Accueil » Actualité » Des scientifiques recherchent un passage vers une 5ème dimension, qui pourrait expliquer la nature de la matière noire

Des scientifiques recherchent un passage vers une 5ème dimension, qui pourrait expliquer la nature de la matière noire

Ce « portail » mènerait vers une cinquième dimension invisible aux humains, où se rencontreraient gravitation et électromagnétisme.

De combien de dimensions est constitué notre Univers ? La perception humaine nous amène à penser que nous évoluons dans un environnement à 4 dimensions. Précisément, trois dimensions d’espace et une dimension de temps. La communauté scientifique n’est pas nécessairement d’accord sur ce point. Quand certaines théories se basent effectivement sur quatre dimensions, d’autres, comme la théorie des cordes, vont jusqu’à imaginer un Univers à 10, 11, voire même 26 dimensions. Aujourd’hui une équipe de chercheurs de l’université de Mayence est à la recherche d’une cinquième dimension. Selon leurs hypothèses, la découverte de celle-ci pourrait expliquer la nature de la matière noire.

Crédit : Pixabay
Crédit : Pixabay

La cinquième dimension, possible clé vers la compréhension de la matière noire

Javier Castellano, Adrián Carmona et Matthias Neubert mènent la chasse à cette cinquième dimension. Ils sont à la recherche « d’une particule hypothétique qui peut agir comme un portail vers une cinquième dimension invisible qui réunit les royaumes cosmiques de la lumière et de l’obscurité ». Rien que ça.

La découverte de cette hypothétique cinquième dimension permettrait de répondre à de nombreuses questions. Le physicien suédois Oskar Klein déclare que « la cinquième dimension est invisible pour les humains, là où la force gravitationnelle et l’électromagnétisme se rencontrent ». Grâce à ce « portail », les scientifiques pourraient être en mesure de découvrir la nature de la matière noire. Celle-ci représente l’un des plus grands mystères actuels de notre Univers. Cette possibilité pourrait permettre des avancées spectaculaires à la fois d’un point de vue scientifique et dans la compréhension de l’Univers.

D’après l’équipe scientifique, la matière noire pourrait « être transférée depuis la cinquième dimension à travers des portails, créant des reliques de matière noire et de la matière noire fermionique à travers la cinquième dimension ». En réalité, la matière noire pose un problème de taille aux scientifiques. On ne sait pas où elle est, ni ce qu’elle est. Seule son existence est généralement admise par les scientifiques. Ainsi, d’après l’équipe, « nous savons qu’il n’y a pas de candidat viable dans le modèle standard de la physique, donc ce fait demande la présence d’une nouvelle physique ».

La cinquième dimension, une possibilité déjà théorisée en physique par le modèle Randall-Sundrum

En réalité, l’existence d’une hypothétique cinquième dimension invisible a déjà été théorisée par le modèle de Randall-Sundrum en 1999. En essayant de simplifier au maximum, cette théorie suggère que nous vivons dans un Univers à cinq dimensions. La cinquième serait invisible, et constituée de particules qui pourraient interagir avec les quatre autres, les gravitons.

Imaginons les dimensions de notre Univers étant comme les plis d’un rideau de douche, que les scientifiques appellent « branes ». Selon cette théorie, nous serions des gouttes d’eau qui se déplaceraient en ligne droite d’un point à l’autre sur une brane. Sans jamais avoir conscience d’une autre brane, ni pouvoir l’apercevoir. En parallèle, des particules hypothétiques, les gravitons, se trouveraient sur une autre brane. Ces gravitons seraient capables d’interagir partiellement avec notre brane, et seraient responsables des forces gravitationnelles. Ceci expliquerait notamment pourquoi la force gravitationnelle est plus faible que la force électromagnétique. Elle serait simplement partiellement en interaction avec notre brane. Évidemment, personne n’a pour l’instant découvert de graviton pour confirmer cette théorie.

Espace : Hubble découvre un halo de matière noire très important autour d’une galaxie ancestrale

Source : movieweb.com