Accueil » Actualité » Le SSD du Mac M1 serait trop sollicité, mettant sa durée de vie en danger

Le SSD du Mac M1 serait trop sollicité, mettant sa durée de vie en danger

De nombreux rapports d’utilisateurs de Mac M1 indiquent que macOS affiche des rapports inquiétants sur la santé des disques durs qui pourraient indiquer de graves problèmes de durée de vie. Ceux-ci font craindre que la gamme actuelle ne fonctionne plus d’ici quelques années.

Les utilisateurs signalent que les nouveaux Mac M1 font face à un taux d’écriture extrêmement élevé sur une période relativement courte. Un tel comportement endommage les SSD.

Mac M1 - Apple
Mac mini M1 – Crédit : Apple

Tous les modèles de Mac M1 sont limités à 16 Go de RAM. Si vous utilisez toute cette mémoire, les programmes commenceront à utiliser le SSD. Certains propriétaires se plaignent de l’usure excessive de ce SSD, qui est utilisé plus qu’il ne devrait. Cela pourrait entraîner une réduction significative de la durée de vie de la machine.

Ce problème d’usure toucherait les Mac M1, mais également le nouveau MacBook Air et le nouveau MacBook Pro que nous avions pu tester. Cette nouvelle plateforme a apporté des nouveautés significatives dans l’écosystème d’Apple, mais elle ne semble pas être exempte de défauts. Un premier virus est même apparu récemment sur les nouveaux ordinateurs portables d’Apple.

Le SSD souffre d’un problème d’écriture excessive

Dans ce qui semble être les cas les plus graves, les Macs M1 auraient déjà consommé jusqu’à 13 % de la valeur totale garantie Total-Bytes-Written (TBW) de leur SSD. La mémoire flash des SSD, comme ceux utilisés dans les Mac, ne peut être réécrite qu’un certain nombre de fois avant de devenir instable.

Par exemple, un SSD de 256 Go aura généralement un TBW allant jusqu’à 150 To. Cela équivaut à 30 To par an, soit environ 84 Go par jour. Certains utilisateurs qui se sont plaints d’usage excessif de leur SSD atteignent 15 To de données écrites en seulement deux mois. Cela représente environ 250 Go par jour. Il s’agit de valeurs inquiétantes, qui sont bien supérieures aux spécifications recommandées pour la plupart des SSD. À ce rythme, le SSD devrait devenir inutilisable dans moins de deux ans.

Malheureusement, Apple est pour l’instant resté silencieux malgré le nombre croissant de rapports qui signalent ce comportement anormal des SSD. On espère que ce bug pourra bientôt être corrigé par une mise à jour logicielle. Un tel défaut pourrait venir alimenter la campagne publicitaire d’Intel critiquant les nouveaux ordinateurs d’Apple.

Source : 9to5Apple