Accueil » Actualité » Justice League : pourquoi le Snyder Cut s’offre une nouvelle bande originale ?

Justice League : pourquoi le Snyder Cut s’offre une nouvelle bande originale ?

Pour illustrer le Snyder Cut, Tom Holkenborg, alias Junkie XL, n’a pas hésité à reprendre à zéro son travail afin de proposer un nouvel habillage sonore totalement inédit.

Avec le Snyder Cut, le compositeur Tom Holkenborg a enfin pu prendre sa revanche. Le défi fut de taille pour le musicien : habiller musicalement plus de quatre heures de film. Et ce dernier n’a pas lésiné sur les moyens. En effet, Holkenborg n’a pas hésité à effacer ses précédentes démos pour repenser l’intégralité de son travail. Omniprésente tout au long du film, la musique fait partie intégrante de la construction même de ce dernier. Car en 2017, le projet confié à Danny Elfman fut loin d’être une grande idée. Tout cela est désormais oublié et Holkenberg a enfin redonné ses lettres de noblesse aux grands thèmes musicaux jalonnant Justice League.

Image 1 : Justice League : pourquoi le Snyder Cut s'offre une nouvelle bande originale ?
Justice League : le Snyder Cut s’offre un nouvel habillage sonore – Crédit : Warner Bros

Pour la presse internationale, le musicien est revenu en détail sur cette entreprise pharaonique. Visiblement fier du travail accompli, Holkenborg n’est pas prêt d’oublier de sitôt cette expérience hors du commun.

Une bande originale 100% inédite

« Quand le projet s’est lancé, je suis allé réécouter ce que j’avais fait. J’éprouvais des sentiments versatiles envers cette musique originale, parce qu’elle me rappelait tout ce temps où l’on a dû arrêter de travailler dessus, et ce qui est arrivé dans la vie personnelle de Zack. C’était déjà une motivation pour redémarrer sur une page vierge. Et puis, quand je l’ai réécoutée, je me suis battu, cette fois contre moi-même. J’ai tellement appris aux côtés des grands réalisateurs avec lesquels j’ai collaboré ces quatre dernières années que j’ai ressenti le besoin de tout recommencer. Et c’est ce que j’ai fait » confie ainsi Holkenberg.

Le compositeur a été aussi victime de la pandémie mondiale. Car son travail a dû se faire seul et confiné. Installé dans son domicile, Holkenberg n’avait à sa disposition que quelques instruments et une piètre installation informatique. Mais cela lui a permis de revoir sa méthode de travail. Obligé de faire avec peu de moyens, Holkenberg a réussi à faire fonctionner davantage sa créativité et son imaginaire. Au total, huit mois auront été nécessaires pour achever la nouvelle bande-originale du Justice League.

Grâce à cette expérience, le compositeur veut envisager le futur d’une autre manière. Son nouveau dada : les défis ! « C’est clairement une approche intense, mais je l’ai adorée. Quand j’ai terminé, je me souviens m’être dit : eh bien, désormais, je peux affronter n’importe quel projet ! » clame fièrement Holkenberg.

Ancien apprenti de Hans Zimmer, Holkenberg fait aujourd’hui parti des compositeurs majeurs du cinéma. Après avoir fait des étincelles sur Mad Max : Fury Road, il s’apprête désormais à collaborer avec George Miller sur Three Thousand Years of Longing.

Source : Screenrant

Justice League : pourquoi le Snyder Cut n’est pas diffusé en 16:9 ?