Accueil » Actualité » Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Le Cloud Gaming semble être la prochaine étape du jeu vidéo. Avec son service GeForce Now qui sort enfin du statut de bêta, NVIDIA est bel et bien décidé à se tailler une part de lion de ce marché balbutiant.

Disponible depuis de nombreux mois en version bêta et en accès fermé (sauf pour les possesseurs d’une Shield qui pouvaient d’office en profiter), GeForce Now est désormais ouvert au grand public, après avoir été testé par près de 300 000 personnes dans 30 pays différents, représentant plus de 70 millions d’heures de jeu cumulées. L’offre de cloud gaming de NVIDIA s’attaque frontalement aux offres concurrentes, notamment Google Stadia.

Image 1 : Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Google Stadia, GeForce Now, Microsoft xCloud, etc. : quelle offre de Cloud Gaming choisir ?


Image 2 : Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

GeForce Now

NVIDIA

ON AIME
✅ Le nombre de jeux jouables (plusieurs centaines)
✅ Le nombre de plateformes compatibles
✅ Les performances du service
✅ Les trois mois gratuits
✅ Le RTX (sur l’offre payante)
✅ Pas d’engagement

ON N’AIME PAS
❌ Durée maximale de session de 1 heure (sur l’offre gratuite)
❌ Le système de file d’attente (sur l’offre gratuite)
❌ Les étapes parfois nombreuses pour lancer un jeu via les launchers (Steam, EPIC, …)
❌ Impossible de lier son compte Steam/UPlay/etc… pour directement voir les jeux compatibles


JEUX COMPRIS DANS L’OFFRE

Non


ENGAGEMENT


Non


MATÉRIEL/PLATEFORMES COMPATIBLES


Windows, macOS, Shield, Android, TV
Chromebook (à venir)


CONNEXION INTERNET


10 Mbps minimum
50 Mbps recommandé


FLUX VIDEO


1080p @60IPS


GeForce Now : gratuit, ou à 5,49 euros par mois

Le marché du Cloud Gaming en est encore à ses balbutiements, et l’un des critères décisifs pour départager les différentes offres va forcément être le prix. Là où Google Stadia va proposer une offre gratuite (Stadia Base) et une offre payante (Stadia Pro) à 9,99 euros par mois, GeForce Now est également disponible en deux versions : une première elle aussi gratuite et une seconde, à seulement 5,49 euros par mois.

Image 3 : Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Attention, ce tarif spécial « Founders » (sans engagement) est limité dans le temps et n’est valable que pendant 1 an. Mais il s’accompagne de 90 jours d’utilisation offerts. L’offre Founders permet également de bénéficier d’un accès prioritaire à la plateforme (alors qu’un système de file d’attente est mis en place pour l’offre gratuite, ce qui laisse présager d’un certain délai d’attente lors des périodes de forte affluence).

Stadia : prise en main du cloud gaming de Google, faut-il s’y abonner ?

Les offres de Google et de NVIDIA diffèrent tout de même sur certains points. Ainsi, Google Stadia ne semble pas souffrir d’une limite de durée de session, là où GeForce Now est limité à des sessions de 1 heure pour la version gratuite, et à 6 heures pour la version payante. Dans tous les cas, il faudra posséder ses propres jeux : GeForce Now n’est livré avec aucun jeu payant. Attention également, si le service est compatible avec de très nombreux jeux, il nous est arrivé de tomber sur quelques titres incompatibles. Il est alors tout simplement impossible de les lancer.

Image 4 : Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Le RTX (ray-tracing) est un autre argument en faveur de l’offre payante de GeForce Now : Google ne communique pas à ce sujet, ce qui laisse supposer que cette technologie n’est pas prise en charge sur Stadia alors qu’elle l’est sur l’offre payante de NVIDIA. L’offre gratuite de GeForce Now en est en revanche dépourvue.

Côté définition, toutes les offres supportent le Full HD en 60 ips, et seule l’offre Google Stadia payante propose du 4K au maximum. Mais attention, dans la majorité des cas, il ne s’agira que d’upscaling et pas de 4K natif. Notons toutefois que techniquement, rien n’empêche NVIDIA de proposer lui aussi du 4K. Peut-être avec une prochaine offre ?

NVIDIA GeForce Now : quelles plateformes compatibles ?

Un des autres avantages de GeForce Now est sa compatibilité avec de nombreuses plateformes, dès son lancement. Il est en effet possible d’accéder au service de Cloud Gaming de NVIDIA à partir de n’importe quel PC sous Windows, mais également à partir d’un Mac, d’un smartphone ou d’une tablette Android, d’une Shield ou d’une Smart TV. Les Chromebooks devraient eux aussi prochainement être compatibles avec le service. Au total, ce sont des milliards d’appareils sur lesquels il devient possible de jouer avec GeForce Now.

Image 5 : Avec GeForce Now, NVIDIA taquine Google Stadia sur le marché du Cloud Gaming

Nous avons pu réaliser quelques essais de GeForce Now sur une ligne VDSL 50/8 Mbps. Les performances semblent au rendez-vous, que ce soit au niveau de la qualité (quelques artefacts visuels causés par la compression vidéo subsitent tout de même) ou de la latence, même si quelques alertes de « Connexion instable » apparaissent de manière sporadique.

Reste à savoir si ces bonnes impressions perdureront quand le service de NVIDIA montera en charge, avec l’arrivée de millions de joueurs sur GeForce Now. Mais après tout, avec l’existence d’une offre gratuite, pourquoi ne pas tester par vous même ce service de Cloud Gaming ?