Windows 10 : le top des trucs et astuces

Maîtrisez Windows 10 en moins de 10 minutes

Sortie en juillet 2015, Windows 10 a rapidement été suivie d'une première mise à jour (Threshold 2), puis d'une seconde, encore plus importante et baptisée Anniversary Update. Le système d'exploitation ne cesse de s'enrichir de petites fonctionnalités, tout en corrigeant les bugs dont il pourrait souffrir.
Pour l'occasion, l'OS change partiellement de look, empruntant certains éléments à ses prédécesseurs que sont Windows 7 et Windows 8, et apportant malgré tout un joli lot d'innovations. Bref, l'éditeur de Redmond tente de raccrocher les wagons et de réconcilier les utilisateurs avec son OS. Les innovations ont été nombreuses dans la première édition Windows 10, puis au sein de l'Anniversary Update : on profite notamment d'un nouveau menu Démarrer, d'un module inédit permettant de paramétrer le PC, d'un nouveau navigateur (Microsoft Edge), de la possibilité de gérer plusieurs bureaux virtuels en même temps ou encore de basculer instantanément du mode tablette au mode PC classique (Continuum). L'Anniversary Update a quant à elle vu l'introduction des extensions pour Microsoft Edge et le support de Linux. Et ce n'est pas fini, puisqu'on bénéficie également de nouvelles applications (appelées applications universelles, ou UWP), que l'on pourra retrouver à la fois sur son PC, mais également sur son smartphone, voire sa console XBox One. Bref, la liste des innovations de Windows 10 est longue, très longue.

Windows 10 : ce qu'il faut savoir avant de l'installer

Reste que si l'on a connu les précédentes éditions de Windows, la transition peut parfois sembler un peu rude et que l'on peut vite se retrouver totalement perdu au beau milieu de toutes ces nouveautés. Pour mieux vous y retrouver, voici une série de trucs et astuces dédiés à Windows 10 et Windows 10 Anniversary Update. De quoi garder vos repères, tout en profitant à 100% des nombreuses innovations du système d'exploitation. Enfin, et si vous ne l'avez pas encore fait, n'oubliez pas de mettre votre système à jour gratuitement en suivant l'un de ces liens. Vous pouvez le faire soit en passant par le Windows Update, soit télécharger le petit outil ci-dessous :

Gérer son environnement

  1. Basculer du mode clair au mode foncé
    La mise à jour "Anniversary Update" de Windows 10 introduit un tout nouveau mode d'affichage "foncé". Pour y accéder, à l'aide du bouton droit de la souris, cliquez dans n'importe quel endroit vide du Bureau. Rendez-vous sur Personnaliser, puis cliquez sur Couleurs dans la colonne de gauche de la fenêtre. Cochez la fonction Foncé. Ce mode d'affichage s'adapte automatiquement à l'ensemble des applications du Windows Store, sans pour autant altérer l'environnement des logiciels classiques de Windows (x32 et x64).
  2. Paramétrer l'affichage
    Le système d'exploitation vous propose à peu près les mêmes réglages que ceux des précédentes versions du système d'exploitation. Mais il y a néanmoins une petite différence : le Panneau de configuration laisse peu à peu la place à l'outil Paramètres (le Panneau n'a cependant pas totalement disparu et reste accessible depuis le menu Démarrer). Si vous souhaitez régler la résolution de l'écran, modifier le fond d'écran ou encore gérer l'écran de verrouillage, tout peut se donc faire via ce fameux menu Paramètres. Pressez simplement les touches [Windows] + [I] pour ouvrir l'écran en question. Pour gérer par exemple la résolution d'un écran, cliquez sur Système et restez sur Affichage : c'est ici que vous pouvez régler la disposition des écrans (si vous en possédez plusieurs). Faites défiler la fenêtre jusqu'en bas et cliquez finalement sur Paramètres d'affichage avancés. Là, vous avez la possibilité de changer la résolution, mais également d'accéder à l'outil d'étalonnage de l'écran. Vous aurez également le moyen de connecter votre PC à un dispositif sans fil, comme le Wireless Display Adapter ou tout autre périphérique répondant à la norme Miracast.
  3. Retrouver un environnement classique
    Toujours depuis l'outil Paramètres, vous avez la possibilité d'ajouter les icônes du Bureau, histoire de profiter d'un environnement qui vous est probablement familier. Pour cela, rendez-vous sur Personnalisation, puis sur Thèmes. Cliquez sur Accéder aux paramètres des icônes du Bureau. Vous avez dès lors le moyen de restaurer les icônes Ordinateur, Réseau, panneau de configuration, ainsi qu'un raccourci menant à vos fichiers.

