Accueil » Test » MacBook Air M1 ou MacBook Air M2 ? Après 2 mois d’utilisation, notre choix

MacBook Air M1 ou MacBook Air M2 ? Après 2 mois d’utilisation, notre choix

Vendu 300 € de plus que le MacBook Air avec puce M1, le MacBook Air avec puce M2, vendu 1 499 € en modèle de base, vaut-il le coup, après deux mois d’utilisation intensive ? Se distingue-t-il tant de son prédécesseur ? Lequel vaut plus le coup à l’achat en 2022 ? Voici notre test « pratique » du nouvel ultraportable d’Apple.

Test MacBook Air M2
Test MacBook Air M2 © Tom’s Guide

À l’époque de son annonce, nous nous étions demandés si le MacBook Air M2 valait tant le coup que ça. Après deux ans passés en compagnie d’un MacBook Air M1 et près de deux mois auprès d’un MacBook Air M2, quels sont ses arguments vis-à-vis de son prédécesseur ? Nous vous proposons donc aujourd’hui un comparatif : avec un MacBook Air M1 proposé moins cher, le MacBook Air M2 vaut-il tant le coup que ça ?

MacBook Air M2 © Apple
9/10

MacBook Air avec puce M2 (2022)

Plus joli que le M1, mais plus cher aussi

On aime
  • Le coloris Minuit séduisant
  • Le port de charge MagSafe 3 sécurisant et pratique
  • Le Magic Keyboard silencieux et confortable
  • L'écran aux bords plus fin que son prédécesseur
  • L'autonomie toujours aussi monstrueuse
  • Toujours aussi performant et silencieux
On n’aime pas
  • Un peu cher vis-à-vis du MacBook Air M1
  • L'aluminium brossé du coloris Minuit garde les empreintes digitales et se raye
  • Comme le M1, que deux ports USB-C
  • L'encoche parfois visible en vidéo plein écran
Verdict :

Le MacBook Air M2 nous en aura mis plein les yeux. C’est bien simple : nous l’adorons, surtout dans son coloris Minuit, qui se rapproche d’un noir. Le port MagSafe 3, aimanté, est particulièrement bienvenu : il permet d’économiser un port USB Type-C lorsqu’il est en recharge et se déconnecte si vous tirez le câble trop fort. Le clavier, qui présente de plus larges touches, est confortable et silencieux. L’écran, aux bordures plus fines que son prédécesseur, est agréable à l’œil. Son autonomie d’une journée (voir plus) est amplement suffisante. La puce M2 fait autant de prouesses que la puce M1, surtout pour un ultraportable. On regrettera toutefois sa différence de prix avec le MacBook Air M1 puisque le MacBook Air M2 est tout de même vendu 300 € de plus. Son revêtement en aluminium brossé garde également les traces de doigts et se raye vite, un défaut particulièrement agaçant à l’utilisation.

Deux configurations pour le M2, une configuration pour le M1

Pour rappel donc, le MacBook Air M2 coûte 300 € de plus que le MacBook Air M1. Il est disponible en deux modèles :

  • Le MacBook Air M2 standard : équipé d’une puce M2 avec CPU 8 cœurs et GPU 8 cœurs, 8 Go de RAM et 256 Go de SSD, pour 1 499 €. C’est le modèle que nous avons testé.
  • Le MacBook Air M2 haut de gamme : équipé d’une puce M2 avec GPU 10 cœurs et 512 Go de stockage, pour 1 849 €.
  • Le MacBook Air M1 : équipé d’une puce M1 avec CPU 8 cœurs, GPU 7 cœurs, 8 Go de mémoire unifiée, stockage SSD de 256 Go, à 1 199 €.
MacBook Air M1 et M2 © Apple
MacBook Air M1 et M2 © Apple

Vous l’aurez remarqué, le MacBook Air M1 a subi l’inflation de plein fouet, comme tous les autres produits Apple d’ailleurs, puisqu’il était proposé à 1 129 € à sa sortie, fin 2020. On le retrouve toutefois régulièrement proposé en promo entre 900 et 1 000 € chez Darty, Fnac, Amazon et consorts.

