Accueil » Actualité » Amazon baisse la commission de son App Store comme Apple et Google avant lui

Amazon baisse la commission de son App Store comme Apple et Google avant lui

Le mouvement a été lancé par Apple fin 2020 puis suivi par Google récemment. C’est maintenant au tour d’Amazon de réduire sa commission pour les petits développeurs.

Dans le monde du jeu sur mobile et plus généralement des applications mobiles, du changement se profile. Alors que depuis des années, Apple, Google et Amazon exigeaient 30 % de commission sur les revenus générés au travers du store, achats in-app inclus, les choses sont en train d’évoluer dans le bon sens pour les développeurs.

Image 1 : Amazon baisse la commission de son App Store comme Apple et Google avant lui
Crédit : pixabay

En novembre, Apple avait décidé de réduire de 30 % à 15 % sa commission sur les revenus. Il y a quelques mois, c’était au tour de Google d’annoncer la même mesure qui sera effective au 1er juillet. Pris dans l’engrenage, c’est au tour d’Amazon d’annoncer un effort.

À la différence de ses concurrents, Amazon baisse sa commission à 20 %. Cependant, la société propose de reverser 10 % des revenus sous forme de bon d’achat pour AWS, sa suite de services dédiée au web. Une manœuvre intelligente qui permet à Amazon d’attirer de nouveaux clients sur ses services tout en se plaçant comme la plateforme la moins gourmande en commission.

Ce nouveau programme sera mis en place au dernier trimestre de cette année et concernera, comme pour Apple et Google, uniquement les développeurs générant moins d’un million de dollars annuels. Pour les autres, rien ne change pour le moment.

Epic Games à l’origine de la baisse

Alors que le système semblait fonctionner sans être remis en question, un désaccord entre Epic Games et le duo Apple/Google a mis le feu aux poudres. En août dernier, Fortnite avait été retiré des stores suite à la mise en place d’une astuce permettant à Epic Games de contourner la commission due.

S’en est suivi une plainte pour abus de position dominante et l’ouverture, début mai, d’un procès Epic Games/Apple. Les enjeux de ce procès dépassent largement le cas Fortnite. C’est en effet tout le système de rémunération des géants qui est remis en cause.

Sous la pression, Apple avait fini par opter pour la réduction de sa commission, mais uniquement pour les « petits » revenus. Une fois de plus, il s’agit d’une manœuvre intelligente qui permet de calmer le mécontentement des développeurs indépendants, réduisant l’envie de se joindre au combat d’Epic Games.

En suivant le mouvement d’Apple, Amazon et Google font d’une pierre deux coups, en donnant satisfaction au plus grand nombre sans se couper des plus grosses sources de revenus. Une solution qui ne convient bien évidemment pas à Tim Sweeney, le créateur d’Epic Games, mais qui le coupe de nombreux soutiens.

Il faudra donc attendre le verdict du procès, qui est attendu au plus tôt le 13 août 2021, pour en savoir plus sur l’avenir des commissions.

PlayStation mise sur le jeu mobile, vers des portages PS Vita, PS3 sur smartphone ?

Source : arstechnica