  4. Ouvrir directement « Ce PC » depuis la barre des tâches
    Lorsque vous cliquez sur l'icône de l'Explorateur depuis la barre des tâches, vous accédez aux dossiers fréquemment utilisés, ainsi qu'aux fichiers que vous avez récemment ouverts. Mais vous préférez peut-être faire en sorte que cette même icône Explorateur de la barre des tâches ouvre plutôt l'ensemble des disques, des bibliothèques et des emplacements réseau (exactement comme pouvait le faire Windows XP avec l'icône Poste de travail). Pour cela, rien de plus simple : ouvrez l'Explorateur et rendez-vous sur la fonction Affichage. Cliquez sur le bouton Options. Depuis l'onglet Général, rendez-vous sur la fonction Ouvrir l'Explorateur de fichiers dans. Réglez-la sur Ce PC, puis validez à l'aide du bouton OK.

Exploiter Cortana (ou pas)

  1. Accéder à la nouvelle assistante vocale
    Cortana est une assistante vocale qui vous propose de vous aider dans toutes vos tâches au quotidien. Pour y accéder, c'est très simple : l'assistante est logée dans la barre des tâches, et plus précisément dans le champ de recherche. Il vous suffit donc de cliquer dans ce champ pour activer Cortana. En cliquant sur le petit micro, toujours situé dans ce même champ de recherche, vous activez le module de reconnaissance vocale. Formulez distinctement une question, et Cortana se charge de trouver la réponse, soit sur le web, soit à l'aide de vos propres données locales.

  2. Régler les paramètres de Cortana
    Cortana peut être personnalisée selon votre bon vouloir. Pour cela, cliquez dans le champ de recherche de la barre des tâches, puis rendez-vous sur la deuxième icône de la colonne de gauche, celle qui est représentée par une petite roue crantée. C'est ici que vous pouvez spécifier votre nom ou votre pseudonyme, par lequel vous désignera Cortana. Notez au passage que cette fonction est facultative, et que vous avez le moyen de rester anonyme si vous le désirez. Vous avez également la possibilité de laisser l'assistante vous reconnaître lorsque vous prononcez la phrase Hey Cortana. Enfin, en pressant le bouton reconnaître ma voix, vous empêchez quiconque de recourir à l'assistante, vous excepté.
  3. Désactiver le champ de recherche et Cortana
    Windows 10 propose par défaut le champ de recherche dans la barre des tâches, lequel est donc couplé à l'assistante vocale Cortana. Si vous pensez que ces deux fonctionnalités sont inutiles (c'est votre droit), vous pouvez empêcher leur affichage. Pour cela, cliquez dans le champ de recherche, puis rendez-vous sur la petite roue crantée, à gauche de l'écran. Dans le champ Cortana, réglez le curseur sur Désactivé. Cliquez finalement à l'aide du bouton droit sur la barre des tâches, puis rendez-vous sur la fonction Cortana et décochez la fonction Afficher la zone de recherche.