Performances

De nombreux tests comparatifs et techniques ont déjà été réalisés sur ces sujets par la presse spécialisée et vous pourrez retrouver de nombreux benchmarks en ligne. En résumé, ces comparatifs révèlent que les différences en termes de performance ne sont pas incroyables (sur GeekBench, le M1 affiche un score de 1 706 en monocœur et 7 422 en multicœur, le M2 de 1 855 en monocœur et 8 717 en multicœur).

Nous avons donc décidé de nous concentrer sur un test plus « pratique » qui compare l’aspect purement fonctionnel de ces deux machines. Sachez toutefois qu’en l’espace de deux mois, nous n’avons constaté presque aucune différence en termes de performance entre le M1 et le M2.

Design

Quoi qu’on en dise, le MacBook Air avec puce M2 est bien différent de ses prédécesseurs. Bien qu’il soit plus mince que le MacBook Air M1 (1,13 cm de haut, 30,41 cm de large et 21,5 cm de profondeur), le MacBook Air M2 profite d’un design aux bordures carrées et biseautées, similaire aux MacBook Pro. Ce nouveau MacBook Air signe donc la fin des bordures asymétriques qui caractérisaient le modèle depuis le premier, sorti en 2008 déjà. Un choix qui déplaira probablement à certains, mais qui nous aura plutôt séduit lors de sa présentation à la WWDC 2022 et pendant toute la durée de ce test.

Test MacBook Air M2
Test MacBook Air M2 © Tom’s Guide

Et pour séduire un plus grand nombre d’utilisateurs justement, le MacBook Air M2 est proposé en quatre coloris différents : Argent, Lumière stellaire, Gris sidéral et Minuit. Une couleur sombre particulièrement attrayante, on ne va pas se le cacher. Après tout, cela faisait 14 ans qu’Apple n’avait pas commercialisé un MacBook de couleur sombre, puisque les ventes du MacBook en polycarbonate noir (avec Intel Core Duo et le chipset 945GM) avaient cessé en octobre 2008.

Mais si cette couleur nous séduit toujours autant après deux mois d’utilisation, nous regrettons le fait que la peinture calque littéralement les traces de doigts. Il n’y a rien à faire : il suffit de prendre le MacBook dans ses mains pour se rendre compte des traces que l’on laisse. Même si ce n’est pas bien grave, ce n’est pas très ragoûtant visuellement. Essuyer ces traces de doigts n’est pas si simple non plus puisqu’il faut frotter un certain temps, avec un chiffon très doux et sans produits abrasifs, ce qui devient assez pénible à la longue.

Test MacBook Air M2
Les traces de doigts sur le M2 après une journée d’utilisation © Tom’s Guide

Comme vous le savez probablement déjà, la peinture qui recouvre le MacBook Air M2 semble très vite s’érafler, s’abîmer et se rayer, en plus de retenir les empreintes digitales. C’est un vrai problème : après deux mois d’utilisation (environ 10 heures par jour, hors week-ends) la peinture sur le contour des ports USB-C s’effrite déjà. Même chose sur le câble de charge MagSafe 3, puisqu’il a suffi d’une petite chute du câble par terre pour que l’embout se raye durablement. C’est dommage. À 1 499 €, est-ce vraiment sérieux de la part d’Apple ?

Test MacBook Air M2
La peinture se raye vite, très vite © Tom’s Guide

On se rappelle toutefois notre ancien MacBook Air M1 gris sidéral qui, après deux ans d’utilisation, affichait de très sévères décolorations au niveau de la paume des mains. Ce n’est donc pas une nouveauté chez Apple : la qualité des peintures des MacBook laisse à désirer.

Le poids du M2 a été sensiblement réduit vis-à-vis du M1, avec 1,24 kg contre 1,29 kg. Une petite différence de 50 grammes, donc. On ne va en revanche pas passer par quatre chemins, le M1 et le M2 sont tous les deux des poids plumes qui se transportent sans encombres tout au long de la journée.

