Accueil » Actualité » Des poissons tombent du ciel sur une ville américaine

Des poissons tombent du ciel sur une ville américaine

Les habitants de la ville de Texarkana au Texas ont eu la surprise de découvrir une pluie de poissons. Ce phénomène météorologique extraordinaire est impressionnant, mais il a une véritable explication scientifique.

À la fin du mois de décembre, on s’attend davantage à voir des flocons de neige tomber du ciel que des poissons. C’est pourtant ce qu’il s’est passé à Texarkana, une ville au Texas, et ce n’était pas une blague ni un poisson d’avril arrivé plus tôt que prévu. Il s’agit d’un phénomène météorologique que les scientifiques appellent pluie d’animaux.

Un poisson tombé du ciel au Texas
Un poisson tombé du ciel au Texas – Crédit : The City of Texarkana, Texas / Facebook

La pluie d’animaux, en l’occurrence de poissons, est un phénomène extraordinaire et impressionnant à voir. Il a suscité de nombreux mythes et superstitions au cours de l’Histoire quand nous ne savions pas encore comment l’expliquer. Cependant, ce phénomène a une véritable explication scientifique. D’ailleurs, l’ancienne expression anglaise « It’s raining cats and dogs » (il pleut des chats et des chiens) y fait penser, mais elle n’a pas forcément de rapport avec la pluie d’animaux. Son origine n’est effectivement pas certaine.

À lire aussi > Un énorme et terrifiant prédateur sous-marin vieux de 244 millions d’années a été découvert

Les poissons, les crabes, les méduses, les grenouilles, les crapauds et même les chauves-souris sont déjà tombés du ciel

Le compte Facebook de la ville de Texarkana a posté la photo d’un poisson tombé du ciel le 30 décembre. Il a également partagé l’explication de ce phénomène météorologique : « la pluie d’animaux est un phénomène qui se produit lorsque de petits animaux aquatiques comme les grenouilles, les crabes et les petits poissons sont emportés par les trombes d’eau ou les courants d’air qui se produisent à la surface de la terre. Ils tombent alors du ciel en même temps que la pluie ».

En plus des animaux aquatiques, des chauves-souris sont aussi parfois prises au piège par ce phénomène. Comme l’a rapporté la Bibliothèque du Congrès, certains scientifiques estiment également que les courants ascendants peuvent ramasser les animaux et les faire tomber plus tard. Au début des années 1800, le célèbre physicien français André-Marie Ampère avait notamment étudié ce phénomène. Il en avait conclu que les vents violents peuvent emporter les grenouilles et les crapauds sur leur passage.

Enfin, les pluies d’animaux sont assez rares, mais elles peuvent survenir dans le monde entier. Des vagues de millions d’araignées surviennent régulièrement en Australie à cause de leur processus de migration. Une pluie de petites méduses à Bath au Royaume-Uni a même été enregistrée en 1894.

Source : BGR