Accueil » Actualité » Arrête-moi si tu peux : Frank Abagnale Jr. raconte comment il est devenu officiellement avocat

Arrête-moi si tu peux : Frank Abagnale Jr. raconte comment il est devenu officiellement avocat

Pilote d’avion, médecin, mais aussi avocat, Frank Abagnale Junior a réussi à exercer plusieurs professions grâce à de faux documents. Mais l’escroc le plus célèbre de l’histoire a réellement passé l’examen du barreau, et obtenu son diplôme.

En 2002, Leonardo DiCaprio incarnait Frank Abagnale Junior, un imposteur connu pour avoir réussi à échapper au FBI pendant de longues années. Au cours de sa carrière d’escroc, il s’est fait passer pour un pilote de ligne de la Pan American World Airways, pour un pédiatre en Géorgie, mais aussi pour un avocat.

Leonardo DiCaprio dans le rôle de Frank Abagnale Junior dans Arrête-moi si tu peux
Leonardo DiCaprio dans le rôle de Frank Abagnale Junior dans Arrête-moi si tu peux – Crédit : DreamWorks

L’idée de devenir avocat lui est venue après qu’une collègue de la Pan Am étudiante à Harvard lui ai présenté un ami dans la profession. Cette nouvelle carrière d’Abagnale n’était pas une totale imposture, puisque ce dernier a bien obtenu son diplôme du barreau en Louisiane. Après deux premiers échecs, l’homme alors âgé de 19 ans seulement a étudié de manière acharnée pendant huit semaines seulement (et non deux semaines comme évoquées dans le film). Et ses efforts ont payé. Sa troisième tentative a été la bonne, Abagnale a officiellement obtenu son diplôme d’avocat. Il a néanmoins dû falsifier son diplôme de l’Université d’Harvard qui lui a permis d’accéder à l’examen.

Abagnale a travaillé huit mois dans un cabinet d’avocats

Frank Abagnale Junior raconte qu’à l’époque, les candidats étaient autorisés à tenter leur chance autant de fois qu’ils le souhaitaient. « Il s’agissait vraiment d’éliminer ce que vous aviez fait d’incorrect. », raconte l’imposteur. Son diplôme en poche, le jeune Abagnale a trouvé un emploi dans une cabinet d’avocat où il n’était néanmoins qu’un assistant légal. Il n’a donc jamais discuté d’une affaire de faux chèques devant un juge, tel que raconté dans le film de Spielberg.

L’escroc est tout de même resté dans ce poste pendant huit mois, jusqu’à ce qu’un autre employé commence à lui poser beaucoup de questions auxquelles il ne pouvait répondre. Abagnale a alors décidé de disparaître dans la nature, mais il fut arrêté en 1969 en France.

Après plusieurs années passées en prison dans de multiples pays et de nombreuses évasions, il fut libéré définitivement en 1974 après avoir convaincu le FBI de l’engager en tant que consultant spécialisé dans la fraude. Âgé aujourd’hui de 73 ans, Franck Abagnale Junior vit une vie paisible dans l’Oklahoma et collabore toujours avec les autorités fédérales américaines. Il donne des conférences à la FBI Academy.