Accueil » Actualité » Huawei choisit TomTom pour remplacer Google Maps dans ses smartphones

Huawei choisit TomTom pour remplacer Google Maps dans ses smartphones

Huawei a signé un accord avec TomTom pour assurer les fonctionnalités GPS dans ses smartphones. Privés de Google Maps depuis la rupture entre le constructeur chinois et Android, les nouveaux smartphones Huawei ne perdront pas les fonctions de géolocalisation.

L’année dernière, les sanctions imposées par l’administration Trump sur les géants de la tech chinois avaient conduit Huawei à perdre l’accès à tous les services de Google. La firme chinoise n’a pas eu d’autre choix que de développer sa propre alternative, baptisée Huawei Mobile Services (HMS). Cette plateforme compte de plus en plus d’applications, mais un manque majeur restait à combler : Google Maps et ses services de géolocalisation.

Image 1 : Huawei choisit TomTom pour remplacer Google Maps dans ses smartphones

Sans Google Maps, les nouvelles applications des smartphones Huawei n’auraient donc à priori accès à aucune donnée de navigation et de circulation. Heureusement, le fabricant chinois avait déjà une solution dans ses tiroirs. Huawei a en effet signé depuis quelques temps déjà un contrat avec l’éditeur de logiciels de navigation hollandais TomTom.

La nouvelle de cette collaboration a été officialisée vendredi dernier par un représentant de TomTom. La société fournira aux futurs nouveaux smartphones et tablettes Huawei un logiciel de navigation ainsi que des données de localisation, cartes et informations de circulation utilisables par les applications du Huawei Mobile ServicesHMS.

Télécharger Google Maps

Huawei bientôt prêt à déployer ses services alternatifs

Pour équiper son système d’exploitation maison Harmony OS, Huawei a développé d’autres remplaçants aux principales applications Google. Parmi eux, un assistant virtuel, un navigateur web ou encore des services de cloud et de musique. Pour attirer les développeurs sur l’App Gallery, alternative au Play Store, Huawei s’est engagé à prélever une commission sur les achats d’apps deux fois moins élevée que celles prises par la boutique de Google.

Le constructeur chinois a déclaré la semaine dernière que son App Gallery comptabilisait déjà 400 millions d’utilisateurs par mois. Reste à savoir si l’écosystème mobile de Huawei saura convaincre les utilisateurs. La réponse viendra avec l’accueil du P40, dont les premières images ont déjà fuité et qui sera présenté en mars prochain à Paris.

Huawei annonce un chiffre d’affaires record malgré les sanctions américaines

Source : Engadget