Accueil » Actualité » Les scientifiques ont découvert pourquoi la Lune avait « disparu » il y a 900 ans

Les scientifiques ont découvert pourquoi la Lune avait « disparu » il y a 900 ans

En l’an 1110, la Lune a disparu. Cet événement astronomique pourtant largement décrit par les témoins restait jusqu’à maintenant inexpliqué. C’est en analysant les glaces du Groenland que les scientifiques pensent en avoir trouvé la raison.

Image 1 : Les scientifiques ont découvert pourquoi la Lune avait « disparu » il y a 900 ans
Crédits : NASA

Depuis la nuit des temps, la Lune orbite bien visible autour de la Terre. Certes, elle est parfois sujette à des phénomènes astronomiques particuliers, mais ce qui a été décrit en mai 1110 ne correspond pas. Les scientifiques pensent avoir une explication solide pour ce qui a pu faire « disparaître » la Lune.

Un volcan du Japon fait disparaître la Lune en Angleterre ?

La Chronique de Peterborough est un manuscrit écrit par les moines de l’abbaye éponyme. Elle relate l’histoire de l’Angleterre entre 1070 et 1154. Elle y décrit comment en détail la « désastreuse année 1110 » et les pluies torrentielles qui se sont abattues sur les cultures, la famine qui s’en est suivie et l’étrange disparition de la Lune en mai de cette année. Les moines y décrivent ainsi comment à la cinquième nuit du mois, la luminosité de la Lune a progressivement baissé jusqu’à devenir totalement invisible. Le phénomène aura duré jusqu’au lendemain quand la Lune est réapparue aussi brillante qu’à son habitude.

Ce phénomène a longtemps laissé les scientifiques perplexes. En effet, une éclipse de Lune, même totale, ne la rend pas complètement invisible. Nous avons rassemblé ici pour vous les plus belles photos. Les nuages sont également hors de cause. Les scientifiques pensent qu’il s’agit de la combinaison de 2 facteurs, une éclipse de Lune et une éruption volcanique majeure qui aurait provoqué cet étrange phénomène, pas aussi forte toutefois que celle qui aurait pu anéantir toute vie sur Terre il y a 250 millions d’années. Dans l’étude publiée dans le journal Scientific Reports, les scientifiques avancent que cela explique également les pluies ravageuses de l’été.

C’est en analysant les glaces de l’Antarctique que les scientifiques en sont venus à cette conclusion. En effet, jusqu’alors, les cendres découvertes dans les glaces du Groenland avaient été considérées issues de l’éruption des volcans d’Islande. Mais de nouvelles analyses ont montré que les cendres étaient les mêmes de l’autre côté de la planète, mettant en avant un volcan beaucoup plus massif qu’initialement imaginé, à l’image de l’éruption de Eyjafjallajökull il y a 10 ans dont les poussières ont touché une large partie du globe. Sans que cela ne soit confirmé, les scientifiques pensent que le Mont Asama situé au Japon pourrait être le responsable. En effet, de larges éruptions ont été décrites avec précision entre août et octobre 1108.

Source : LiveScience