et sur ce point, la Freebox Révolution fait preuve d’une belle avance sur ses concurrentes grâce à un lecteur multimédia performant, supportant de nombreux codecs. Elle est également l'une des seules du marché à proposer un lecteur Blu-Ray, avec la Livebox Play d'Orange.

La Freebox mini 4K en est dénuée, mais elle compte tirer son épingle du jeu avec le support de la dernière norme vidéo à la mode, comme son nom l’indique : la 4K. Seulement, le lecteur par défaut n’a rien de performant, que ce soit dans la navigation dans les fichiers, que dans leur lecture, la faute au faible nombre de codecs supporté.

Heureusement, c’est à ce moment précis que la possibilité d’installer d’autres applications prend tout son sens. VLC par exemple est accessible depuis le Play Store, mais les experts pourront également s'éloigner des sentiers battus en installant manuellement (à l'aide d'un fichier .apk) un média center comme Kodi, ou le lecteur multimédia Mx Player. Ce dernier a d’ailleurs l’avantage de pouvoir être amélioré à l’aide de nouveaux codecs, pour s’assurer la compatibilité avec ses fichiers. Seulement, cela ne s'adresse qu'à ceux qui ont l'envie, et le temps, de « bidouiller » leur box afin d'étendre ses possibilités.

Lire : Chromecast : comment utiliser la clé multimédia de Google ?

En ce qui concerne la diffusion de contenu, la Freebox mini 4K profite d’une certaine flexibilité. Par défaut, les appareils Android compatibles profitent de la fonction Cast, sur le même principe que la clé HDMI de Google Chromecast. Sauf que certaines applications permettent également de prendre en charge ceux sous iOS via le protocole AirPlay, à l'instar de AirTight. De son côté, la Freebox Révolution ne propose que la prise en charge des téléphones et tablettes Apple.

Verdict : Égalité, la Freebox Révolution pour sa simplicité d’utilisation, la Freebox mini 4K pour sa personnalisation poussée.

Alors, laquelle choisir ?

Malgré un tarif inférieur à la Freebox Révolution, la Freebox mini 4K n’a pas à rougir en terme de fonctionnalités. Mais au-delà de toutes ces possibilités, s’il y a bien un point sur lequel il est important d’insister, c’est sur la stabilité des boitiers. La Freebox Révolution, forte de ses 5 années d’existence, a eu le temps d’être mise à jour afin de corriger la plupart de ses bugs. Aujourd’hui, son utilisation est sans reproche, quelles que soient les fonctionnalités exploitées.

Ce n’est clairement pas la même donne pour sa petite soeur. Outre les innombrables lenteurs, on ne compte plus les freezes, ou les arrêts inopinés du système. Et comment passer à côté du plantage de certaines applications, que même un redémarrage de l’OS ne corrige pas ? On passe finalement un temps fou à bidouiller la nouvelle box, qui se dédie plus aux geeks experts et curieux des possibilités d’Android TV, qu’à de simples utilisateurs en mal d’une box Internet bon marché.

À vrai dire, il suffit de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour avoir une sérieuse impression de déjà vu. Lors du lancement de la Freebox Révolution, de très nombreux bugs entachaient le fonctionnement de la box : la télévision freezait régulièrement, très peu de formats vidéos étaient reconnus et les plantages étaient légions… Des problèmes que l’on retrouve donc pour l’instant sur la nouvelle box d’entrée de gamme. Nous ne saurions donc que conseiller d’être patient et de voir son évolution au fil des mises à jour avant de se jeter dessus.

Lire : Freebox Révolution : c'est la fête du bug !

Si vous voulez juste regarder la télévision, parfois naviguer dans les vidéos en ligne sur YouTube ou Dailymotion et diffuser quelques films ou séries stockés sur un stockage externe de temps à autre, la Freebox Révolution sait se montrer simple d'utilisation et docile.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • thorture
    désoler mais plutôt me couper les jambes et bouffer ma langue que d'utiliser de l'Android ...

    Révolution powa !!

    et je ne parle même pas des i-truc.. c'est pas le sujet :p
    1
  • piwis
    hello!
    Moi j'aime bien ma v6 [:piwis:1] je ne trouve pas d’intérêt a la 4k j'attend de voir ce que nous réserve la v7 qui sortira bientôt. :)
    0
  • pateliea
    Merci pour toutes vos explications. Il semble qu'une économie monétaire soit aussi une économie d'utilisation, a savoir être expert en bidouillage pour la faire fonctionner.
    Je suis un vieux chnoc et ma V5 me suffit pour regarder la télé. Bonne journée
    0
  • malfretup
    Personnellement dès que Free sera compatible Fibre sur ma ville (Fibrée par Orange, donc c'est pas pour demain), je prendrai une FreeBox mini...
    Comme pour thorture, je ne suis pas du tout fan d'Android, mais de toutes les façons, le boitier TV restera sagement dans son carton, je me fous de la télé :)
    Le prix lui est très très intéressant
    0