Accueil » Actualité » IBM a un processeur quantique de 127 qubits et explose le précédent record

IBM a un processeur quantique de 127 qubits et explose le précédent record

Eagle, le nouveau processeur quantique d’IBM, bat le record précédent établi à 64 qubits. Deux processeurs plus puissants sont à venir.

Image 1 : IBM a un processeur quantique de 127 qubits et explose le précédent record

Encore un record battu dans le monde de l’informatique quantique : IBM vient d’annoncer le développement d’un processeur quantique de 127 qubits, baptisé Eagle, à l’occasion de l’IBM Quantum Summit 2021. Le géant de l’informatique a annoncé à cette occasion qu’il travaillait sur deux autres processeurs quantiques encore plus puissants.

IBM prend l’avantage dans la course à l’informatique quantique avec sa technologie basée sur les supraconducteurs

Cela fait une décennie que les plus grands constructeurs informatiques font la course à l’informatique quantique, dans le but de concevoir le premier ordinateur quantique vraiment fonctionnel – et donc utile. Pour cela, il lui faut un « cerveau », à savoir un processeur quantique capable de gérer simultanément les calculs de la machine. Deux écoles s’affrontent : le recours à des photons intriqués contre l’utilisation de matériaux supraconducteurs. Dans cette bataille secrète, Google a affirmé cet été avoir créé un cristal temporel dans un ordinateur quantique.

IBM appartient au camp des supraconducteurs, et il semble qu’il vienne de prendre un avantage, du moins temporaire, en battant le précédent record établi à 64 qubits pour un processeur quantique. Son nouveau modèle Eagle, annoncé lors d’une conférence dédiée, est en effet annoncé avec une puissance de 127 qubits. IBM n’a encore rien dévoilé de précis concernant les performances de sa nouvelle machine quantique, mais elle affirme quand même qu’il s’agit du « plus grand ordinateur quantique supraconducteur du monde ».

À lire aussi > Des miroirs ont été congelés à un niveau proche du zéro absolu pour approcher une limite quantique

IBM annonce également un processeur à plus de 1 000 qubits en 2023

La puissance d’Eagle est telle qu’il s’agirait même du « premier processeur qui ne peut être simulé sur un super-ordinateur traditionnel ». Une étape majeure, donc, pour la construction d’ordinateurs quantiques qui surpasseront les ordinateurs classiques, tout en s’attaquant à des problèmes que ces derniers mettraient des milliers d’années à traiter. La société IBM a annoncé également qu’elle prévoyait de lancer deux autres processeurs quantiques plus puissants.

Surnommés Osprey et Condor, IBM espère les sortir dans le courant des deux prochaines années. Si IBM parvient effectivement à les construire, le record battu par Eagle sera largement surpassé. Osprey est annoncé avec une puissance de 433 qubits, tandis que Condor atteindrait 1 121 qubits. Ce dernier pourrait être livré par IBM en 2023, signifiant alors l’avènement de la première machine dotée d’un avantage quantique. IBM n’a pas précisé cependant s’ils seront construits à l’aide de Lego, très adaptés au froid extrême des supraconducteurs, comme l’ont confirmé des chercheurs.

Source : IBM