Accueil » Actualité » Le gouvernement va-t-il vraiment couper les box Internet à distance la nuit ?

Le gouvernement va-t-il vraiment couper les box Internet à distance la nuit ?

Les réseaux sociaux se sont enflammés ce matin après une déclaration du ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications sur la coupure éventuelle des box Internet la nuit venue. Voici ce qu’il en est vraiment.

Image 1 : Le gouvernement va-t-il vraiment couper les box Internet à distance la nuit ?
La Livebox 6 et son mode veille © Orange

Après la désactivation du ballon d’eau chaude à l’heure du déjeuner, au tour des box de participer à l’effort collectif ? La politique repose sur l’art de manier la communication. Et celle adoptée par le gouvernement a manqué de clarté ce lundi matin, provoquant une indignation générale qui n’avait pas lieu d’être.

Sur les ondes d’Europe 1, le ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications a été interrogé sur les économies d’énergie prévues alors que le gouvernement vient de présenter son plan de sobriété énergétique.

“Est-ce que la box Internet va s’éteindre toute seule la nuit, pilotée à distance par l’opérateur ?”, questionne le journaliste Dimitri Pavlenko. Et Jean-Noël Barrot de développer son propos : “C’est l’objectif”, confirme-t-il, soulignant la volonté du gouvernement de “réduire la consommation énergétique sans aller demander des efforts trop importants aux Français”. Et de rappeller qu’il existe déjà “des box qui se mettent en veille automatiquement. Mais tout ça n’est pas tout à fait uniforme”.

Le mode veille s’active dans un contexte très précis

Il détaille ensuite les engagements pris par les FAI. Les box Internet existantes s’agrémenteront de ce fameux mode veille grâce à une mise à jour. Dans le même temps, les futures box commercialisées bénéficeront de cette “mise en veille installée par défaut pour que cela soit transparent pour les Français”. Pour information, la récente Livebox 6 d’Orange bénéficie déjà d’un mode veille paramétrable par l’usager.

Cet extrait de 50 secondes coupé par Europe 1 a été très mal accueilli par les utilisateurs, certains y voyant une ingérence étatique insupportable dans leur vie quotidienne. À tel point que le cabinet du ministre a dû apporter des précisions dans les colonnes de nos confrères. Interrogés par TF1 Info et le HuffPost, les collaborateurs de Barrot ont ainsi martelé les mêmes éléments de langage dont voici la substance.

Non, Internet ne sera pas coupé la nuit venue, le ministre ayant évoqué un dispositif particulier qui existe d’ailleurs déjà sur certaines box. Et de préciser que le ministre évoquait “une mise en veille automatique, générée par défaut, soit à l’issue d’un certain temps d’inactivité, soit lorsque la box ne détecte plus aucun appareil branché en WiFi”. Une telle configuration permet à la box de se rallumer “dès lors qu’elle détecte à nouveau un équipement qui lui est connecté.”