Accueil » Actualité » Des archéologues découvrent un jeu de société vieux de 4 000 ans à Oman

Des archéologues découvrent un jeu de société vieux de 4 000 ans à Oman

Une trouvaille exceptionnelle. À Oman, des archéologues ont découvert un jeu de société vieux de 4 000 ans. L’équipe a également mis au jour les vestiges de plusieurs grandes tours de pierre datant de l’âge du bronze.

Plateau de jeu 4000 ans
Le plateau de jeu en pierre découvert © J.Sliwa, PCMA UW

En exhumant les vestiges d’un habitat de l’âge de bronze dans la vallée de Qumayrah au nord d’Oman, des archéologues ont découvert un artefact rare : un jeu de société en pierre, datant d’environ 4 000 ans. L’objet comporte des marquages ​​en forme de grille (indiquant éventuellement des champs) avec une douzaine de creux. Il a été trouvé sur un site près du village d’Ayn Bani Saidah, en même temps que plusieurs structures, dont d’étonnantes tours.

Les fouilles font partie d’un vaste projet en cours visant à étudier la vallée de Qumayrah ; elles découlent d’une collaboration entre Sultan al Bakri, le directeur général des antiquités au ministère du Patrimoine et du Tourisme d’Oman, et le Pr. Piotr Bieliński, du Centre polonais d’archéologie méditerranéenne de l’Université de Varsovie.

À lire : Une ancienne cité romaine cartographiée dans son intégralité grâce à un radar géologique

Une pierre comme une autre ?

Pendant leurs recherches, les archéologues ont découvert les restes de quatre tours : trois rondes, et une angulaire, de plus de 20 mètres de diamètre, enfouie sous la surface. Si la fonction exacte de ces tours reste encore inconnue, c’est surtout l’un des artefacts découverts en leur sein qui fait parler de lui.

Si l’on pourrait croire qu’il s’agit d’une simple pierre, la position de ses nombreux trous à sa surface porte à croire qu’il s’agit en réalité d’un véritable jeu de société, vieux de 4 000 ans. « De telles découvertes sont rares, mais des exemples sont connus dans une région qui s’étend de l’Inde à la Mésopotamie en passant par la Méditerranée orientale » explique le Pr. Bieliński dans un communiqué de presse.

À lire : Un étui à bougie de 500 ans découvert dans un glacier en Norvège

La région est l’une des régions les moins étudiées du pays, mais les découvertes archéologiques jusqu’à présent indiquent que la vallée de Qumayrah faisait probablement partie d’une route commerciale majeure entre plusieurs villes arabes.

Cette étonnante découverte démontre également l’importance de ces fouilles. « L’abondance de traces de sites démontre que cette vallée était un endroit important de la préhistoire d’Oman » ajoute le professeur. L’équipe a pour idée de poursuivre les excavations dans le but de trouver d’autres vestiges de la culture d’Umm an-Nar.

Source : CP // Centre polonais d’archéologie méditerranéenne de l’Université de Varsovie