Verdict : préférence pour le MacBook Air M2. Même si cela reste totalement subjectif, nous préférons l’allure du MacBook Air M2 vis-à-vis du MacBook Air M1. Il est également un peu plus léger. Les différences restent toutefois minimes et ne justifient pas l’achat, surtout si vous êtes en possession d’un M1.

À lire : Test MacBook Pro M1 : sans doute le meilleur PC portable 13 pouces

Connectique

Comme le M1, le M2 ne dispose « que » de deux ports Thunderbolt et USB 4, malencontreusement situés sur le côté gauche (et d’une prise mini-jack 3,5 mm à droite). À l’utilisation, on aurait néanmoins apprécié que les ports soient répartis des deux côtés, l’un à gauche et l’un à droite, pour plus de praticité. Il est possible d’y connecter un écran externe d’une résolution atteignant 6K à 60 Hz, ce qui est appréciable pour travailler (et jusqu’en 4K à 120 Hz en USB-C, au passage).

L’une des grandes nouveautés de ce modèle est qu’il embarque un port de charge MagSafe 3. Un système qui permet de protéger votre ordinateur portable d’éventuels dommages accidentels puisque le câble d’alimentation se détache tout seul s’il est tiré trop fort. Le M1 se recharge par un câble USB Type-C qui, s’il est tiré par inadvertance, embarque l’ordinateur dans sa chute. Cette « nouveauté » n’en n’est pas vraiment une, car MagSafe existait sur les Mac de 2006 à 2016 déjà. Elle est toutefois bienvenue puisque l’on récupère un port USB Type-C lorsqu’il est en charge, ce qui n’est franchement pas négligeable puisque le M2 n’en propose que deux.

Test MacBook Air M2
Test MacBook Air M2 © Tom’s Guide

On retrouve en même temps la célèbre diode du port de charge (verte lorsqu’il est chargé et orange lorsqu’il est déchargé), véritable « signature » des MacBook ante-2016. Là encore, nous apprécions le fait de retrouver cette petite diode, bien que nous ayons du mal à dire si c’est par pure nostalgie ou pour son côté pratique.

Pas de panique en revanche si vous oubliez votre câble MagSafe à la maison, parce que comme le M1, vous pouvez toujours recharger le M2 avec un câble USB Type-C qui traîne. En revanche, nous râlons sur l’absence d’adaptateur USB type-A, DisplayPort ou même HDMI. L’utilisation de dongles est encore de rigueur ici, bien que l’on commence à s’y faire.

Comme le MacBook Air M1, le MacBook Air M2 ne profite d’aucun système actif de dissipation de chaleur, mais plutôt d’un système basé sur la conduction thermique. Nous l’avons utilisé quotidiennement et n’avons remarqué ni surchauffe, ni ralentissements. Dénué de ventilateur, le Mac est aussi silencieux que son prédécesseur, un vrai bonheur à utiliser.

Côté connexions sans-fil, on retrouve la même chose que sur le MacBook Air M1, à savoir le Bluetooth 5.0 et le WiFi 6, avec AirPlay et AirDrop toujours. Pas de WiFi 6E en revanche et pas de Bluetooth 5.2 non plus, ce qui désavantage de facto les utilisateurs d’écouteurs True Wireless Stereo.

Verdict : petite préférence pour le MacBook Air M2. Le nouveau modèle est légèrement plus avancé que son prédécesseur en termes de connectique puisqu’il récupère un port MagSafe 3, permettant de gagner un port USB-C de libre lorsqu’il est branché. Sur le M1, le problème est en revanche vite réglé avec l’utilisation d’un HUB USB.

Clavier

Le clavier est sensiblement le même que celui qui équipe le MacBook Air M1. On trouve en revanche quelques petites différences qui nous auront séduit : les touches sont légèrement plus larges, grâce à un gain sur les bordures latérales. La touche Esc, par exemple, est plus imposante. Mais d’où provient ce gain d’espace ? Les haut-parleurs, flanqués sur les côtés du MacBook Air M1, sont déportés sur le M2. Ici, ils sont situés sous la charnière centrale.

