Accueil » Actualité » Mark Zuckerberg parle du futur de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

Mark Zuckerberg parle du futur de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle

Dans une brève interview de 15 minutes accordée au youtubeur Marques Brownlee, Mark Zuckerberg a exposé sa vision du futur concernant la réalité augmentée et la réalité virtuelle, et ce que l’on peut dire, c’est que ça donne envie.

Sa principale entreprise, Facebook, a racheté Oculus de 2014. Depuis, Facebook développe toutes sortes de produits destinés à la réalité augmentée ou à la réalité virtuelle, comme ses casques Oculus Quest et Oculus Rift.

Interview de Mark Zuckerberg – Marques Brownlee / YouTube
Crédit : Interview de Mark Zuckerberg – Marques Brownlee / YouTube

Comme l’explique Mark Zuckerberg, tous les 15 ans, des entreprises développent de nouvelles plateformes immersives telles que les smartphones. Celles-ci permettent au monde de communiquer. Cependant, les téléphones présentent des inconvénients, tels que l’isolation sociale et leur petit écran.

Pour lui, la réalité augmentée et la réalité virtuelle représentent la possibilité de permettre un meilleur sentiment de présence. En effet, grâce à ces technologies, nous pourrions nous sentir plus que jamais en contact avec le monde qui nous entoure. Et ce, même à distance. Nous ne serions plus limités à un écran, nous pourrions ressentir, entendre et voir des personnes ou des objets autour de nous, en temps réel.

Les appareils connectés et jeux vidéo actuels permettent déjà de s’immerger dans d’autres univers. Cependant, la réalité augmentée ou la réalité virtuelle sont les premières technologies qui permettent au cerveau de presque oublier l’endroit où l’on se trouve réellement.

Le sentiment de présence est une priorité pour Oculus

Comme la chaîne YouTube de Marques Brownlee est centrée sur la présentation de nouveaux produits technologiques, le youtubeur a demandé à Mark Zuckerberg si son métier pourrait évoluer grâce à ces technologies.

Selon le patron de Facebook, dans quelques années, il ne serait pas impossible de pouvoir d’immerger totalement en réalité virtuelle dans le studio d’un youtubeur pour découvrir les produits comme si vous y étiez réellement. Vous pourriez prendre un nouveau téléphone en main et le découvrir par vous-même. La réalité augmentée, elle, pourrait vous permettre de n’avoir à utiliser que des lunettes plus classiques et non des casques tels qu’un Oculus Quest. L’expérience serait moins immersive, mais vous permettrait de projeter des hologrammes devant vous et interagir avec eux.

Mark Zuckerberg déclare également que lorsque la réalité augmentée sera démocratisée, il se pourrait que nous n’ayons plus besoin des appareils physiques que nous utilisons actuellement, comme les smartphones et les télévisions. En effet, ceux-ci ne pourraient être que de simples hologrammes. Comme tout ceci serait virtuel, vous pourriez avoir des télévisions de différentes formes. Les développeurs pourraient laisser libre cours à leur imagination, sans avoir de contraintes matérielles. En outre, il ne serait plus utile de fabriquer des appareils dans des usines.

Vers la fin des écrans ?

Les écrans pourraient devenir une technologie du passé. De nouveaux sens pourraient être développés grâce à ces technologies. Pour expliquer cela, Mark Zuckerberg prend comme exemple une bouteille d’eau posée sur une table. Jusqu’à présent, vous ne pouvez pas sentir cette bouteille avant de l’avoir touchée. Dans quelques années, grâce à la VR et l’AR, il sera possible pour les utilisateurs de sentir une résistance ou une sensation différente au fur et à mesure qu’ils approchent leur main de la bouteille, comme le font déjà des espèces animales pour s’orienter.

Tous les appareils physiques ne pourraient pas être remplacés. Néanmoins, les hologrammes pourraient remplacer les smartphones, les livres, les médias, les consoles de jeux ou encore les télévisions. Les réunions entre amis pourraient se passer en réalité augmentée. Vous pourriez jouer avec des cartes virtuelles en compagnie des hologrammes de vos amis, qui resteraient chez eux. Cela irait dans le sens de la distanciation sociale actuelle.

Une approche différente entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée

Pour Mark Zuckerberg, la réalité augmentée et la réalité virtuelle ne sont pas destinées aux mêmes situations. En effet, la réalité virtuelle est parfaite pour les endroits comme votre maison, où il n’est pas gênant d’être intégralement immergé dans un autre univers avec un casque.

Pour la réalité augmentée en revanche, il n’est pas possible d’être totalement immergé dans un autre monde. Celle-ci doit pouvoir être utilisée dans le monde réel, et donc être soumise à des contraintes esthétiques. Personne ne veut se balader dans la rue avec des lunettes imposantes. Au cours de son événement Oculus, Facebook a dévoilé Aria, son projet de lunettes de réalité augmentée. D’autres entreprises travaillent également sur des lunettes de réalité augmentée comme Samsung ou Oppo.

Source : Marques Brownlee