Accueil » Actualité » Si la Lune était plus proche de la Terre, que se passerait-il ?

Si la Lune était plus proche de la Terre, que se passerait-il ?

Que se passerait-il si la lune était deux fois plus proche de la Terre ? Une question que l’Université américaine du Maine a tenté d’élucider. En plus d’effets sur les marées, un rapprochement de la lune aurait des conséquences chaotiques.

Neil Comins est un astronome américain travaillant à l’Université du Maine aux États-Unis. Habitué aux questions fantaisistes concernant la lune, il a déjà publié plusieurs ouvrages à ce sujet. Aujourd’hui, plutôt que de se demander ce qu’il se passerait si la Lune n’existait pas, comme dans son dernier livre, Neil Comins explique les conséquences d’un rapprochement de la Lune par rapport à la Terre. Alors, que ce passerait-il ?

Image de la lune - Crédit : Kym MacKinnon / Unsplash
Image de la Lune – Crédit : Kym MacKinnon / Unsplash

Beaucoup de monde le sait, la Lune est responsable des marées hautes et basses de nos océans. De par son attraction gravitationnelle sur les océans terrestres, un rapprochement de la Lune aurait de sérieuses conséquences sur les marées. Neil Comins explique ainsi au média Livescience que « si la Lune se trouvait à la moitié de la distance qui la sépare de la Terre, les marées seraient huit fois plus importantes »

Évidemment, des marées huit fois plus importantes ne sont pas sans effets sur les habitants de la Terre. « Certaines îles seraient complètement sous l’eau pendant une grande partie de la journée, et les côtes peuplées deviendraient probablement inhabitables à cause des marées hautes », précise Neil Comins.

Une Lune plus proche agit sur bien plus que des marées

En plus de marées plus importantes, un rapprochement de la Lune par rapport à la Terre aurait des conséquences sur la rotation de la planète. Pire encore, cette dernière pourrait même ralentir. En effet, l’attraction gravitationnelle de la Lune sur les océans terrestre ferait que la friction entre le fond de l’océan et l’eau serait responsable d’un ralentissement de la rotation de la Terre. À noter que la Terre ralentit déjà d’un millième de seconde par siècle, mais qu’un rapprochement de la Lune ralentirait la rotation encore plus. Conséquence ? Des journées et des nuits plus longues.

Une simple réduction de moitié de la distance Terre-Lune aurait donc des conséquences chaotiques. Évidemment, ce scénario est purement hypothétique et pourrait sortir d’un film de science-fiction. Neil Comins termine son explication en précisant que des vagues d’énergies seraient à prévoir sur la Terre en raison de l’augmentation de la force gravitationnelle de la Lune. En clair, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques augmenteraient significativement.

Enfin, si l’Homme venait à survivre à ces tremblements de terre et autres inondations dues à l’augmentation des marées, les habitants de la Terre profiteraient certainement d’éclipses solaires plus fréquentes. « Comme la Lune couvrirait une plus grande partie du ciel, elle aurait plus de chances de passer devant le soleil de notre point de vue. », explique finalement Neil Comins.

Source : Livescience