Copilot : l’étrange rétropédalage de Microsoft sur les PC Copilot+

Copilot est censé être au cœur de l’expérience des nouveaux PC Copilot+. Microsoft vient pourtant de prendre des décisions étonnantes. L’agent conversationnel prend désormais la forme d’une Progressive Web App, empêchant les utilisateurs d’interagir avec les paramètres de l’OS.

PC Copilot+ surface microsoft
© Tom’s Guide

Microsoft a mis l’intelligence artificielle au cœur de ses nouveaux PC Surface. Plusieurs fonctionnalités d’IA sont assurées en local par le NPU comme l’outil de mémoire photographique Recall, la traduction en temps réel des conversations ou l’assistant créatif pour la génération d’images. C’est toutefois au niveau du chatbot Copilot que le bât blesse. Ce qui est le comble pour une gamme qui signe au nom de… Copilot+.

Premièrement, le robot conversationnel ne se déploie plus dans un volet latéral depuis la barre des tâches. Il prend désormais la forme d’une Progressive Web App classique épinglée sur la barre des tâches. “Cela permet aux utilisateurs de bénéficier des avantages d’une expérience d’application traditionnelle, notamment la possibilité de redimensionner, de déplacer et d’afficher la fenêtre”, se justifie Microsoft sur un post de blog. Et d’assurer que cela faisait partie des doléances des bêta-testeurs.

A lire > Les PC Copilot+ promettent de meilleures performances en jeu, mais il y a un hic

Copilot ne peut plus interagir avec les paramètres de Windows 11

Problème, vous ne pouvez plus utiliser Copilot pour contrôler les paramètres de Windows 11. C’était pourtant l’une des raisons d’être de la version native du chatbot. Qui plus est, le fameux raccourci Win+C ne permet plus d’ouvrir l’agent conversationnel. Pour ce faire, vous pouvez actionner la nouvelle touche Copilot du clavier.

Il serait toutefois intéressant que cette dernière offre d’autres possibilités lorsqu’on la combine avec d’autres touches (sur le modèle de la touche Windows). Des raccourcis vers des fonctionnalités d’IA seraient notamment bienvenus. Le simple fait de pouvoir lancer Copilot me semble en effet limité, d’autant que l’application est facilement accessible sur la barre des tâches.

Quoi qu’il en soit, Microsoft affirme qu’il pourra “développer et optimiser de manière plus agile” l’expérience Copilot grâce à ces changements. On peut donc espérer que celle-ci s’améliore au fil du temps. En attendant, n’hésitez pas à consulter notre guide pour savoir comment écrire les prompts les plus efficaces sur l’agent conversationnel du géant de Redmond.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !