Accueil » Actualité » Ça, chapitre 2 : pourquoi le clown de Stephen King ne fait plus peur aux critiques ?

Ça, chapitre 2 : pourquoi le clown de Stephen King ne fait plus peur aux critiques ?

C’est la sortie cinéma de la semaine. Et la suite très attendue d’un premier film d’horreur jugé réussi. Pourtant, Ça 2 ne parvient pas à retrouver son public et se termine comme une mauvaise blague.

Ca Chapitre 2 critique Stephen King

Stephen King est maudit.Les adaptations ciné ou TV des plus grands romans du Maître de l’Horreur sont souvent des flops. Nous vous listions d’ailleurs récemment le classement de ces dernières, du nanar fini au film culte. A en lire l’unanimité des critiques, Ça Chapitre 2 se positionne plus près du premier.

>> Les pires et les meilleures adaptations cinéma des romans de Stephen King

Mais de quoi ça parle ?

Bill le Bègue, Bev, Ben, Richie, Stan, Eddie et Mike sont les rebuts de leur collège, à Derry dans le Maine. Membres de l’autoproclamé « Club des ratés », leur réputation va cependant passer au second plan pendant l’été 1989. Saison pendant laquelle ils vont affronter un clown diabolique, Grippe-Sou, manifestation de leurs pires cauchemars.

Le chapitre 2 prend place 27 ans plus tard. Désormais adultes, nos amis ne se sont jamais remis de cet épisode traumatisant. Ils devront pourtant se confronter une dernière fois à leur ennemi commun. Y survivront-ils tous ?

C’est avec qui ?

Le premier film reposait sur des jeunes révélations du petit comme du grand écran. Citons Finn Wolfhard découvert dans Stranger Things, Jack Dylan Grazer dans Shazam, Wyatt Oleff qui interprète Peter Quill enfant dans Les Gardiens de la Galaxie.

Le second a plutôt misé sur des personnalités bancables à l’instar de James McAvoy (alias Charles Xavier des X-Men), Jessica Chastain (vu également dans X-Men :Dark Phoenix) ou Bill Hadder (de la série HBO Barry). On retrouve également l’acteur géant Bill Skarsgard, grimé en clown sur l’ensemble des deux chapitres.

Pourquoi vous pouvez économiser une place de cinéma (au moins) ?

Nous avions déjà émis quelques réserves lors de la sortie de Ça, Chapitre 1 en 2017. Le film d’Andrés Muschietti bénéficie d’une réalisation énervée et d’un casting impliqué. Assurant ainsi le meilleur démarrage de tous les temps pour un film d’horreur. Toutefois, son personnage principal – Grippe-Sou – ne convainc jamais contrairement au monstre du roman. Et même à celui du téléfilm de 1990, Il est revenu, qui a insufflé la peur des clowns à la totalité de la Génération Y.

La suite semble être du même acabit. Libération déplore ainsi « une enfilade de saynètes horrifiques en numérique » avec « des créatures vues et revues ».Pour Le Figaro, la faute incombe d’abord à la durée du film : « en étirant les gags sur 2h50, le clown ne met pas toutes les chances de son côté ».N’en reste pas moins un divertissement – plus qu’une fiction d’épouvante – qui se laisse apprécier selon CinemaTeaser : « Ça 2 perd en charme et en efficacité ce qu’il gagne en spectacle ».

Prendrez-vous le risque de faire mentir ces critiques en allant vous enfermer dans les salles obscures cette semaine ?