Aller plus loin avec Cortana

  1. Ajouter un rendez-vous
    L'une des fonctions de base de Cortana est de vous servir de vous assister dans votre quotidien. Grâce à elle, vous pouvez ajouter à n'importe quel moment un événement à votre agenda. Dites simplement « ajouter rendez-vous », et Cortana vous demande alors le jour, l'heure et l'intitulé de l'événement. Une fois cette opération effectuée, vous pouvez la modifier à loisir. Pour cela, lancez la commande « changer [Nom de l’événement] ». Enfin, Cortana vous propose de consulter rapidement votre agenda. Demandez-lui par exemple « qu’est-ce que j’ai prévu demain ? » et le tour est joué.
  2. Lancer une application ou rechercher un document
    L’assistante vocale vous permet d’ouvrir à tout moment une application ou un logiciel installé sur le disque dur. Les commandes « lancer Excel» ou « démarrer Excel » vous permettent par exemple d’ouvrir le tableur de Microsoft. Dites « document » et l’assistante vocale se charge d’ouvrir une fenêtre vous présentant une liste de tous les fichiers .doc et .docx présents sur votre PC et votre compte OneDrive. Il ne vous reste plus qu’à choisir le bon fichier pour l’ouvrir immédiatement.
  3. Consulter des photos prises à une date précise
    Grâce à Cortana, vous avez aussi la possibilité de rechercher dans des photos un élément commun. « Trouver des photos de décembre 2014 » ne vous sortira que les clichés pris à cette époque, et pas les autres. Pratique pour faire du tri rapidement dans ses photos.
  4. Sortir couvert (ou pas)
    Va-t-il pleuvoir demain, ou au contraire, profitera d'une chaleur accablante ? Demandez par exemple à Cortana « quel temps fait-il aujourd’hui ? » ou encore « quel temps fera-t-il demain ? » pour tout savoir de la météo à venir.
  5. Rester informé
    Énoncez simplement le mot « Actualités » et voilà que l'assistante vocale vous présente un résumé des dernières actualités. Vous avez besoin du taux de change en cours ? Demandez à Cortana « combien vaut un euro en dollar », et le tour est joué.

  6. Demander son chemin
    L'assistante peut aussi vous guider quand vous devez vous rendre à un endroit. Demandez-lui comment se rendre « comment se rendre à Paris » et elle se chargera de lancer l'application Cartes et d'entrer la destination destinée. Et si vous êtes vraiment perdu, demandez-lui simplement « où suis-je ? ».

Maîtriser Microsoft Edge

  1. Ajouter des extensions à Microsoft Edge
    Grâce à la version Anniversary Update de Windows 10, il est possible d'ajouter différentes fonctionnalités à Microsoft Edge. Pour cela, ouvrez le navigateur, et cliquez sur le symbole [...] situé tout en haut à droite. Rendez-vous ensuite sur la fonction Extensions, puis cliquez sur Obtenir des extensions auprès du Windows Store. Vous avez dès lors accès à des petits modules, qui vous permettent par exemple de supprimer la publicité des pages web (Adblock ou Adblock Plus), de traduire instantanément une page (Microsoft Translator) ou de n'utiliser qu'un seul mot de passe pour vous connecter à tous vos sites préférés (LastPass). L'installation de ces modules se fait le plus simplement du monde : sélectionnez une extension et cliquez sur Gratuit. La mise en place est immédiate et ne nécessite généralement aucune redémarrage du navigateur.
  2. Passer en mode lecture
    Microsoft Edge a introduit une nouvelle méthode de consultation de pages web, qui permet de se concentrer sur le texte uniquement. Ce mode de lecture est accessible depuis le bouton symbolisé par un livre, situé à droite de la barre d'adresse. Cette fonction permet de supprimer certaines publicités de la page (mais pas toutes), d'enlever tous les cadres de navigation sur le site, tout en conservant les photos et le texte d'un article. Notez enfin qu'elle est accessible sur presque tout type de page, à l'exception des pages d'ouverture des sites.
  3. Consulter une page en étant déconnecté
    Si vous tombez sur une page web et que vous voulez la consulter plus tard et hors connexion, procédez comme suit. Cliquez sur la petite étoile, en haut à droite de l'interface de Microsoft Edge. Sélectionnez ensuite l'icône Liste de lecture et pressez le bouton Ajouter. Pour retrouver ultérieurement les pages web ainsi enregistrées, cliquez sur l'icône représentée par trois petits traits horizontaux (à droite de l'étoile). Vous retrouvez ici toutes les pages que vous pouvez consulter hors ligne.
  4. Voir un site sur un autre appareil
    Lorsque vous êtes sur un site, cliquez sur le bouton [...] situé tout en haut à droite. Cliquez ensuite sur la fonction Lire le média sur l'appareil : si vous disposez d'un périphérique compatible DLNA ou Miracast (comme un téléviseur), l'image de votre navigateur sera instantanément retransmise sur celui-ci. De quoi visionner les vidéos YouTube sur grand écran, par exemple. Une petite précision s'impose néanmoins : il n'est pas possible de relire une vidéo protégée (DRM). Impossible donc de lancer une vidéo Netflix sur Microsoft Edge afin de la lire directement sur le téléviseur.
  5. Annoter une page web
    Vous avez la possibilité d'ajouter des annotations sur n'importe quelle page web et de les sauvegarder. Pour cela, rendez-vous sur le bouton Écrire une note web, situé tout en haut à droite de l'interface du navigateur. Grâce aux petits boutons en haut à gauche, vous pouvez dès lors dessiner sur la page à l'aide de la fonction stylet, surligner un mot ou un groupe de mots, insérer une note, ou bien évidemment gommer vos modifications en cas d'erreur. Enfin, les deux boutons de droite vous proposent d'enregistrer vos annotations pour une consultation ultérieure, de les partager par mail, par OneNote, etc.
  6. Modifier le moteur de recherche par défaut
    Par défaut, Microsoft Edge propose Bing en guide de moteur de recherche de la barre d'adresse. Vous pouvez très facilement opter pour un autre moteur en vous rendant sur le bouton [...] en haut à droite de l'interface du navigateur, et en cliquant sur Paramètres > Afficher les paramètres avancés. Sélectionnez ensuite l'option Rechercher dans la barre d'adresse > Modifier. Sélectionnez l'un des moteurs par défaut et cliquez sur Définir par défaut.

