Accueil » Actualité » Sur cette nouvelle exoplanète, une année dure 8 heures

Sur cette nouvelle exoplanète, une année dure 8 heures

Les scientifiques ont découvert une exoplanète un peu particulière qu’ils ont qualifiée de planète « poids plume ». Sa masse fait la moitié de celle de la Terre. Encore plus surprenant, une année sur cette planète ne dure pas 365 jours, mais seulement 8 heures.

Après avoir détecté une exoplanète dans une autre galaxie en observant les rayons X, les scientifiques ont maintenant découvert une petite exoplanète « très légère » un peu particulière. Pour rappel, une exoplanète est une planète qui se situe en dehors du système solaire. La masse de la nouvelle exoplanète GJ 367b fait la moitié de celle de la Terre. De plus, une année sur cette planète dure seulement 8 heures et non 365 jours.

Illustration de l'exoplanète GJ 367b
Illustration de l’exoplanète GJ 367b – Crédit : SPP 1992 (Patricia Klein)

D’après les scientifiques, GJ 367b n’est pas une planète gazeuse comme Jupiter ou Saturne, mais une planète rocheuse. L’astronome Kristine Lam du Centre aérospatial allemand (DLR) a expliqué que : « elle semble avoir des similitudes avec Mercure. Cela la place parmi les planètes telluriques de la taille de la Terre et nous fait avancer la recherche d’une ‘deuxième Terre’ ».

À lire aussi > La plus jeune planète jamais observée a été photographiée au télescope

GJ 367b est l’une des exoplanètes les plus légères découvertes à ce jour

Dans leur étude publiée dans la revue Science, les scientifiques qualifient l’exoplanète GJ 367b de planète « poids plume ». Ainsi, GJ 367b fait partie des exoplanètes les plus légères jamais découvertes sur les près de 5 000 recensées. Elle se trouve à 31 années-lumière de la Terre et elle est un peu plus grosse que Mars en diamètre.

Les scientifiques ont découvert cette exoplanète avec le télescope Transiting Exoplanet Survey Satellite (TESS) de la NASA. Ils se sont servis de la méthode du transit pour la détecter. Cette méthode consiste à détecter une planète quand elle passe entre nous et son étoile puisque la lumière de celle-ci diminue. En ce qui concerne GJ 367b, elle est en orbite autour d’une étoile naine rouge.

Enfin, l’année de 8 heures de cette planète signifie que son orbite est très proche de son étoile. Par conséquent, GJ 367b subit de fortes radiations en continu avec des températures extrêmes à sa surface. D’après le DLR, « la découverte démontre qu’il est possible de déterminer avec précision les propriétés des exoplanètes les plus petites et les moins massives. De telles études fournissent une clé pour comprendre comment les planètes terrestres se forment et évoluent ».

À lire aussi > Espace : des exoplanètes cachées détectées grâce à leurs signaux radio

Source : CNET