Accueil » Actualité » Les premiers primates sont apparus presque immédiatement après l’extinction des dinosaures

Les premiers primates sont apparus presque immédiatement après l’extinction des dinosaures

Les fossiles des premiers primates archaïques, connus sous le nom de Purgatorius, ont été analysés par les chercheurs qui viennent de partager leur découverte. L’âge des fossiles indique que les primates sont apparus peu de temps après l’extinction des dinosaures.

Les fossiles des premiers primates découverts dans la formation de Hell Creek au Montana ont permis aux chercheurs de faire une découverte majeure. Le site paléontologique est réputé pour les nombreux fossiles de T-Rex qui y sont découverts. D’ailleurs, des paléontologues ont identifié l’année dernière un nouveau dinosaure qui se rapproche du T-Rex.

Représentation artistique du Purgatorius mckeeveri
Représentation artistique du Purgatorius mckeeveri – Crédit : Andrey Atuchin

Cette nouvelle étude a été menée par Gregory Wilson Mantilla de l’université de Washington et Stephen Chester du Brooklyn College et de la City University de New York. Les chercheurs ont analysé des mâchoires et des dents de Purgatorius découvertes dans la formation de Hell Creek. Il s’agit des plus anciens fossiles de primates jamais découverts.

L’ancêtre commun des primates vivait au milieu des dinosaures

Ces fossiles datent d’environ 65,9 millions d’années. Cela signifie que les primates vivaient sur Terre seulement 105 000 à 139 000 après l’extinction Crétacé-Paléogène. Cette extinction massive à grande échelle a notamment causé la disparition des dinosaures et de nombreuses autres espèces animales et végétales. Eric Sargis qui est professeur d’anthropologie à l’université de Yale a précisé à quel point cette nouvelle étude est importante. En effet, « elle documente les premiers primates jamais découverts, repoussant la date des primates les plus anciens au début du Paléocène ».

L’âge des fossiles des primates révèle que l’ancêtre commun de tous les primates a vécu pendant le Mésozoïque et plus précisément lors du Crétacé supérieur. Ainsi, cela signifie que l’ancêtre des primates a directement côtoyé les dinosaures. À titre de comparaison, les plus anciens fossiles de primates que nous connaissions jusqu’à la découverte de ceux de Hell Creek remontaient aux premières 300 000 à 500 000 années du Paléocène.

Deux espèces du genre Purgatorius découvertes

De plus, les fossiles de Hell Creek appartiennent à deux espèces différentes (P. janisae and P. mckeeveri). Celles-ci font toutes deux partie du genre du Purgatorius. La première espèce était déjà connue des paléontologues, mais la deuxième vient d’être nommée. Pour rappel, le Purgatorius est le genre à l’origine de tous les primates, y compris les humains. D’ailleurs, des chercheurs ont récemment découvert que les singes écoutent les conversations de leurs congénères et réagissent en conséquence.

Enfin, les chercheurs ne connaissent pas encore l’ancêtre du Purgatorius. Ils n’ont pas non plus les dates plus précises de l’apparition des premiers primates. Néanmoins, cette découverte renforce la théorie selon laquelle une espèce de proto-primates a vécu avec les dinosaures. Elle a donc survécu à l’extinction Crétacé-Paléogène. D’ailleurs, un paléontologue a créé une carte interactive qui vous permet de découvrir les dinosaures vivant dans votre région il y a 240 millions d’années.  

Source : Gizmodo