Le bouton du Touch ID, qui se loge ici dans une touche, est également mieux texturé, franchement plus agréable à l’utilisation. L’ensemble est silencieux, harmonieux et la frappe particulièrement agréable.

Test MacBook Air M2
Le bouton du Touch ID change un peu vis-à-vis du MacBook Air M1 © Tom’s Guide

À notre sens, si le clavier du MacBook Air M1 était déjà une grande réussite, celui-ci nous aura encore plus convaincus. On regrettera cependant une fois de plus l’absence de touches dédiées au rétro-éclairage du clavier. Comme sur le M1, il faut toujours passer par le centre de notifications et cliquer sur Luminosité du clavier pour le régler, ce qui est un peu pénible à la longue.

Verdict : préférence pour le MacBook Air M2. Le Magic Keyboard est silencieux, les touches sont plus larges, le bouton Touch ID est mieux intégré et la frappe est particulièrement agréable.

Son

Le système audio stéréo 4.0 est d’excellente facture, en plus d’être compatible Dolby Atmos et Audio Spatial, aussi bien en lecture musicale que vidéo. Nous avons toutefois constaté quelques grésillements sur certains sons aigus lorsque celui-ci est élevé, particulièrement à la réception d’e-mails. Ce n’est pas systématique, mais cela nous surprend encore parfois.

Le MacBook Air M2 reprend également le système à trois microphones de son prédécesseur. Eux aussi sont déportés dans la charnière. Rien à redire sur ce point, l’ensemble est on ne peut plus satisfaisant à l’utilisation.

Verdict : égalité. Si la qualité du son reste très similaire entre les deux, nous n’avions pas ces grésillements sur certains sons aigus sur le M1. En revanche, le M2 embarque l’Audio spatial avec suivi dynamique des mouvements de la tête lors de l’utilisation d’AirPods (3e génération), d’AirPods Pro ou d’AirPods Max.

Écran

Passons désormais à la partie supérieure du châssis : le nouvel écran. La dalle (toujours LCD, avec rétroéclairage LED) passe de 13,3 pouces à 13,6 pouces. La firme de Cupertino a rogné sur la bordure supérieure et a créé une encoche pour héberger le capteur frontal FaceTime et le capteur de luminosité. Cela permet de gagner un peu de place d’affichage, puisque l’espace à gauche et à droite de l’encoche continuera d’être consacré aux menus et aux réglages rapides. Le ratio de l’écran est légèrement différent vis-à-vis du M1, passant de 16/10e au 20/13e. Un format qui ne change strictement rien à l’utilisation.

L’encoche, parlons-en. Sur les autres MacBook, si vous lancez une application en plein écran, la barre de notification et de menu s’efface pour profiter de toute la hauteur de l’écran. Ici, la barre de notification et de menu devient noire, mais l’espace d’affichage des applications reste identique. L’encoche ne nous aura pas posé un problème pendant deux mois, puisque la plupart des apps s’y sont désormais bien adaptées.

Test MacBook Air M2
L’encoche du M2 ne se voit pas dans la grande majorité des cas © Tom’s Guide

Seule exception qui confirme la règle : lorsque vous regardez des vidéos en plein écran, dans une pièce sombre. C’est bête, mais les barres noires présentes dans de nombreux contenus sont moins sombres que l’encoche, qui se voit, du coup. Vous pouvez toujours installer des apps tierces comme TopNotch pour mieux la cacher, même si nous n’avons pas trouvé de solutions pour les vidéos.

Test MacBook Air M2
L’encoche sur le M2 n’est pas gênante au quotidien, mais c’est autre chose lorsque l’on regarde une vidéo en basse luminosité © Tom’s Guide

Encoche mise à part, la luminosité annoncée est de 500 nits, comme sur les MacBook Pro M1 et M2, soit 25 % de plus que le MacBook Air M1. C’est un peu mieux pour travailler à l’extérieur, même si la différence n’est pas flagrante.