Personnaliser le menu Démarrer de Windows 10

  1. Personnaliser le menu Démarrer
    Le menu Démarrer se décompose par défaut en deux parties : l'une présente une des applications les plus utilisées, ainsi que des raccourcis vers l'Explorateur de fichiers, les documents et les paramètres. Tout en bas de cette liste, vous pouvez également accéder au menu d'extinction, de redémarrage ou de mise en veille du PC (le bouton Puissance). À droite de cette liste s'affiche une série de grosses icônes, appelées tuiles et héritées de Windows 8. Vous pouvez les réorganiser comme bon vous semble en les glissant d'un endroit à l'autre. En cliquant sur le bouton droit de la souris, vous avez la possibilité de supprimer une tuile, de modifier sa taille ou encore de l'épingler à la barre des tâches.

  2. Basculer du mode PC de bureau au mode tablette
    Si vous utilisez un PC classique (ordinateur de bureau ou ordinateur portable), le menu Démarrer se présente sous la forme d'un cadre accessible depuis le bouton Windows, situé tout en bas à gauche de l'écran (dans la barre des tâches). Sur une tablette, ce même menu s'affiche par défaut sur tout l'écran. Mais finalement, peu importe l'appareil dont vous disposez, puisque vous pouvez basculer de l'un à l'autre de ces deux modes en ouvrant le menu Paramètres depuis le menu Démarrer. Cliquez sur la fonction Système. Dans le menu de gauche, rendez-vous sur Mode tablette. Activez le petit curseur Optimiser le système pour la tablette et l'utilisation tactile. Désormais, le menu Démarrer, ainsi que toutes les applications Windows, s'afficheront en plein écran. Le Bureau Windows a quant à lui presque totalement disparu. Notez qu'il est cependant impossible les deux modes conjointement sur deux écrans (l'un tactile et l'autre non tactile).

Accéder à Linux depuis Windows

  1. Activer le mode développeur
    Si votre version de Windows n'est pas Cliquez sur le menu Démarrer, puis sur le bouton Paramètres. Rendez-vous ensuite sur Mise à jour et sécurité, puis optez pour la fonction Pour les développeurs. Activez l'option Mode développeur. Une boîte de dialogue s'affiche, vous proposant d'activer le mode développeur. Acceptez.
  2. Installer le package Linux sous Windows
    Cliquez de nouveau sur le bouton Démarrer, mais rendez-vous cette fois dans Système Windows > Panneau de configuration. Rendez-vous sur Programmes, puis cliquez sur Activer ou désactiver des fonctionnalités Windows. Cochez l'option Sous-système Windows pour Linux (bêta). Pressez le bouton OK. Une fenêtre s'affiche, vous indiquant qu'un redémarrage est nécessaire. Acceptez. Une fois le PC relancé, cliquez dans le champ de recherche de la barre des tâches. Entrez le terme BASH et cliquez sur la première occurrence qui s'affiche.
  3. Lancer Linux
    Une invite de commande se présente : pressez la touche O pour continuer. Windows récupère et met en place depuis le Windows Store tout le nécessaire pour mettre en place Ubuntu sur votre machine. Au terme de l'installation, vous voilà aux commande d'une distribution Linux au sein même de Windows. Plus besoin de mettre en place un logiciel de virtualisation, tout est déjà inclus dans Windows 10. Si vous n'êtes pas familier avec l'OS, vous trouverez sur le site d'Ubuntu-fr une liste des commandes les plus communes.

