Accueil » Actualité » Il y a 4,6 milliards d’années, cette météorite a assisté à la naissance du Système solaire

Il y a 4,6 milliards d’années, cette météorite a assisté à la naissance du Système solaire

Une météorite nommée Acfer 094 et trouvée en Algérie en 1990 est tellement ancienne qu’elle a été témoin de la naissance de notre Système solaire. Les chercheurs qualifient cette météorite vieille de plus de 4,5 milliards d’années de « capsule temporelle ».

Les météorites trouvées à la surface de la Terre jouent un rôle crucial dans notre compréhension de l’Espace et de la formation de notre Système solaire. Il y a quelques mois, les chercheurs ont expliqué qu’une météorite extrêmement rare tombée au Royaume-Uni pourrait expliquer l’apparition de la vie. Cette fois-ci, il s’agit d’une météorite découverte en Algérie en 1990. Pesant seulement 85 grammes, ce fragment de roche nommé Acfer 094 est plutôt extraordinaire.

Westerlund 2 de la Voie Lactée contient de nombreuses étoiles massives
Westerlund 2 de la Voie Lactée contient de nombreuses étoiles massives – Crédits : NASA / ESA

Ce qui rend Acfer 094 aussi unique par rapport aux autres météorites est sa composition. Les astéroïdes se sont généralement formés de manière chaotique. Néanmoins, l’astéroïde d’où provient la météorite est resté indemne pendant 4,6 milliards d’années. Cela signifie que la météorite a assisté à la naissance de notre Système solaire. D’ailleurs, des scientifiques ont récemment observé l’objet le plus éloigné du Système solaire. Il est 132 fois plus loin du Soleil que la Terre.

La lumière d’étoiles est aussi à l’origine du Système solaire

L’étude a été dirigée par l’astrophysicien Lionel Vacher de l’université Washington de Saint-Louis. Elle a été publiée dans le journal Geochimica et Cosmochimica Acta. Dans l’étude, l’un des co-auteurs, Ryan Ogliore, explique que : « nous savions que nous étions nés de la poussière d’étoiles : c’est-à-dire que la poussière créée par d’autres étoiles dans notre voisinage galactique faisait partie des éléments constitutifs du Système solaire ». Il a ajouté que « cette étude a montré que la lumière d’étoiles avait également un effet profond sur nos origines ».

En effet, Acfer 094 est une véritable capsule temporelle pour les chercheurs. C’est la seule météorite que nous connaissons à ce jour qui contient ce qu’on appelle de la symplectite cosmique. Il s’agit d’un mélange d’oxyde de fer et de sulfure de fer avec des isotopes d’oxygène extrêmement lourds. Cette découverte a permis de confirmer que les premiers rayonnements ultraviolets dans le Système solaire ne venaient pas du Soleil. En effet, notre étoile contient 6% de plus d’isotopes d’oxygène léger que tout ce qui orbite autour d’elle. Ainsi, le rayonnement ultraviolet provenait probablement d’une étoile massive morte depuis longtemps, et non du Soleil.

La météorite Acfer 094 est unique sur Terre

Lionel Vacher a expliqué dans une interview accordée à SYFY WIRE que : « Acfer 094 est une météorite très intéressante et unique. C’est l’une des météorites les plus primitives que nous ayons dans notre collection car sa minéralogie et sa composition chimique nous indiquent que cette météorite n’a pas été modifiée de manière significative après son accrétion par des processus astéroïdes secondaires ».

Enfin, cette étude a permis de démontrer que notre Système solaire était suffisamment proche d’étoiles massives à sa naissance pour avoir été affecté par leur lumière. Lionel Vacher a conclu que : « heureusement pour nous, le Soleil ne s’est pas formé trop près de ces étoiles massives, sinon nous ne serions pas là pour en parler ».

Source : SYFY