La caméra FaceTime, intégrée dans l’encoche, est désormais en 1080p et non plus en 720p. Le rendu est bien meilleur en visioconférence, surtout en faible lumière, ce qui est une excellente chose. La caméra du M1, dopée au Neural Engine, fonctionne toutefois très bien et fait même largement mieux que les anciens MacBook.

Verdict : égalité. Nous apprécions les bords plus fins du MacBook Air M2, mais l’encoche vient un peu entacher l’expérience. La technologie de la dalle reste la même, la résolution aussi (à quelques pixels près de large).

Autonomie

Si nous avions été relativement surpris par l’autonomie du MacBook Air M1, nous l’avons été encore plus par le MacBook Air M2. Le M1 embarque une batterie de 49,9 Wh, contre 52,6 Wh pour le M2. Si l’autonomie annoncée par Apple est strictement la même entre les deux (15 heures de navigation web et 18 heures de streaming vidéo), nous avons sensiblement obtenu de meilleurs résultats avec le M2.

En usage standard (Safari avec une dizaine d’onglets, Spotify, Mail, Skype), nous pouvions utiliser le MacBook Air M2 toute la journée, voir une bonne partie de la deuxième journée, sans avoir besoin de le recharger. Le MacBook Air M1 tenait la journée dans les mêmes conditions, mais rarement plus. Pour la recharge, l’adaptateur secteur de 30 watts fourni par défaut nous permet de le recharger de 0 % à 100 % (depuis le port MagSafe) en 3 heures environ.

Verdict : préférence pour le MacBook Air M2. Malgré les dires d’Apple, nous avons constaté plus d’autonomie sur ce modèle. La différence n’est pas non plus flagrante, mais il semble tenir légèrement plus longtemps que son prédécesseur.

MacBook Air M1 ou MacBook Air M2, lequel choisir ?

En conclusion, s’il y a deux arguments que nous garderions en faveur du M2, c’est son design, et son clavier. Si l’appréciation de son design est subjectif, le clavier, en revanche, est un argument plus concret. Si vous êtes sensible à cela (que vous tapez beaucoup en journée), nous aurions tendance à privilégier ce modèle.

En revanche, et après deux ans aux commandes d’un MacBook Air M1 et près de deux mois en compagnie de ce MacBook Air M2, notre cœur balance. Nous nous demandons sincèrement si la différence de prix vaut le coup. Nous aurions donc tendance à vous dire de privilégier le MacBook Air M2 si cette différence de prix n’est pas un problème pour votre portefeuille et d’envisager le MacBook Air M1 si votre budget est plus serré. On retrouve de surcroît régulièrement le MacBook Air M1 sous la barre des 1000 €. À ce tarif en revanche, il n’y a pas photo…

En bref

Voici un court résumé de notre essai. Nous avons franchement apprécié le nouveau design du M2, aux bords carrés, plus uniforme. Nous adorons son coloris Minuit, particulièrement agréable à l’œil. La présence du port MagSafe 3 et de son joli câble de charge tressé est un vrai plus puisque le Mac est moins stressant à manipuler (pas de chute si vous tirez le câble un peu fort) et vis-à-vis du MacBook Air M1, vous récupérez un port USB Type-C lorsque vous le rechargez.

L’écran aux bordures plus fines nous a également tapé dans l’œil et le clavier est, dans l’ensemble, particulièrement agréable à utiliser. La caméra FaceTime en 1080p est globalement mieux adaptée aux visioconférences, même si la 720p dopée au Neural Engine du M1 fait largement le travail. On regrettera toutefois la qualité de l’aluminium brossé, qui a tendance à s’abîmer vite et qui garde les traces de doigts (texture mate oblige), et l’encoche visible lorsque l’on regarde des vidéos en plein écran la nuit dans des conditions de basse luminosité.