Administrer l'espace du disque dur

  1. Voir qui prend toute la place sur le disque
    Les applications enregistrées sur le disque dur s'accumulent vite. D'autant que Windows 10 en installe dès le départ (Candy Crush Saga, Twitter, etc.). Pour retrouver les applications les plus gourmandes de Windows, procédez comme suit : pressez le bouton Démarrer, et rendez-vous sur Paramètres. Sélectionnez ensuite les fonctions Système, puis Applications et fonctionnalités. Cliquez sur Trier par taille pour repérer les applications les plus volumineuses. Depuis cette même fenêtre, vous pouvez supprimer toutes les applications qui vous semblent inutiles : sélectionnez simplement une application et pressez le bouton Désinstaller. Vous pouvez également voir l'espace général occupé par les applications et les jeux, les documents ou les fichiers multimédias : toujours depuis la fonction Système, rendez-vous sur Stockage plutôt que sur Applications fonctionnalités, et cliquez sur C.

  2. Enregistrer les apps sur un autre support
    Par défaut, toutes les applications du Windows Store s'installent sur C. Pas vraiment pratique pour les jeux, qui prennent une place phénoménale. Vous pouvez néanmoins modifier cette destination, et faire en sorte que les applications s'installent sur D ou E, par exemple. Pour cela, cliquez à nouveau sur le bouton Démarrer et rendez-vous sur Paramètres > Système. Sélectionnez cette fois la fonction Stockage. Dans la partie Emplacements d'enregistrement, dirigez-vous sur la fonction Les nouvelles applications seront enregistrées à l'emplacement suivant, afin d'opter pour une autre destination. Notez que cette même fenêtre sert aussi à régler la destination d'enregistrement des documents,  de la musique, des photos et de la vidéo.

Optimiser la gestion de la souris et du clavier

  1. Faire défiler les fenêtres non actives à la souris
    Sous les anciennes versions du système, lorsque vous pointiez le curseur de la souris sur une fenêtre en arrière plan, impossible de faire défiler celle-ci. Il fallait impérativement cliquer dessus pour en activer le défilement. Windows 10 intègre à ce sujet une petite nouveauté. Cliquez sur le bouton Démarrer et rendez-vous sur Paramètres. Sélectionnez ensuite la fonction Périphériques, puis optez pour Souris et pavé tactile. Dans la partie Faire défiler les fenêtres inactives lorsque je les pointe avec la souris, réglez le curseur sur Activer. Désormais, peu importe qu'une fenêtre se trouve au premier, au deuxième ou au troisième plan : vous pourrez en faire défiler le contenu en pointant simplement le curseur sur l'une d'entre elles (plus besoin de cliquer !).
  2. Régler le correcteur automatique
    Activé par défaut, Windows 10 propose un outil de correction orthographique très pratique. Vous le retrouverez dans Skype ou Outlook, par exemple. Si vous souhaitez le désactiver ou si certaines de ses fonctionnalités ne vous conviennent pas, rendez-vous sur la fonction Périphériques du Panneau de configuration, puis cliquez sur Saisie. C'est ici que vous pouvez activer ou désactiver le correcteur orthographique, mais également ajuster certains réglages, comme le fait d'ajouter automatiquement un point lorsque vous appuyez deux fois sur la barre d'espace. Enfin, toujours dans ce même module, vous avez la possibilité de désactiver les sons lorsque vous tapez sur un clavier virtuel.

