Accueil » Actualité » Des panneaux solaires dans l’Espace pour lutter contre le réchauffement climatique

Des panneaux solaires dans l’Espace pour lutter contre le réchauffement climatique

Et si la solution venait de l’Espace ? Alors que notre planète a connu en 2022 l’année la plus chaude de son histoire, que les problèmes énergétiques empêchent un approvisionnement fiable en électricité et que les problèmes géopolitiques font exploser le prix de l’énergie, ne serait-il pas venu le moment de songer réellement à produire notre électricité dans l’Espace ?

C’est le pari fou de l’entreprise américaine CalTech qui a lancé cette semaine son premier prototype test dans l’Espace. Forte de ses centaines de millions de dollars d’investissements, la firme spécialisée dans le secteur aérospatial a ainsi envoyé dans l’Espace un premier satellite composé de 32 cellules photovoltaïques différentes. Cette voile solaire devrait permettre aux scientifiques d’étudier quels matériaux et quels types de panneaux solaires sont les plus appropriés et efficaces pour la production d’énergie solaire.

Panneaux solaires
Un premier test pour le déploiement de centrales photovoltaïques dans l’Espace © Pixabay

Grande première mondiale, cette expérience est prometteuse. Cette voile solaire est née d’un constat simple. L’Espace permettrait potentiellement la production d’une énergie solaire quasi-permanente étant donné que la nuit telle que nous la connaissons sur Terre n’existe pas. Des ajustements techniques et directionnels permettraient en effet de produire à n’importe quelle heure, en continu.

Une voile solaire indispensable pour lutter contre le réchauffement incontrôlable de notre planète

Si cette nouvelle ne révolutionnera sans doute pas la lutte contre le réchauffement climatique dans les prochaines années, elle constitue cependant une première étape importante arrivant à point nommé. En effet, l’année 2022 a été de loin l’année durant laquelle le plus de personnes et d’écosystèmes ont été affectés par le dérèglement climatique de notre planète. Avec une température moyenne égale à 14,5°C, cette année a ainsi été plus chaude de 0,4°C par rapport à l’année 2020 (ancienne année record en termes de températures). 

Parmi les conséquences de ces changements climatiques, la canicule de cet été a notamment provoqué la mort de 10 000 personnes en France. Au mois de juillet, ce sont des feux incontrôlables qui ont marqué notre territoire, et notamment la Gironde. Plus de 62 000 hectares de forêts sont partis en fumée, détruisant ainsi les millions d’animaux et d’insectes peuplant ces écosystèmes. La sécheresse liée à ces températures a également provoqué de nombreux défauts d’approvisionnement en eau dans certaines régions de notre pays. Sans même aborder les conséquences dramatiques à l’échelle globale du réchauffement de notre planète, force est de constater que le dérèglement climatique affecte déjà notre quotidien.  

Source : forbes.com