Accueil » Actualité » Gladiator : pourquoi Ridley Scott a-t-il tué Maximus ? Ce qu’on aurait dû voir à l’origine

Gladiator : pourquoi Ridley Scott a-t-il tué Maximus ? Ce qu’on aurait dû voir à l’origine

Dans Gladiator, Maximus devait initialement rester en vie après avoir accompli sa destinée. Un choix scénaristique qui a finalement été abandonné par Ridley Scott. Voici pourquoi.

Image 1 : Gladiator : pourquoi Ridley Scott a-t-il tué Maximus ? Ce qu'on aurait dû voir à l'origine
Russell Crowe dévoile pourquoi la mort de Maximus était logique – Crédit : Dreamworks Pictures – Universal Pictures

Ce film mythique est apprécié autant pour ses combats épiques que pour sa teneur dramatique. Tant et si bien que l’officialisation de la suite de Gladiator a provoqué une grande vague d’enthousiasme. Certains estiment toutefois que cette entreprise est vouée à l’échec, le film sorti en 2000 se suffisant à lui-même. Pour vous rafraîchir la mémoire, toute l’histoire de Gladiator est construite autour du désir de vengeance du général Maximus.

Celui-ci n’a pas pu empêcher l’assassinat de son fils et de sa femme commandité par Commode, fraîchement désigné empereur après avoir étouffé son père Marc Aurèle. Ce dernier souhaitait léguer le pouvoir au général, ce qui avait rendu son fils fou de jalousie. Après la mort des siens, Maximus devient gladiateur et finit par affronter Commode dans l’arène. Il parvient à l’assassiner mais meurt dans la foulée, rejoignant sa femme et son fils dans l’au-delà. Une fin déchirante mais logique puisqu’elle permet de refermer l’arc du personnage principal.

Lire aussi : Gladiator 2 : Chris Hemsworth s’offre le rôle principal et co-produit le film

Gladiator : rien ne retenait Maximus ici-bas après avoir éliminé Commode

Dans le scénario initial, Maximus restait en vie après avoir réussi à se venger. Mais Ridley Scott a estimé que le héros ne pouvait pas vivre après avoir atteint son objectif ultime. Le général déchu n’a pas d’ambition politique et n’aspire pas spécialement à redevenir libre, se souciant exclusivement de son désir de vengeance. Une fois chose faite, il n’a plus de raison d’être. Il souhaitait seulement retrouver sa famille et la mort lui accorde cette satisfaction.

Sa victoire aurait ainsi été beaucoup plus terne s’il avait survécu, une vie de chagrin et de solitude se dessinant pour lui. Interrogé par Empire, Russell Crowe raconte le contexte de ce revirement scénaristique : « Je me souviens que Ridley était venu me voir sur le plateau en me disant : ‘Écoute, je ne vois pas comment ton personnage peut vivre. Celui-ci a en ligne de mire un acte de pure vengeance pour sa femme et son enfant, et, une fois qu’il a accompli cela, que fait-il ?’ Et ma blague était de dire : ‘Ouais, que fait Maximus ? Est-ce qu’il finit par diriger une putain de pizzeria près du Colisée ?’ Il a un objectif singulier, qui est celui de retrouver sa femme dans l’au-delà et de s’excuser de ne pas avoir été là pour elle. Et c’est tout. »

La double mort Comode/Maximus apparaît ainsi comme un dénouement pertinent. Mais celui-ci rend la réalisation d’une suite épineuse. L’hypothèse d’un retour à la vie pour Maximus a été pendant un temps envisagé mais l’idée, trop saugrenue, a visiblement été abandonnée. C’est Lucius, le rejeton de Lucilla, qui pourrait être le personnage principal de la suite de Gladiator.

Source : Empire