Régler OneDrive

  1. Lancer le gestionnaire de OneDrive
    OneDrive
    est un espace en ligne offert par Microsoft, qui vous permet d'enregistrer gratuitement 5 Go de données. Grâce à lui, vous pouvez récupérer et synchroniser des fichiers le plus simplement du monde. L'outil de gestion de OneDrive est accessible depuis la barre des tâches. Son icône se situe juste à côté de l'heure et représente un petit nuage. Au premier lancement, le système vous demande quels dossiers doivent être enregistrés sur votre espace personnel en ligne. Vous pouvez à tout moment modifier ce choix en sélectionnant l'icône de OneDrive à l'aide du bouton droit et en optant pour les fonctions Paramètres > Compte > Choisir des dossiers.

  2. Accéder à tous ses fichiers à distance
    Grâce à OneDrive, il est possible d'accéder depuis un autre ordinateur à l'ensemble des fichiers enregistrés sur un PC, et pas seulement ceux que vous avez spécifiés précédemment. Pour cela, cliquez à l'aide du bouton sur l'icône OneDrive de la barre des tâches et sélectionnez les fonctions Paramètres > Paramètres. Cochez la fonction Me laisser utiliser OneDrive pour récupérer des fichiers sur ce PC. Vous pouvez dès lors télécharger n'importe quel fichier présent sur cet ordinateur depuis un second ordinateur, une tablette ou un smartphone.

  3. Supprimer OneDrive de l'Explorateur
    Si vous n'avez aucune utilité de OneDrive et souhaitez qu'il disparaisse totalement de l'Explorateur de fichiers, voici comment procéder. Ouvrez l'éditeur de registre en entrant le terme Regedit dans le champ de recherche, juste à côté du bouton Démarrer. Déployez ensuite les éléments suivants :
    HKEY_CLASSES_ROOT > CLSID > {018D5C66-4533-4307-9B53-224DE2ED1FE6}
    Repérez la clé System.IsPinnedToNameSpaceTree et attribuez-lui la valeur 0. OneDrive a désormais disparu de l'Explorateur de fichiers.

Contrôler les comptes utilisateurs

  1. Ajouter ou supprimer un compte
    Votre ordinateur peut disposer d'autant de comptes utilisateurs que vous le souhaitez. Par défaut, il en existe un qui sert d'administrateur (c'est probablement celui que vous utilisez en ce moment même). Mais il est possible d'en ajouter de nouveaux pour d'autres membres de votre famille, vos amis ou des invités occasionnels. Voire de supprimer d'anciens comptes que plus personne n'utilise.
    Rendez-vous sur le bouton Démarrer, et sélectionnez la fonction Paramètres. Cliquez sur la fonction Comptes. Dans la partie Adresse de messagerie et comptes, cliquez sur Ajouter un compte Microsoft (Skype, Live, Outlook, etc) ou sur Ajouter un compte professionnel ou scolaire (en fonction de votre usage). Une fois le compte ajouté, vous pourrez le supprimer comme bon vous chante. Notez que vous avez également la possibilité qui n'est pas associé à un compte Microsoft ou un professionnel. Pour cela, toujours depuis l'outil Comptes, optez pour la fonction Se connecter plutôt avec un compte local.

  2. Désactiver l'écran de connexion au démarrage du système
    Par défaut, Windows 10 vous demande de vous « connecter » à chaque fois que vous démarrez votre ordinateur. C'est indispensable si vous êtes plusieurs à utiliser le même PC, ou si vous utilisez votre machine en situation de mobilité. Mais ça peut-être contraignant avec un ordinateur de bureau que vous êtes peut-être seul à exploiter. Heureusement, il est possible de supprimer cet écran et la demande de mot de passe qui y est faite. Pour cela, entrez le terme netplwiz dans le champ de recherche de la Barre des tâches et pressez la touche Entrée. Une petite fenêtre se présente : depuis l'onglet Utilisateurs, décochez la fonction Les utilisateurs doivent entrer un nom d'utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur. Pressez le bouton OK. La petite application vous demande alors votre nom d'utilisateur et votre mot de passe. Entrez-les. Notez que si vous utilisez un compte Microsoft (Live, Outlook, Messenger, Xbox, etc.) pour vous connecter à Windows, le nom d'utilisateur correspond en fait à votre adresse mail.

