Accueil » Actualité » Google rachète Fitbit et s’engage à faire données à part

Google rachète Fitbit et s’engage à faire données à part

Google vient d’officialiser son acquisition de Fitbit, le spécialiste américain des moniteurs d’activité physique, des montres et objets connectés. Pour cela, Google a dû s’engager à respecter les données personnelles des utilisateurs de Fitbit.

L’acquisition de Fitbit par Google pour 2,1 milliards de dollars est enfin finalisée. Le projet n’attendait plus que l’autorisation de la commission européenne. Cette dernière a donné son feu vert en échange de garantie fournies par Google au mois de décembre dernier. Ainsi dans communiqué officiel signé par James Park, CEO, président et co-fondateur de Fitbit, il précise que : « Google continuera à protéger la vie privée des utilisateurs Fitbit et a pris une série d’engagements avec les régulateurs mondiaux, confirmant que les données sur la santé et le bien-être des utilisateurs Fitbit ne seraient pas utilisées pour les publicités Google et qu’elles resteraient séparées des autres données des publicités Google. Google a également confirmé que les utilisateurs Fitbit pourraient continuer à se connecter à des services tiers s’ils le souhaitaient. Cela signifie que vous pourrez toujours connecter vos apps préférées de santé et de bien-être à votre compte Fitbit ». 

Image 1 : Google rachète Fitbit et s’engage à faire données à part
Crédit Image : Fitbit

Publication du 1er novembre 2019

Fitbit a vendu depuis 2007 des millions d’objets connectés, dont la plupart se portent au poignet. Suite à l’arrivée d’Apple sur le marché des montres connectées, les ventes de Fitbit ont chuté. Google souhaite sans doute aider le constructeur à redresser la pente, en profitant de ses brevets et de sa notoriété pour s’accaparer une belle part de ce marché en forte croissance.

Google place ses pions pour faire concurrence à l’Apple Watch

Les actionnaires de Fitbit et les autorités réglementaires américaines doivent analyser la proposition de rachat émise par Google et l’approuver pour permettre de conclure cette opération en 2020. À la suite de l’annonce de cette acquisition, Rick Osterloh (vice-président des appareils et services de Google) a déclaré : « nous voyons une opportunité d’investir encore plus dans Wear OS et d’introduire sur le marché des appareils portables fabriqués par Google ».

Cela rappelle l’aventure domotique du géant de la recherche, qui a acquis Nest Labs en 2014. Grâce à cette transaction, Google s’est rapidement fait une place dans ce domaine, afin de contrer au mieux son rival Amazon qui propose l’assistant Alexa.

Un appareil nommé Google Pixel Watch a parfois été évoqué, mais n’a jamais été officialisé. Maintenant que Fitbit devrait passer dans le giron de Google, on peut s’attendre à ce que cet appareil voie le jour. De plus, le système Wear OS, qui ne recevait jusque-là que peu de mises à jour importantes, pourrait bénéficier de nouvelles améliorations. Google vise clairement à concurrencer Apple sur le terrain des montres connectées, qu’il domine aujourd’hui entièrement grâce à l’Apple Watch.