Accueil » Actualité » House of the Dragon : les dragons peuvent-ils réellement voler ? L’avis d’un ingénieur aéronautique

House of the Dragon : les dragons peuvent-ils réellement voler ? L’avis d’un ingénieur aéronautique

Les dragons de Westeros peuvent-ils réellement voler ? Avec un peu de physique de base, d’aérodynamique et une connaissance pratique de la physiologie humaine, un ingénieur en aéronautique donne son avis.

House of the Dragon © HBO
House of the Dragon © HBO

Guy Gratton est un universitaire en génie aérospatial, qui est parfois payé pour écrire ou apparaître dans les médias sur des questions d’aviation. Interrogé par nos confrères de The Conversation, il a donné son avis sur la capacité de vol des dragons de Westeros, les dragons qui apparaissent en l’occurrence dans Game of Thrones et House of the Dragon, actuellement diffusée sur OCS.

Une réponse apportée à renfort de mathématiques

Comme l’ingénieur l’explique, il est possible d’estimer la taille d’un dragon par rapport à Daenerys, qui semble mesurer environ 1,6 m avec une masse d’environ 60 kg. Le corps du dragon semble être environ quatre fois plus long qu’elle, cinq fois plus profond et deux fois plus large, avec une queue à peu près de la même longueur et aussi épaisse que son corps. L’ingénieur estime ainsi que sa masse serait 44 fois celle de Daenerys, soit 2 600 kg.

Considérant que tout le monde à Westeros semble se déplacer de la même manière que nous sur Terre, avec la même attraction gravitationnelle, l’ingénieur estime le poids du dragon à 26 000 Newtons avec une accélération nominale due à la gravité de dix mètres par seconde.

À lire : House of the Dragon : la série entre dans l’œil de la tempête avec le trailer de l’épisode 7

L’ingénieur prend deux autres paramètres en compte. Les ailes, qui semblent avoir une envergure d’approximativement deux fois la longueur du corps principal du dragon : l’ingénieur voit donc les ailes comme des rectangles de 4 m sur 8 m (soit 64 m2). Deuxièmement, la vitesse de décrochage, qu’il estime à environ 4,3 m/s. Après deux ou trois calculs supplémentaires, l’ingénieur estime qu’il manque quelque chose à l’ensemble. Magie mise à part, l’homme estime que l’atmosphère de Westeros devrait être jusqu’à 10 fois plus dense que la normale terrestre (ce qu’un plongeur éprouve à 100 mètres de profondeur) pour que les dragons puissent voler.

Il tente : l’air de Westeros serait pour lui probablement composée à 70 % d’argon et 30 % d’oxygène. Dans ce cas, oui, les dragons pourraient voler sans problème. « Ce mélange argon-oxygène serait par contre modérément narcotique lorsqu’il est respiré à haute pression. Cela pourrait peut-être en partie expliquer le comportement régulièrement irrationnel et carrément agressif observé chez de nombreux citoyens de Westeros » dit-il avec humour.

Cette drôle d’équation est à retrouver ici.