Mieux gérer la confidentialité de son PC

  1. Interdire le partage de la connexion Wi-Fi
    Lorsque vous laissez tous les paramètres d'installation de Windows 10 par défaut, vous vous retrouvez sans le savoir avec une fonction de partage de connexion Wi-Fi. Celle-ci permet à vos contacts Facebook, Skype ou Outlook de profiter de votre connexion Wi-Fi lorsqu'ils viennent chez vous ou sont très proches de votre domicile. Ils n'auront pas accès à votre réseau local, bien évidemment, mais pourront jouir de votre bande passante. Si vous désirez désactiver cette fonction, cliquez sur le bouton Démarrer et rendez-vous sur Paramètres. Dans la partie Réseau et Internet, cliquez sur Wi-Fi, puis sur Gérer les paramètres Wi-Fi. Décochez les options Contacts.com, Contacts Skype et Amis Facebook pour interdire l'accès à votre borne Wi-Fi à quiconque fait partie de votre carnet d'adresses.

  2. Empêcher Cortana de collecter des données
    Pour mieux répondre à toutes vos attentes, Cortana collecte en permanence des données sur votre PC et sur vos requêtes. Microsoft clame haut et fort que ces données ne sont pas collectées à but publicitaire, mais si vous jugez cette fonctionnalité trop intrusive, il vous est possible de la désactiver totalement. Pour cela, cliquez sur le champ de recherche de la Barre des tâches, puis sur la troisième icône et enfin sur Paramètres. Dirigez-vous ensuite sur Gérer ce que Cortana sait de moi sur le Cloud. Connectez-vous à votre compte Microsoft. C'est ici que vous pouvez effacer toutes les données que Cortana, mais aussi les autres services de Microsoft, ont enregistrées vous concernant.

Profiter des bureaux virtuels

  1. Créer un nouveau bureau virtuel
    Les bureaux virtuels vous permettent de profiter de plusieurs espaces de travail, sans quitter votre session de Windows. En clair, c'est un peu comme si vous faisiez tourner plusieurs instances de Windows sur le même PC. Pour créer un nouveau virtuel, cliquez simplement sur la petite icône de la barre des tâches située jusqu'à côté du champ de recherche. Si celui-ci a été désactivée pour une raison ou pour une autre, cliquez à l'aide du bouton droit sur la barre des tâches et sélectionnez la fonction Afficher le bouton Applications actives.
    En cliquant sur l'icône Applications actives de la barre des tâches, vous pouvez créer un nouveau bureau virtuel, mais également basculer de l'un à l'autre. Vous pouvez en créer autant que vous le souhaitez.

  2. Basculer d'un bureau à l'autre
    Pour afficher un bureau virtuel que vous avez créé, vous pouvez soit faire appel à la petite icône Applications actives de la barre des tâches, soit utiliser la combinaison de touches [Windows] + [Tab]. Au sein de chaque bureau virtuel, vous avez la possibilité d'exécuter autant d'applications que vous le souhaitez. Afin de vous y retrouver plus facilement, vous pouvez par exemple lancer les applications multimédias dans le bureau n°1, les logiciels bureautiques dans le n°2, un jeu dans le n°3, le navigateur dans le n°4, etc.
  3. Déplacer une application d'un bureau virtuel à l'autre
    Lorsque vous pressez les touches [Windows] + [Tab] pour afficher tous les bureaux créés, il vous est possible de déplacer une application ouverte dans un premier bureau virtuel vers un second. Pour cela, un simple glisser-déposer suffit. Notez enfin que les bureaux virtuels ne sont en fait qu'un moyen simplifié de vous y retrouver dans toutes les applications que vous lancez au quotidien. En fait, si vous pressez les touches [Alt] + [Tab], vous constatez que vous pouvez également basculer d'une application exécutée dans un bureau virtuel vers une autre application, lancée quant à elle dans un second bureau virtuel.

