Accueil » Actualité » Avatar 2 : l’incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film

Avatar 2 : l’incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film

Depuis le premier Avatar, la technologie a évolué. James Cameron en a profité et le trailer de cette suite dévoile un photoréalisme incroyable et plus précisément au niveau de l’eau.

Image 1 : Avatar 2 : l'incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film
Avatar a bien évolué techniquement – Crédit : 20th Century Studios

Doctor Strange 2 bat son plein au cinéma dans lequel apparaissent les Illuminati. Mais si vous restez jusqu’à la fin, vous pourrez découvrir les premières images d’Avatar 2 de James Cameron. Les meilleures conditions pour préparer la venue prochaine du long-métrage plus de 10 ans après le premier opus, vraie révolution technique. Et aujourd’hui, ce trailer se retrouve en ligne pour le plus grand bonheur des fans. Mais que nous prépare ce second opus en comparaison avec Avatar ?

Quelles différence entre Avatar 2 et le premier film en dix ans ?

En 2009 sortent Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, X-Men Origins : Wolverine ou encore Star Trek. Et plus de dix ans plus tard, force est de constater que les effets spéciaux de ces productions prennent un coup de vieux en comparaison avec Avatar. James Cameron, auteur acclamé pour ses blockbusters, marque durablement l’histoire du Septième art. Qu’on aime ou pas le film, beaucoup considèrent qu’il s’agit d’une pierre angulaire du cinéma. Mais où en est l’évolution technique en comparaison avec Avatar 2 ? Une vidéo nous présente le comparatif entre Avatar et sa suite.

Au niveau des textures, la peau apparaît encore plus détaillée pour les Na’vis, peuple de Pandora. On aperçoit des lumières encore plus réalistes pour une mise en scène incroyable. Mais le plus impressionnant reste l’eau, 100% photoréaliste. Car pendant le tournage, James Cameron a utilisé une technologie inédite.

Image 2 : Avatar 2 : l'incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film
Image 3 : Avatar 2 : l'incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film
Image 4 : Avatar 2 : l'incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film

EW a mis en ligne des images des coulisses d’Avatar 2 en décembre dernier. On découvre l’équipe en train de filmer sous l’eau avec la motion capture. Si à l’origine, cette technologie n’était pas conçue pour fonctionner sous l’eau, James Cameron et ses équipes ont dû l’améliorer. Des combinaisons et des caméras ont été conçues pour enregistrer avec précision les performances des artistes dans un réservoir de 900 000 gallons d’eau. Si le cinéaste envisageait de tourner le film sans se mouiller, le rendu n’était pas assez réel. Résultat ? Le trailer fait découvrir un rendu assez incroyable, une avancée majeure pour le Septième art comme avec le premier long-métrage. En comparaison avec d’autres blockbusters récents, la différence se fait sentir.
Bref, Avatar : La Voie de l’eau porte bien son nom.

Vous l’aurez compris, entre Avatar et sa suite, la différence se situe au niveau d’une lumière mieux gérée et de textures plus fines offrant un résultat photoréaliste. Mais le gros point fort reste l’eau, le cœur de l’expérience. On espère tous que la qualité se fera sentir avec les lunettes 3D sur le nez et l’impression que les étendues aquatiques se trouvent devant nous.

Des technologies bientôt chez… Marvel ?

Image 5 : Avatar 2 : l'incroyable évolution des effets spéciaux depuis le premier film
Avatar 2, une révolution technique pour Disney ? – Crédit : 20th Century Studios

Si vous avez manqué un épisode, 20th Century Studios appartient désormais à Disney. La maison-mère d’Avatar pourrait être tentée d’utiliser ses technologies pour en faire profiter ses productions comme celles du Marvel Cinematic Universe. Rappelons que l’univers de James Cameron repose beaucoup sur la 3D en salle. Récemment, le patron de Marvel Studios, Kevin Feige, a parlé de son utilisation pour les futurs films Marvel comme le rapporte le Hollywood Reporter.

Précisons qu’aux USA, des films du Marvel Cinematic Universe profitent de la 3D. Mais contrairement à Avatar, il s’agit d’une technologie appliquée en post-production. Ces projets n’ont pas été pensés pour en bénéficier à l’origine. D’où un rendu bien moins bon. Avec une 3D pensée dès le départ, Disney a une grosse arme entre ses mains.