Contrôler les mises à jour du système

  1. Programmer le redémarrage de Windows
    Lorsque vous mettez à jour le système, celui-ci vous propose (sans vous l’imposer) de rebooter le système. Il est possible de retarder ce redémarrage et de le programmer à un moment et un jour que vous aurez déterminé. Cette fonction est accessible via l'outil Paramètres (pressez les touches [Windows] + [I]), puis rendez-vous sur Mise à jour et sécurité et finalement sur Windows Update.

  2. Changer la source des mises à jour
    Sous Windows 10, vous téléchargez habituellement des updates via les serveurs de Microsoft. C’est la manière classique de mettre à jour le système, celle que vous connaissez depuis près de 20 ans. Mais lorsque les serveurs de Microsoft sont surchargés, ou tout simplement lorsque vous n’avez pas accès à Internet à un instant T, il est aussi possible de profiter des PC du réseau local pour réaliser cette opération. Il est même envisageable de charger une mise à jour de l’OS en p2p (dans ce cas, il vous faudra posséder une connexion au web). Pour accéder à ce réglage, rendez-vous dans l'outil Mise à jour et sécurité du Panneau de configuration, puis cliquez sur sur Windows Update. Sélectionnez ensuite Options avancées et dirigez-vous sur Choisir le mode de téléchargement des mises à jour. Réglez le curseur sur Activé, puis cliquez sur PC sur mon réseau local, et PC sur Internet.
  3. Profiter avant tout le monde des updates de Windows 10
    L'une des grandes nouveautés de Windows 10 permet de tester les prochaines innovations avant qu'elles ne sortent en version finalisée. En clair, vous jouez les bêta-testeurs et pouvez découvrir en avant-première les nouvelles fonctionnalités du système d'exploitation. Pour cela, rendez-vous dans l'outil Paramètres, puis cliquez sur Mise à jour et sécurité, et sur Options avancées. Dans le champ Obtenir des builds Insider, pressez le bouton Commencer. Le PC devra redémarrer plusieurs fois pour installer les mises à jour en question et vous vous retrouverez devant une version de Windows bêta (et en mode "évaluation"). Enfin, vous pouvez à tout moment interrompre cette phase de test, toujours depuis la fonction Mise à jour et sécurité de Windows 10.

Accéder aux petites fonctions cachées de Windows 10

  1. Activer le GodMode
    Tout comme les précédentes versions du système d'exploitation (Vista, Windows 7 et 8.1), Windows 10 intègre un GodMode. Grâce à lui, vous accédez instantanément à l'ensemble des fonctionnalités du Panneau de configuration et des réglages du PC. Pour activer ce mode, créez un dossier n'importe où sur votre disque dur (par exemple dans Documents). Nommez-le ensuite GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}. Double-cliquez sur la petite icône GodMode qui vient d'être créée : vous pouvez désormais accéder à l'ensemble des options du PC depuis un unique endroit, nul besoin de rentrer dans des sous-menus ou d'activer des fonctionnalités trop bien cachées.
  2. Lancer les PowerShell plutôt que l'invite de commande
    Windows 10 propose toute une série d'outils allant bien plus que la classique ligne de commande. Ce sont les fameux PowerShell,
    Pour y accéder, cliquez sur la Barre des tâches et optez pour la fonction Propriétés. Dirigez-vous ensuite sur l'onglet Navigation et cochez la fonction Remplacer Invite de commandes par Windows PowerShell. Validez à l'aide du bouton OK. Désormais, lorsque vous pressez la combinaison de touches [Windows] + [X] ou cliquez à l'aide du bouton droit sur le bouton Démarrer, vous pouvez accéder aux Windows PowerShell. La liste de toutes les commandes reconnues par PowerShell est consultable ici.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
3 commentaires
    Votre commentaire
  • Iksarfighter
    Pas convaincu par W10, obligé de suivre car on est presque tous des users captifs et aussi parce qu'on se dit qu'il ne doit pas y avoir que du mauvais dedans, surtout pour l'avenir.
    Mais bon ya clairement abus de position dominante avec ces UIs de m... laides, nulles et anti ergonomiques !
    1
  • Hercule12
    Le renouvellement du parc PC prendra environ 5 ans donc dans 4 ans maximum W10 sera majoritaire et nous serons obligé de fermer notre Gu...e.
    0
  • Bob_3_
    les dinosaures aussi refusaient devoluer
    0